FRANCE 🇫🇷 (Drogue): après les « go fast », les « fly fast »

Publié: 18 novembre 2019 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

La France compte 1.800 aérodromes et plate-formes pour ULM, et nombre d’entre eux ne sont pas surveillés.

On connaissait déjà les « go fast », ces convois de voitures puissantes chargées de drogue, voici maintenant les « fly fast », sur le même principe mais par voie aérienne. L’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (Inhesj) publie une étude sur le « trafic de stupéfiants à partir des aérodromes secondaires non surveillés ».

Dans ce travail, financé par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Midlt), deux chercheurs mettent en évidence l’utilisation de petits avions, d’hélicoptères ou d’ULM, par des organisations criminelles pour transporter de la drogue. Un phénomène
auquel les autorités françaises s’intéressent surtout depuis 2008,
explique Nacer Salam, co-auteur du rapport avec David Weinberger.

LIRE

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s