ESPAÑA (Algeciras): detenido Abdellah El Haj, el ‘Messi del hachís’ en Algeciras

Abdellah El Haj, conocido como el Messi del hachís, ha sido detenido este martes en el Campo de Gibraltar por la Guardia Civil de Algeciras. El marroquí está al frente de la mayor organización criminal de tráfico de marihuana que opera en España a través del Estrecho de Gibraltar. En mayo, El Haj logró escapar a Marruecos, mientras que 19 miembros de su banda fueron detenidos.

Leer mas

https://politica.elpais.com/politica/2017/11/29/actualidad/1511976467_881450.html

El ‘Messi del hachís’ se entrega y queda libre después al llegar a un pacto con el fiscal

Leer:

http://m.diariodesevilla.es/andalucia/Messi-hachis-entrega-despues-llegar_0_1195680426.html

COLOMBIA: cae mexicano con 656 kilos de cocaína en aguas del Océano Pacífico

Un mexicano fue detenido por la Armada Nacional de Colombia en un operativo en aguas del Océano Pacífico en el que también cayeron presos dos colombianos y un ecuatoriano por transportar 656 kilos de cocaína por vía marítima hacia Centroamérica, confirmaron esta noche fuentes oficiales desde Bogotá.

Leer mas

http://www.eluniversal.com.mx/mundo/cae-mexicano-con-656-kilos-de-cocaina-en-colombia

NARCOTRAFICO: caen dos mexicanos en Australia con 300 kg de cocaína

Las autoridades australianas informaron hoy del decomiso de un alijo de 300 kilogramos de cocaína camufladas en un cargamento de cacao en polvo y café presuntamente procedente de México y detuvo a dos ciudadanos de ese país.

Se calcula que la droga, que se encontraba oculta en palés que fueron enviados vía aérea hacia la ciudad de Melbourne, estaría valorada en el mercado negro en unos 79 millones de dólares (67 millones de euros), según un comunicado de la Policía Federal Australiana y otras agencias del país.

Leer mas

http://www.eluniversal.com.mx/mundo/caen-dos-mexicanos-en-australia-con-300-kg-de-cocaina

AUSTRALIA: Mexican men detained after 300kg of cocaine found in Melbourne warehouse

TWO Mexican men accused of importing 300kg of cocaine into Australia have been arrested in Melbourne.

One of the men, aged 34, was allegedly found in possession of a small amount of cocaine at Melbourne International Airport after flying in from Los Angeles earlier this month.

The man was detained and an investigation was launched, headed by the Victorian Joint Organised Crime Taskforce.

Enquiries led police to a warehouse in Altona, 13km outside of the CBD, where authorities allegedly uncovered 300kg of cocaine worth more than $100 million hidden in pallets of coffee and cocoa powder.

The drugs had allegedly been smuggled into the country via air cargo.

Further forensic testing will be conducted to determine the exact weight and purity of the drugs.

Read more

http://www.mygc.com.au/mexican-men-detained-300kg-cocaine-found-melbourne-warehouse/

UK: les trafiquants de drogue utilisent Airbnb comme planque et base logistique temporaire

Selon les auteurs de ce rapport, les trafiquants utilisent Airbnb pour mettre en place des sièges temporaires au sein des villes de province. Le réseau de trafic local est alors surveillé et contrôlé à partir de cet emplacement loué.

Tous les revenus et toute la drogue du réseau sont rassemblés dans cette base temporaire. Ces bases resteraient à la même adresse pendant une semaine maximum.

« La structure du commerce de la drogue britannique devient plus claire pour les services de police », explique le journal britannique The Times. « Il est possible de mieux identifier les trajectoires du commerce de drogue ainsi que la situation des principaux points de distribution. »

« Les opérations de lignes de comté permettent aux gangs de transporter la drogue et l’argent entre les centres-villes et les localités éloignées. Selon la police, environ 720 filières rurales de drogue existent actuellement à travers le pays. Il est évident que les criminels ont développé de nouvelles stratégies. »

LIRE la suite

https://fr.express.live/2017/11/29/trafiquants-de-drogue-utilisent-airbnb-planque/

INDIA: Border Security Force seized 10,000 kg narcotics since December 2016

Border Security Force personnel keep vigil along the India-Bangladesh border. (File | PTI)

NEW DELHI: The Border Security Force (BSF) said on Wednesday it seized over 10,000 kg of narcotics between December 1, 2016 and October 31 this year.

