Archives de 17 mars 2020

Más de cuatro toneladas de cocaína fueron decomisadas por agentes de la Armada Nacional en Juradó (Chocó).

La mercancía supuestamente pertenece al Clan del Golfo.

LEER

0000

Et puis derrière toutes ces arrivées d’engins chargés de cocaïne, il y a des vendeurs : outre les trafiquants eux-mêmes, les principaux responsables du fléau. Peu soucieux de vérifier l’identité de leurs acheteurs, ils confient de vieux coucous à des « fiducies« , des sociétés créées exprès pour masquer le véritable propriétaire et les protéger en cas de saisie (je reviendrai un peu plus loin plus en détail sur ce sujet qui est le nœud du problème du trafic aérien).

Je vous ai retrouvé deux exemples plus étonnants encore, mais aussi un énième exemple flagrant de cet état de fait.

Encore un Hawker, retrouvé en train de brûler au lendemain de son achat ‘anonyme’!

Le cas étonnant du Beechcraft.XA-RDJ, acheté sans pouvoir s’en servir

Cet avion mexicain, un Beechcraft 200 N°BB-1907 de fabrication, présente un CV passionnant : en 2013, il se fait saisir par les autorités fédérales mexicaines, car selon elles, il a été acheté en 2005 par Francisco Antonio Colorado Cessa, (ici à droite), un homme d’affaires mexicain qui vient d’être reconnu coupable de blanchiment d’argent au profit du groupe violent de « Los Zetas », pour une sombre affaire de tripatouillages de chevaux de course (il travaillait pour Miguel Treviño Morales (alias « Cuarenta” et “Z-40, qui possédait d’ailleurs ouvertement un ranch en Oklahoma)).

Colorado possédait aussi une compagnie pétrolière, ADT Petro­ser­vi­cios, repérée en 2012 par le dépar­te­ment du Trésor améri­cain, pour avoir pompé de 100 millions le géant Pemex, l’en­tre­prise publique pétro­lière mexi­caine !!!

LIRE la suite

0000


Los agentes de la Fuerza Especial de Lucha Contra el Narcotráfico (Felcn) secuestraron 712 kilos de cocaína y aprehendieron a 31 personas en distintas operativos policiales registrados durante los últimos cuatro meses en Trinidad, Beni.
El Ministro de Gobierno, Arturo Murillo, indicó que durante estas intervenciones también se destruyeron dos laboratorios de cristalización de droga y se decomisó 2592 kilos, entre sustancias sólidas y líquidas.

LEER

0000