FRANCE (Narcotrafic routier): Biriatou Bordeaux… La Bretagne … Paris!

Publié: 7 mai 2018 par Marc Fievet dans DG de la Douane française, Douane française, Narcotrafic INFOS
Tags:

Que pensez des directives données par la Direction interrégionale de Bordeaux qui couvre cette axe routier important de l’acheminement du cannabis ‘made in Maroc’ ?

Pour avoir emprunté les tronçons de Castets à Bordeaux sur l’A63 ce samedi 5 mai entre 22 h 00 et 01 h 00, puis l’ A 10 pour prendre la direction du nord vers 01 h 30 le 6 mai 2018….Je n’ai malheureusement pas rencontré le moindre contrôle douanier sur mon parcours.

Peut être, des concertations existent entre DI des différentes zone de transit pour que cet axe important ne reste jamais sans présence douanière. Certes les 35 heures n’ont pas pas facilité la tâche des décideurs douaniers et ce ne sont pas les adjoints mi-temps qui les aident qui pourront infirmer mon propos.

La présence sur le terrain est-elle suffisante ?

D’après mes calculs, compte tenu de la RSF (réglementation sociale française), pour une mise sous contrôle H24, sachant que les agents des BSI encore existantes ne sont opérationnels qu’une vingtaine d’heures par semaine, il faudrait donc multiplier par 7 les effectifs sur le terrain pour qu’enfin la lutte contre le narcotrafic devienne autre chose qu’un amusement générateur d’adrénaline.

Toujours sur la route par obligation professionnelle entre L’Italie, l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et la France depuis plus de 10 ans…je n’ai jamais été contrôlé.

Que les DI de Lille, Metz, Lyon, Marseille, Montpellier et Bordeaux s’interrogent… Mais en trouveront ils le temps?

Pourtant suite à la dernière saisie importante de coke au port de Jarry en Guadeloupe due à un exercice déclenché pour initier les futurs agents douaniers à la fouille d’un navire de commerce (pour les voiliers, ça se fait à La Rochelle), il s’avère que tous les moyens de transports de stups sont connus. Avions, camions, conteneurs, voiliers, go fast maritime ou routier, mules, drones et parfois personnels diplomatiques. … Et oui, aussi!

Que des fonctionnaires, pour ces derniers, fassent preuve de retenue…Ok! Mais que je sache, les agents canins n’ont pas à respecter cette subtilité!

Il serait temps que le Général Rodolphe Gintz prennent conscience que les quelques 8 400 agents SURV terrestres, marins, aériens et aux aéroports (DOM-TOM compris) déployés à la surveillance comme gardiens de nos frontières se sentent bien seuls face à l’explosion du narcotrafic.

————–

La conclusion du discours de Rodolphe Gintz lors de la commémoration du 8 mai 1945 à la DG à Montreuil.

« J’y vois un signe fort de la reconnaissance de la Nation envers notre administration, l’importance de ses missions et l’engagement qui est le nôtre à défendre le territoire et nos concitoyens.

Ces missions ont évolué au cours du temps et elles évolueront encore. Comme toute administration, elle se doit d’adapter les services qu’elle délivre aux besoins du pays et des citoyens. Mais quelles que soient ces évolutions, la douane est et restera une force vive de notre pays, que ce soit à travers sa lutte constante contre les trafics qui nourrissent la criminalité et le terrorisme ou dans ses missions fiscales et de soutien aux opérateurs qui concourent à la solidité économique de la Nation. »

0000000000000000000000000000000000000000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s