« The BSF seized 10,247.119 kg of narcotics on the western and eastern borders » during this period, BSF Director General K.K. Sharma said on the occasion of the BSF Raising Day.

Of this, 9,807 kg was seized from the eastern and 439.2 kg from the western border.

« In the same period, the BSF seized 49,44,000 Fake Indian Currency Notes, 606 pieces of ammunition and 50 weapons, » Sharma said. The BSF also seized 1,20,578 cattle.

Source:

http://www.newindianexpress.com/nation/2017/nov/29/border-security-force-seized-10000-kg-narcotics-since-december-2016-1713672.html

EE.UU. actúa contra red colombiana de tráfico de cocaína

El Departamento del Tesoro de Estados Unidos actuó el miércoles contra una red colombiana de tráfico de cocaína.

La Oficina de Control de Activos Extranjeros (OFAC) del Departamento del Tesoro designó al colombiano Tito Aldemar Ruano Yandun, conocido como Ruano Yandun, y la Organización de Tráfico de Narcóticos Ruano Yandun como Narcotraficantes Especialmente Designados de conformidad con la Ley de Designación de Cabecillas Extranjeros para Narcóticos por jugar un papel importante en el narcotráfico internacional.

La OFAC también designó al colombiano Onofre Junior Aguiño Arboleda por actuar en nombre de Ruano Yandun.

Como resultado de la acción del miércoles todos los activos de los designados que se encuentran bajo la jurisdicción de EE.UU. están congelados, y generalmente se prohíbe a las personas estadounidenses realizar transacciones con ellos.

« El Tesoro tomó acción contra el capo de la droga Ruano Yandun y su organización criminal, mientras continúan contrabandeando y distribuyendo toneladas de cocaína desde Colombia a través de América Central y hacia nuestras comunidades », dijo el Director de OFAC, John E. Smith.

« Estamos congelando activos y aislándolos del sistema financiero para enviar un fuerte mensaje a Ruano Yandun y otros delincuentes que exportan veneno y violencia a través de nuestras fronteras, con la intención de atacar y desmantelar estas redes ilícitas », agregó Smith.

Ruano Yandun es el líder de una organización internacional de narcotráfico responsable de la producción, el transporte y el tráfico de cantidades de toneladas de cocaína desde Colombia y Ecuador a través de Centroamérica y México utilizando lanchas rápidas, embarcaciones pesqueras y embarcaciones semisumergibles autopropulsadas , en última instancia, con destino a Estados Unidos.

Source:

https://www.voanoticias.com/a/eeuu-departamento-del-tesoro-colombia-red-de-trafico-de-cocaina/4141914.html

COLOMBIA: incautan más de una tonelada de cocaína en Buenaventura

Con una orden de allanamiento emitida por la Fiscalía, miembros de la Dijín de la Policía Nacional registraron una bodega en el barrio Gamboa, en Buenaventura, donde hallaron 1150 kilos de cocaína.

Al inspeccionar el lugar, las autoridades encontraron 21 tulas, cada una tenía en su interior 50 paquetes sellados con la cocaína.

Una persona que al parecer hacía la labor de vigilante en la bodega y que portaba un arma de fuego tipo revolver, fue capturada por la Policía.

Leer mas

http://m.elpais.com.co/judicial/incautan-mas-de-una-tonelada-de-cocaina-en-buenaventura-1.html

QUÉBEC (Canada): une entreprise propose des machines distributrices de cannabis

Une entreprise montréalaise fait des représentations auprès du gouvernement Couillard pour que sa machine informatisée de distribution de cannabis soit adoptée par les futures succursales de la Société québécoise du cannabis (SQC) pour servir les clients.

