FRANCE 🇫🇷 (Drogue): ces flics qui veulent en finir avec la prohibition

Publié: 18 octobre 2019 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Ils portent l’uniforme ou l’ont porté et, comme leurs collègues ou anciens collègues, ont pu arrêter des fumeurs de joints, des consommateurs de cocaïne ou d’héroïne.

Ultra-minoritaires dans leurs services, ces policiers et gendarmes ont mûri, dans leurs pratiques, la conviction qu’« il est urgent de changer la législation et les politiques publiques en matière de drogues ». Bénédicte Desforges, ancien lieutenant de police – elle a démissionné en 2012- les a réunis au sein de « l’iconoclaste » collectif « Police contre la prohibition » (PCP), aujourd’hui signataire du nouvel « Appel de Marseille ». Elle explique aujourd’hui ce qui les
rassemble.

Comment est né ce collectif ?
Bénédicte Desforges : La législation sur les stupéfiants m’a toujours intéressée parce qu’elle croise beaucoup de champs ; le droit pénal, les libertés publiques et individuelles, la répression telle qu’on la conçoit en France ou à l’étranger… Lorsque j’étais policière, je n’ai jamais pensé qu’un fumeur de pétard ou un héroïnomane avait quelque chose à faire à la barre d’un tribunal ! Bref, j’ai écrit deux livres (Flic, chroniques de la police ordinaire) et animé un blog où j’avais publié un plaidoyer pour la dépénalisation.
Il a eu de l’écho : des gendarmes, des policiers m’ont écrit, ils étaient eux aussi arrivés à ma conclusion. Je les ai invités à me rejoindre.

LIRE PLUS

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s