Archives de 7 mars 2020

MADRID (AP) — La policía española arrestó a 89 personas por su presunta pertenencia a una banda que transportaba migrantes y hachís desde el norte de África a España.

La red empleaba supuestamente lanchas rápidas para llevar personas y drogas al otro lado del Estrecho de Gibraltar desde Ceuta, un enclave español en la costa del norte de África, según la Guardia Civil.

Leer

0000

De l’inédit à Nantes : une tour complète passée aux mains des trafiquants.

Le 4 rue Jacques-Feyder au Breil, un supermarché de la drogue ouvert sept jours sur sept, 24 heures sur 24, où 500 clients en moyenne venaient, chaque jour, s’approvisionner en cannabis, cocaïne ou héroïne, attirés par des vidéos promotionnelles postées sur les réseaux sociaux.

Lire

0000

  • “El Mayo” Zambada, de humilde caporal a jefe del Cártel de Sinaloa
  • La cacería del Marro, arrestos de sus familiares cierran el cerco…
  • Los capos bajo las olas, el tráfico de drogas en narcosubmarinos alcanzó su punto máximo…
  • Terror en San Andrés Cholula, comando atacó un bar y dejó tres heridos
  • La historia del mayor rival de Pablo Escobar que ahora ruega que lo dejen regresar a morir en Colombia
  • Culiacán vive un infierno, por qué regresaron las balaceras a la ciudad…
  • Traiciones, abortos y ejecuciones, la lista de infidelidades de El Chapo Guzmán
  • Se desmorona la justicia mexicana, el padre de “El Marro” podría salir libre…
  • Mueren 9 tras enfrentamiento afuera de una escuela en territorio del CJNG (FOTOS)
  • Así agarraron a cuatro del Cártel de Sinaloa cuando querían rematar a sujeto en hospital (VÍDEO)
  • Así fue La traición del Mayo Zambada, entrego a Manuel Torres Félix “El Ondeado” o el “M1”…
  • ¿Por qué volvieron las balaceras a Culiacán? La pelea es entre dos grupos afines al Cartel de Sinaloa…
  • Anuncian nueva subasta de autos de lujo del narco en Los Pinos
  • 0000

    La cocaïne a été saisie par la police fédérale dans l’après-midi du vendredi 6.
    Les pains de coke étaient emballés avec étiquettes d’une marque de montres de luxe et cachés dans un Airbus A330 souvent utilisé sur les vols commerciaux vers l’Europe.
    Les techniciens de la compagnie aérienne propriétaire de l’avion entretenaient l’avion lorsqu’ils ont localisé les tablettes et, alors, alerté la police fédérale.

    0000

    La Colombie démarre l’éradication de 130 000 ha de plantations de coca dans la région de Tumaco. La coca est l’ingrédient principal dans la fabrication de cocaïne. Selon la police, même avec l’utilisation de l’herbicide controversé glyphosate, la tâche est difficilement réalisable.

    Détruire 130 000 ha de plantations de coca, la plante qui sert principalement à fabriquer de la cocaïne. L’objectif, plus ambitieux de 30% que celui de l’an dernier, pourrait nécessiter des épandages aériens massifs de glyphosate, l’herbicide considéré comme un poison.

    Ces épandages aériens avaient été suspendus en 2015, suite à des plaintes auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé.

    Le gouvernement devra se conformer aux règles sanitaires et environnementales constitutionnelles.

    En attendant d’autres méthodes sont appliquées comme l’explique le colonel Jesus Enrique Quintero, chef de l’unité de la police chargée des pulvérisations anti-drogue :

    Nous avons lancé… par exemple l’arrosage terrestre, c’est-à-dire l’application directe du
    glyphosate, pour contrôler le processus.

    Source
    ——–

    Souvenons nous, Marc Bouchage qui est journaliste et réalisateur. avait coréalisé « Colombie : poison contre poison », un documentaire qu’il rend en accès libre aux lecteurs de Reporterre.