LIRE la suite

http://www.journaldequebec.com/2017/11/28/une-entreprise-propose-des-machines-distributrices-de-cannabis

DOUANE FRANÇAISE (Lyon): interpellés avec plus de 2 millions de cocaïne dans le coffre

Les douaniers ont retrouvé 84 kg de drogue dans le coffre d’une grosse cylindrée qui passait le péage de Limas, au nord de Lyon…

LIRE la suite

http://www.20minutes.fr/societe/2178063-20171129-lyon-interpelles-plus-2-millions-cocaine-coffre

DROGUES: l’Europe redoute que le crime organisé investisse le « Darknet »

Texte par Françoise MARMOUYET Europol a appelé mardi à déployer plus de moyens contre le trafic de drogues sur le « Darknet ». L’enjeu : éviter que la criminalité organisée s’en saisisse, explique Magali Martinez, de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Le trafic de drogue sur la face cachée d’Internet, le « Darknet« , représente une menace croissante contre laquelle l’Europe doit déployer davantage de moyens, selon un rapport publié mardi 28 novembre par Europol et l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT ou EMCDDA). Le trafic de stupéfiants représente près des deux tiers des échanges réalisés sur le « Darknet », une partie obscure d’Internet non référencée sur les moteurs de recherche, détaille le document Cette dernière décennie, le « Darknet » a bouleversé le trafic de drogue, grâce à des réseaux « solides (et) capables de se réorganiser rapidement », a expliqué le directeur d’Europol Rob Wainright, lors d’une conférence de presse à Lisbonne.

Drogues de synthèse, drogues classiques, France 24 fait le point avec Magali Martinez, chargée d’études au sein de l’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanie), spécialisée dans la veille numérique et les nouveaux produits de synthèse.

Quel type de drogue est le plus commandé sur le Darknet ?

Sur le darkweb européen, ce sont les produits classiques, c’est-à-dire la cocaïne et les stimulants type MDMA ou amphétamines, qui sont le plus demandés. C’est la MDMA qui est la plus vendue, y compris sous forme de comprimés d’ecstasy, alors que sur le marché réel, le produit le plus diffusé en France c’est d’abord le cannabis, devant la cocaïne. Hypothèse : c’est parce que ces acheteurs sont relativement jeunes, ils ont majoritairement entre 20 et 35 ans, et sont plus familiers de la MDMA. Ce peut aussi être dû au fait que les pays européens les plus actifs sur les marchés sont des pays particulièrement consommateurs ou producteurs de MDMA. Globalement, les saisies de produits en provenance du Darknet montrent des produits avec des teneurs élevées, plus que les moyennes constatées dans les saisies classiques. Cependant, il faut aussi noter que les teneurs moyennes de tous les produits classiques sont aussi en augmentation sur l’ensemble du territoire ces dernières années.

Quel est le profil des acheteurs sur le Darknet ?

Ce sont des personnes plus familières des codes d’Internet et du Darknet. Se rendre sur ce marché nécessite une ‘motivation’ importante, car il faut notamment se plonger dans le fonctionnement des monnaies virtuelles. Ces personnes ne sont pas dans une consommation d’opportunité, ce qui caractérise la plupart des consommateurs de drogues. On peut penser que nombre de ceux qui se fournissent sur le Darknet sont plutôt insérés économiquement et socialement. Sur le Web de surface comme sur le Darknet, on voit de plus en plus se développer des achats « groupés » : un membre d’une bande d’amis va accepter de s’approprier les codes pour pouvoir acheter et fournir un groupe. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les échanges se font surtout au niveau national. Sur le Darknet, les Français préfèrent acheter en France, car outre le fait que client et vendeur parlent la même langue, la transaction se fait dans le territoire national. La prise de risque est moindre, puisqu’il n’y a pas de frontières et de douanes à passer.

Quels sont les dangers nouveaux pour les consommateurs, qu’est-ce que cela change dans les usages ?

Il y a des croyances et des fantasmes à propos du Darknet : les acheteurs l’imaginent moins dangereux, car ils pensent qu’il n’y pas de revendeurs ou moins d’arnaques – l’économie du Darknet se fondant sur la réputation des vendeurs. Mais ils ne peuvent pas être sûrs de la qualité d’un produit. Les mêmes risques se posent que « in real life ». On a l’impression que les produits sont souvent purs et plus sûrs, mais le consommateur n’est pas à l’abri d’un mauvais « étiquetage ». Certains peuvent également penser qu’il est plus sûr de se fournir sur ce marché plus « caché », que les chances sont moins grandes d’être retrouvé par les autorités, mais ces représentations commencent à changer, car lorsque des plateformes importantes tombent, les serveurs peuvent être analysés, et les identités des clients retrouvées.

Que peut-on dire au sujet de l’évolution de l’achat de drogues sur le Darknet ?

