Archives de 8 mars 2020

Les sept tonnes de chira se trouvaient à bord d’un camion de transport international, immatriculé au Maroc. Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le véhicule a fait l’objet d’une opération de fouille minutieuse à l’aide de chiens renifleurs, avant que cette grosse quantité de chira ne soit retrouvée, dissimulée dans des produits et biens destinés à l’exportation vers un pays africain.

LIRE

0000

« À l’intérieur de l’avion, il y avait soixante-neuf paquets de ce que nous soupçonnions.C’était de la cocaïne. Ces soixante-neuf balles contenaient deux mille soixante-dix paquets de cocaïne.
Nous avons également trouvé deux Fusils de calibre M-16 et quelques masques.

Nous croyons que les gens qui étaient dans l’avion nous ont vu arriver sur zone, puisqu’au moment où nous étions sur place, ils avaient déjà disparu« ,> a déclaré Chester Williams des Forces de défense du Belize.

source

0000

De plus gros avions sont bien sûr apparus aussi au Guatemala, chargés de cocaïne. De gros bimoteurs à hélices genre Beechraft 200 ou 300, ou les fameux jets à réaction Hawker ou Gulfstream décrits ici déjà dans cette série (on n’en a pas terminé !).

Avec ces gros engins, un nouveau problème s’est posé aux trafiquants: comment s’en débarrasser sans que leurs restes ne demeurent trop visibles à l’air libre, le temps pour eux de s’échapper ?

Plein de ressources, comme vous allez le voir, ou plein d’imagination, ils ont trouvé des solutions… parfois surprenantes, se transformant parfois en entrepreneurs de chantier !

Les gros bimoteurs à hélices de la partie également…

Lire

0000

L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) affirme que sans action efficace contre l’argent sale, associée à de meilleurs programmes de réhabilitation des toxicomanes, le pouvoir du crime organisé risque de devenir ingérable pour certains États d’Asie du Sud-Est.

(Pas seulement en Asie du sud-est. En Europe aussi !)

LIRE

0000

Ce coup de filet, dans l’une des plus importantes régions productrices de stupéfiants, a mis fin à l’activité illicite de trois grands laboratoires cette semaine et permis de confisquer 43 millions de comprimés de méthamphétamine.

« Nos soldats sont dans les zones de la forêt que la police ne peut pas atteindre », a ajouté le général.

Des quantités record de drogue continuent d’être produites dans ces zones forestières où groupes rebelles et réseaux criminels font la loi.

L’Etat de Shan, au coeur du Triangle d’Or, zone terrestre escarpé qui sépare la Birmanie, le Laos, la Chine et la Thaïlande, est une plaque tournante du trafic de méthamphétamines, expédiées de là vers le reste de l’Asie du Sud-Est
via la Thaïlande, au nord vers la Chine et à l’ouest par le Bangladesh.

Les opérations militaires autour de la zone de Kutkai, dans l’Etat de Shan, ont permis de retrouver des laboratoires d’où sortent des millions de pilules « yaba » (comprimé de méthamphétamine à teneur réduite en caféine), de l’héroïne ainsi que des cristaux de meth, drogue plus connue sous le nom de « Ice » (glace en anglais).

Lire

0000