    Depuis plusieurs décennies, l’utilisation du glyphosate, la molécule herbicide la plus vendue au monde, est au cœur des stratégies de lutte contre le narcotrafic mises en place par la Colombie et les États-Unis au nom de la guerre contre la drogue. Mélangé à d’autres produits chimiques, le glyphosate est épandu sur les champs colombiens de coca.
    Le but : venir à bout de cette plante ancestrale utilisée notamment par les narcotrafiquants pour fabriquer la cocaïne dont la Colombie est le premier pays producteur de la planète.

    Les conséquences de ces épandages, appelés «fumigations» en Amérique du Sud, sont dénoncées par les populations colombiennes qui habitent à proximité des plantations de coca mais aussi par les paysan·ne·s équatorien·ne·s qui vivent le long de la frontière avec la Colombie et qui ont été atteint·e·s par les produits chimiques. Le cocktail d’herbicides pulvérisé, qui tombe aussi bien sur les champs de coca que sur les sources d’eau potable ou les cultures vivrières, est
    accusé d’être responsable de la mort d’enfants en bas âge, de cancers, de malformations ou encore de fausses couches.

    Cette méthode
    d’éradication qui est allée jusqu’à provoquer une crise diplomatique entre la Colombie et l’Équateur a aussi des répercussions dramatiques sur l’environnement : la Colombie est le deuxième pays le plus riche au monde en matière de biodiversité après le Brésil.

    Des mercenaires sous contrat directement avec Washington

    Entre 1994, date de mise en place d’un programme national de fumigations par la Colombie, et 2014, ce sont près de 2 millions d’hectares de coca qui ont été fumigés. Les opérations d’épandage s’apparentent à de véritables opérations de guerre.

    Les avions remplis d’herbicide, pilotés par des mercenaires sous contrat avec Washington, sont escortés par des hélicoptères de combat de la police colombienne.
    Au sol, des centaines de policiers sont déployés pour sécuriser le périmètre et empêcher que les groupes armés illégaux présents dans la
    zone et qui tirent profit de la coca n’ouvrent le feu sur les avions.

    Relire

    ——

    Avec la bénédiction de la DEA, incapable, malgré les milliards engloutis, de faire diminuer la demande. D’ailleurs, agit-elle réellement pour cela?

    0000

    An international crime ring that imported thousands of kilograms of heroin to the Netherlands was broken up this week with the arrests of three people in Amsterdam and Dordrecht.

    Authorities said the drugs were brought to the capital to then be distributed back out to Germany, the Scandinavian countries, and the United Kingdom.

    Seven others were arrested in Turkey as part of the plot, along with another in Poland and a 32-year-old woman in Belgium, Dutch police said. The three taken into custody in the Netherlands are between the ages of 44 and 50, the latest arrests in an operation spanning over 14 months.

    The international police operation included the cooperation of authorities in those countries, as well as Belarus, Germany, Kazakhstan, Italy, Lithuania and Spain. Europol also took part in the.investigations.

    It started back at the end of 2018, Dutch police said, when 300 kilograms of heroin was found in Genoa, Italy, destined for Roosendaal.

    Authorities in the two countries discussed the case and shared information to see what they could uncover. « It soon became clear that a
    44-year-old man from Dordrecht was an important facilitator in the Netherlands, » police said. They allege the man arranged different forms of cargo that could adequately conceal large quantities of drugs.

    While investigating, they managed to catch several heroin deliveries in the Netherlands, each over 100 kilograms in weight. It led to six arrests in Amsterdam, Bergschenhoek, Roosendaal, Rotterdam and elsewhere after a June 2019 discovery of 170 kilograms in a warehouse.

    Read more

    0000


    More than a tonne of MDMA powder has been seized by police after it was.disguised as construction glue in a shipping container from South Korea. The seizure is one of the largest in Australian history, and if pressed into pills the 1,053 kilograms of powder could have produced more than three million tablets.
    Suspicions around the shipping container were raised when Border Force agentsdetected anomalies within the steel box on January 11.

    detected anomalies within the steel box on January 11.

    0000

    Selon Le Reveil Actu-Normandie, dans une entreprise du Pays de Rugles (Eure), un colis aurait été retrouvé hier jeudi 5 mars 2020 avec à l’intérieur, 300 kilos de cocaïne. La cocaïne arriverait de la Martinique.

    Affaire à suivre.