Il se peut qu’on soit arrivé à un pallier : le volume d’échanges constatés au niveau européen ne grossit plus beaucoup. Il y a eu une niche, puis un appel d’air sur ce marché, puis un « écrémage ». Des grosses plateformes se sont mises en place, les moyennes ont commencé à disparaître. Il y a eu dernièrement une reconfiguration du marché plus caché que les grandes plateformes Alphabay et Ansa démontées cet été. Il faut bien comprendre que le trafic sur Internet est beaucoup plus marginal que le trafic réel. Ce que craignent les États, c’est que les groupes de criminalité organisée s’emparent de ce marché Internet et du Darkweb. Ces dernières années, sur ces plateformes, on avait l’impression de voir à l’œuvre des artisans de la revente, ce n’étaient pas forcement des professionnels de la criminalité. Désormais les acteurs se structurent davantage, des grossistes apparaissent. Par ailleurs certaines actions policières et douanières françaises montrent que des réseaux existent derrière le pseudonyme d’un seul revendeur. L’ampleur est sans commune mesure avec celle d’un groupe de criminalité organisé, tels qu’ils sont connus et identifiés dans le champ des drogues, et c’est ce que veulent à tout prix éviter les autorités. En France, depuis 2012, les pouvoirs publics ont pris en compte cet enjeu de la vente de drogues sur Internet. Elles ont développé un arsenal, par exemple des unités spécialisées très discrètes pour enquêter dans ce domaine, un peu sur le modèle de ce qui se fait en matière de pédophilie.

Source http://m.france24.com/fr/20171128-drogue-le-darknet-autorites-veulent-eviter-criminalite-organisee

FRANCE (Justice): ils fournissaient en cannabis 400 à 500 clients par jour, ils sont convoqués par la justice… en juin 2018

En raison de l’encombrement du tribunal de Bobigny, trois hommes impliqués dans un trafic de cannabis en Seine Saint-Denis ne seront jugés qu’en juin 2018, a appris Europe 1 mardi.

CEUTA (Africa): cuatro detenidos y más de mil kilos de hachís incautados por la UDYCO en una operación en la barriada del Príncipe Felipe

La operación se ha llevado a cabo en la barriada del Príncipe Felipe, en los aledaños de la zona conocida como Casas Nuevas, y hasta el lugar se ha desplazado un amplio dispositivo policial con agentes de la UPR, que han acordonado la zona, y de la UDYCO

Un nuevo operativo contra el narcotráfico daba como resultado en la mañana de ayer la detención de cuatro individuos, entre ellos una mujer, y la incautación de más de mil kilos de hachís por parte de agentes de la Jefatura Superior de Policía de Ceuta.

Miembros de la Unidad de Drogas y Crimen Organizado (UDYCO) y de la Unidad de Prevención y Reacción (UPR), quienes han sido los encargados de asegurar y blindar toda la zona para evitar cualquier altercado, se desplazaban poco después de las diez de la mañana hasta la barriada del Príncipe dentro de una operación antidroga cuyas investigaciones se vienen realizando desde hace bastantes meses.

Leer mas

http://elpueblodeceuta.es/not/24693/cuatro-detenidos-y-mas-de-mil-kilos-de-hachis-incautados-por-la-udyco-en-una-operacion-en-el-principe/

UK: National Crime Agency reveals hundreds of ‘county lines’ used by drug dealers to move supply around Britain

Britain is riddled with hundreds of hard drug-dealing communication lines used by gangs that exploit vulnerable children and teenagers, the National Crime Agency has found.

Fresh analysis has revealed that dealers supplying heroin and crack cocaine use at least 720 so-called « county lines » in which urban gangs use a phone line to move their supply of class A drugs into county or coastal towns.

It’s a distribution model present across England and Wales, the NCA said, which often uses children as drug runners.

Read more

https://www.itv.com/news/2017-11-28/county-lines-drug-dealers-uk/

LONDRES (OLD BAILEY COURT): le pilote belge d’hélico en a pris pour 14 ans

Un tribunal londonien a condamné ce mardi un Belge de 65 ans originaire de Balen (province d’Anvers) à 14 ans de prison pour trafic de drogue, rapporte The Daily Mail.

Rudi S., un ancien pilote de la composante Air de la Défense, a largué en juin dernier trois bidons contenant 31 kilogrammes de cocaïne au dessus d’une prairie du Kent. La valeur du colis s’élevait à quelque 2,5 millions d’euros.

Trois individus attendaient la marchandise au sol avec des cartes détaillées de la région, démontrant le degré d’organisation de la bande.

Les criminels étaient traqués par les enquêteurs de la National Crime Agency. Arrêtés, les trois Britanniques ont reconnu leur participation à l’opération et ont été condamnés au total à 38 ans de réclusion.

ABU DHABI (Dubaï): two caught with 172kg of hashish

Police arrested two Asian men for intending to sell and distribute 172 kilograms of hashish in the UAE.

Colonel Taher Ghareeb Al Dhaheri, Director of Abu Dhabi Police’s Drug Control Department, said that the two suspects were arrested in the case known as ‘The Poisons of Darkness.’

Read more

http://m.gulfnews.com/news/uae/crime/drug-bust-two-caught-with-172kg-of-hashish-1.2131654

INDIA: narcotics consignment seized in MP

Neemuch (MP), Nov 28

A truck carrying a drug consignment was seized today by the Narcotics Control Bureau (NCB) officials from Garoth area in Madhya Pradesh’s Mandsaur district, an official said.

The seizure comprised 868 kg Doda Chura (a drug), 7 kg opium and 50 gram heroin.

However, the persons accompanying the consignment managed to flee, said NCB Regional Director (Madhya Pradesh and Chhattisgarh) BR Meena.

Read more

https://www.outlookindia.com/newsscroll/narcotics-consignment-seized-in-mp/1198053

TURKEY: over 60 arrested in counter-narcotics operation

Turkish security forces on Tuesday arrested 62 suspects in an operation held in 29 provinces as part of efforts to prevent narcotic sales through internet, security officials said.

The operation was held coordinately with the Department of Combating Narcotic Crimes and Department of Combatting Cyber Crimes, the official, who asked not to be named due to restrictions on talking to the media, said.

The suspects were arrested after they publish on internet “the contents encouraging the use of drugs on the internet » and « describing the methods of using drugs. »

Read more

http://aa.com.tr/en/turkey/turkey-over-60-arrested-in-counter-narcotics-operation/982713

COKE en STOCK (CXLV): « El Chapo » et les avions (13). L’Europe et de vieilles réminiscences

La cocaïne arrive donc plutôt par bateaux, dissimulée le plus souvent au milieu d’un container sur les milliers que peuvent transporter les navires d’aujourd’hui. Mais l’avion, dont le jet privé, n’est pas pour autant délaissé pour la traversée de l’Atlantique direction le plus souvent l’Espagne ou le Portugal. Des avions qui décollent aussi parfois de Saint-Domingue, en République Dominicaine, comme on a pu le voir avec l’épisode d’Air Cocaïne, démarré à Punta Cana. S’y mêle bien sûr un trafic d’armes, et même parfois aussi un trafic d’émigrés : chez les narcos, on le sait, tout est bon pour faire de l’argent… liquide dans la machine à blanchir. C’est donc sans surprise que l’on retrouve parmi eux une famille de néerlandais bien connus des services de police depuis des décennies, dont l’un joue un rôle trouble, acoquiné depuis longtemps avec la CIA, et que l’on retrouve à nouveau dans le circuit… qui nous conduit aussi en Argentine, cette fois. Pays où le pouvoir – précédent- a de sérieux problèmes, il semble bien (1).

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxlv-el-chapo-et-les-avions-13-leurope-et-de-vieilles-reminiscences/

COKE en STOCK (CXLIV): « El Chapo » et les avions (12). Avant l’Europe, Fort Lauderdale et l’Equateur

La CIA n’est pas une vieille histoire, dans le trafic, et on s’en aperçoit encore plus quand la coke déboule à la tonne en Europe. Descendue le plus souvent de containers apportés par des cargos, en Espagne, au Portugal, mais aussi en Italie ou en Hollande, voire même en France. A se demander ce qu’est la « guerre contre la drogue » déclarée Outre-Atlantique, ou ce que sont les résultats de la DEA, voire son but réel. À se demander si le nouveau président mexicain Enrique Nieto, élu en 2012, est vraiment à la hauteur de l’enjeu, qui est énorme, on le sait (1). Mais avant d’en arriver là, il va falloir à la fois revenir à Fort Lauderdale et en Equateur…

El Chapo, le FBI; le marché européen… et Nieto

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxliv-el-chapo-et-les-avions-12-avant-leurope-fort-lauderdale-et-lequateur/

COKE en STOCK (CXLIII): « El Chapo » et les avions (11). Les innombrables pistes clandestines, l’hélico d’El Chapo

Le voici donc à nouveau fugitif, ayant décollé de son petit aérodrome utilisé après un gros graissage de patte, semble-t-il. Où va-t-il aller, se demande-t-on, ou plutôt, où va-t-il d’abord atterrir ? Oh, là, dans un premier temps ce sera sans surprise… dans son fief, dans lequel, invariablement, il retourne à chaque évasion. Dans le Sinaloa, dans le triangle d’or qui importe la coke colombienne mais produit aussi de l’héroïne, et du haschich, on aurait tendance à l’oublier. Là-bas, El Chapo n’a aucun mal à se poser avec son petit Cessna : des pistes clandestines, on en recense des centaines, et ses pilotes, plutôt talentueux, il faut bien le reconnaître, savent se poser un peu partout : sur un bout de piste fraîchement défrichée, sur une piste d’épandage aérien, celle des nombreuses mines du coin, ou voire sur une simple route de terre. Avec une prédilection pour le secteur de Durango, où toutes ces conditions sont réunies. Et El Chapo ne semble pas, à partir de là, utiliser un avion seulement : on lui prête aussi l’usage d’un hélicoptère, dont il se serait servi pour aller admirer vu du ciel ses champs de marijuana… revenu en véritable chef d’exploitation !!!

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxliii-el-chapo-et-les-avions-11-les-innombrables-pistes-clandestines-lhelico-del-chapo/

COKE en STOCK (CXLII): « El Chapo » et les avions (10). L’obsession des tunnels, sa flotte aérienne et sa fuite

Voilà, il est temps d’évoquer la fuite d’El Chapo, enfin, la seconde, la première ayant bénéficié de complicités à l’intérieur de la prison où il était incarcéré. A peine sorti de son tunnel (habituel, chez lui, on l’a vu), le voici qui s’envole… en Cessna, à partir d’un tout petit terrain d’aviation partagé entre l’épandage agricole et le parachutisme, comme on va le voir, emmené par son pilote le plus fidèle, enfin l’un de ceux à ne pas avoir été arrêté, en tout cas, à l’époque. A l’occasion, on va faire un rapide inventaire de la flotte aérienne d’El Chapo… au cas où il aurait eu envie de s’éloigner un peu plus de sa terre natale, qui sait…

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxlii-el-chapo-et-les-avions-10-lobsession-des-tunnels-sa-flotte-aerienne-et-sa-fuite/

COKE en STOCK (CXXXVII): « El Chapo » et les avions (5). Ce Honduras chéri…par les américains

Le terrain d’atterrissage préféré des « narcos » ces vingt dernières années est non pas le Mexique, mais le Honduras. C’est une vieille histoire… que celle du Honduras, car c’est là que tout a démarré. Le trafic de cocaïne y a en effet été initié par la CIA, durant la période des Contras. C’est là qu’a sévi un organisateur hors pair, pilote lui-même de Cessna, un homme qui n’aura jamais été inquiété de toute sa vie, malgré les accusations contre lui, dont celle de meurtre. C’est là aussi qu’ont été expérimentés un temps des avions rapides, juste avant l’arrivée des jets, des appareils vite tombés aux mains des trafiquants ravis de l’aubaine. Et c’est de là aussi qu’un autre organisateur a expédié par bateau des tonnes de cocaïne vers les USA ou l’Europe, déjà : décidément, ce Honduras avait tout pour plaire à El Chapo, tant on lui avait préparé le terrain…

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxxxvii-el-chapo-et-les-avions-5-ce-honduras-cheri-par-les-americains/

Lire aussi: COKE en STOCK (CXLI): « El Chapo » et les avions (chapitre 9) – Les jets en cadeau, la villa d’El Spiritu

FRANCE (Justice): Mohamed Benabdelhak transféré en hélico ne veut pas aller devant les juges

Mohamed Benabdelhak qui a été transféré en hélicoptère la semaine dernière depuis sa cellule de Fleury-Mérogis au centre pénitentiaire de Gradignan, n’a pas souhaité se déplacer devant ses juges.

Diabétique insulino-dépendant, il a demandé à répondre aux questions du tribunal par visio-conférence.

Nos magistrats se plaignent du manque de moyens….mais jeter l’argent du contribuable par les fenêtres ne les effraie pas !

PERU: destruyen 3 laboratorios de cocaína en el Vraem

Tras un arduo trabajo de inteligencia, agentes de la división de la Polícia Antidrogas del Valle de los Ríos Apurímac, Ene y Mantaro (Vraem) destruyeron tres laboratorios de elaboración de alcaloide de cocaína e incineraron 2,580 kilos de insumos químicos y más de 12 kilos de cocaína, informó el Ministerio del Interior.

Leer mas

http://elperuano.pe/noticia-destruyen-3-laboratorios-cocaina-el-vraem-61551.aspx

CONSTAT: le marché mondial des drogues « prospère », constate l’ONUDC

Avec une production de cocaïne et d’opium en augmentation, un développement des drogues de synthèse, une hausse de la mortalité liée aux opiacés, notamment aux Etats-Unis, le marché mondial des drogues « prospère » et « se diversifie », constate l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Si « l’attention s’est portée récemment sur les menaces que faisaient planer la méthamphétamine et les nouvelles substances psychoactives (NSP), il ne faut pas oublier que la fabrication de cocaïne et d’opioïdes est en hausse », constate Yuri Fedotov, directeur de cette organisation installée à Vienne, qui publie son rapport annuel.

Ces drogues traditionnelles « restent très préoccupantes », observe-t-il encore.

Quelque 250 millions de personne, soit 5% de la population adulte mondiale, auraient consommé des drogues au moins une fois en 2015.

Toutes les substances passées en revue par l’ONUDC présentent des tendances inquiétantes.

En 2016, la production mondiale d’opium a augmenté d’un tiers par rapport à l’année précédente en raison de l’amélioration des rendements en Afghanistan favorisés par de meilleures conditions météorologiques.

À 6.380 tonnes au total, la production mondiale reste toutefois inférieure d’environ 20% au pic atteint en 2014 et proche de la valeur moyenne des cinq dernières années.

La situation des Etats-Unis est particulièrement préoccupante: la quantité d’héroïne saisie y a « fortement augmenté en 2015 », selon le rapport qui parle d’une « véritable épidémie » de consommation combinée de médicaments opiacés sur ordonnance (comme le fentanyl) et d’héroïne.

Environ un quart des décès liés à la drogue dans le monde ont lieu aux États-Unis, majoritairement liés aux opiacés, les overdoses ayant plus que triplé entre 1999 et 2015, passant de 16.849 à 52.404 par an.

LIRE la suite

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-marche-mondial-des-drogues-prospere-constate-l-onu_114066

INDIA: this Country Could Soon Legalize Cannabis And Opium

Cannabis legalization has ramped up in recent years, and it’s not only in the U.S. Uraguay recently became the first country to fully legalize marijuana, and Canada is set to do the same this July. However, there could be another prominent country with something big in the works when it comes to pot legalization. Yes, India is set to discuss the potential legalization and regulation of both cannabis and opium.
A Progressive Outlook

Member of Parliment, Dharamvir Gandhi, has proposed a private member’s bill that will regulate cannabis and opium and fully legalize medical marijuana throughout India. According to Indiatimes, his bill will be discussed by the Parliment in the upcoming winter session. The proposed bill has already been passed by the legislative branch of the parliament.

Read more

https://hightimes.com/news/country-soon-legalize-cannabis-opium/

FRANCE (Cannabis): l’inquiétant succès du «joint» électronique

Une mode nouvelle fait fureur. Du e-liquide qui contient du CBD, une des molécules du cannabis, est disponible sur le Net et dans les boutiques de cigarettes électroniques.

Au grand dam de médecins.

Le très médiatique professeur Bertrand Dautzenberg n’en revient pas. «C’est le bazar. D’un côté, l’ANSM parle d’interdiction du CBD, de l’autre, le gouvernement reste vague. Et les addictologues sont dans un flou total sur son statut», égrène, stupéfait, le célèbre tabacologue de l’hôpital de la Salpêtrière (Paris XIIIe), chantre de la cigarette électronique.

LIRE la suite

http://m.leparisien.fr/societe/cannabis-l-inquietant-succes-du-joint-electronique-28-11-2017-7419270.php

FRANCE (Bordeaux): vingt prévenus jugés pour dix « Go fast » entre le royaume chérifien et l’hexagone

Un trafic pour alimenter Nantes et la région parisienne

Les prévenus, dont une grande partie vient de Creil (Oise), sont jugés pour un trafic de cannabis organisé entre novembre 2011 et novembre 2012 via dix « go fast » entre le Maroc et la France. Pour le plus important (1,6 tonne de cannabis saisie à Urdos, dans les Pyrénées-Atlantiques), Mohamed Benhabdelak a obtenu précédemment un non-lieu, a précisé Hugues Vigier.

Les autres prévenus sont poursuivis pour un ou plusieurs de ces « go fast », qui auraient servi à alimenter en drogue Nantes et la région parisienne.

Le « caïd » victime d’un deal d’une juge d’instruction avec un témoin ?

Les avocats de Mohamed Benhabdelak ont demandé le renvoi de cette affaire, remettant en question « l’impartialité du tribunal ». Selon eux, leur client a porté plainte en 2016 contre une juge d’instruction, qui exerce aujourd’hui des responsabilités au tribunal correctionnel de Bordeaux, pour avoir fait « un arrangement avec un témoin dans une affaire connexe ».

LIRE PLUS

http://www.20minutes.fr/bordeaux/2176911-20171127-bordeaux-vingt-prevenus-dont-caid-drogue-juges-vaste-trafic-cannabis

AFGHANISTAN: les Talibans ont développé une arme de destruction massive bien plus dangereuse que les attentats

La guerre qui fait rage depuis 15 ans contre les talibans en Afghanistan serait-elle devenue le plus grand fiasco militaire de l’histoire ? Il semblerait que ce soit le cas. Bien que l’Occident ait dépensé près de 4000 milliards de dollars dans le conflit, les talibans ont gagné. Gagner en Afghanistan n’est même plus à l’ordre du jour. La véritable raison est l’héroïne. Et le plus impressionnant, c’est que nous avons déjà connu ce scénario dans une autre guerre.

Autrefois, les talibans eux-mêmes ont tenté d’éradiquer la production de pavot et d’héroïne résultante. Mais ils ont finalement changé d’avis, et depuis des années, ils exploitent ce filon. De ce fait, l’héroïne est devenue la véritable raison pour laquelle il est peu probable que les choses évoluent favorablement en Afghanistan.

Pour les talibans, l’héroïne est win win, d’abord parce que c’est une vache à lait, et ensuite parce qu’ils pensent qu’ils peuvent l’utiliser pour nuire à l’Occident et à d’autres infidèles. Ainsi, la quasi-totalité est exportée vers l’Europe et les États-Unis, via le Canada.

Les zones conquises sont donc utilisées pour cultiver le pavot dès que possible. Dans la pratique, la superficie des champs de pavot a considérablement augmenté ces dernières années.

Elle est passée d’environ 80 000 ha en 2000 à plus de 400 000 aujourd’hui.

Même dans les zones contrôlées par le gouvernement et ses alliés occidentaux, on cultive beaucoup de pavot.

On cultive désormais 6 ou 7 fois plus de pavot en Afghanistan qu’au cours de la période précédant l’intervention de la coalition occidentale en 2002. L’Afghanistan concentre ainsi 85 % de la culture du pavot du monde, et il fournit plus de 90 % de l’opium et de l’héroïne.

Les talibans gagnent de l’argent de 2 manières sur l’héroïne.

D’abord, ils prélèvent une taxe sur la plantation auprès des cultivateurs de pavot. Cette cagnotte représenterait à elle seule près de 600 millions d’euros. De plus, les talibans sont l’unique acheteur. Les agriculteurs reçoivent environ 160 € pour 1 kg de « jus noir », issu par incision des capsules renfermant les graines de la fleur de pavot. Après l’avoir affiné en héroïne, les talibans le revendent sur les marchés régionaux pour entre 2300 et 3 1500 € le kilo.

LIRE la suite

https://fr.express.live/2017/11/20/afghanistan-talibans-opium-heroine/