Archives de 22 mars 2020

  • «La Güera», «La Flaca» o «El Ponchis» estos son los algunos sicarios más peligrosos de México
  • El Cantante ejecutado en zona de guerra entre Los Zetas y el CJNG
  • Padece Zacatecas jornada de narco-violenta en 48 horas
  • Ejecutan a doce personas en Zacatecas, entre ellas cuatro policías
  • Circula en redes vídeo de balacera en seguro social de Culiacán
  • Así fue el momento en que un helicóptero Black Hawk de la SEMAR se desplomó en Tehuipango, Veracruz, dejo un oficial muerto y 9 heridas
  • La brutal venganza de «El Mayo» Zambada contra los Arellano Félix
  • Ejecutan a tres adultos y hieren a niña de ochos años en Uruapan
  • ¿Quién es ‘El 85’?, el sanguinario fundador del CJNG, que le declara la guerra a ‘El Mencho’
  • «El Cartel de La Sierra» anuncia toque de queda, limpia y amenaza al «CJNG» en Guerrero (VÍDEO)
  • Sicarios arrepentidos antes de ser ejecutados por el Cártel del Golfo
  • Imágenes de Maria Teresa, la sensual hija de El Mayo Zambada, líder del Cártel de Sinaloa
  • «Los Marucheros» del CDN conformado por sicarios adolescentes que vigilan las calles de Tamaulipas
  • 0000

    22/03/2020 01:00

    La police de Hô Chi Minh-Ville a informé le 20 mars d’avoir démantelé un réseau de trafic de drogue, saisissant 50 briques d’héroïne et 35 kg de drogue synthétique.

    Lire

    0000

    Arrivé dans les années 80, le trafic de marijuana est bien établi, mais celui de la cocaïne le supplante vite: il est moins
    volumineux et rapporte bien davantage aux trafiquants.

    Aux Etats-Unis, les gouvernements successifs depuis Nixon et l’un de ses conseillers véreux ont décidé de poursuivre une « Guerre à la drogue » qui ressemble plus à des effets de manche qu’à autre chose : les investissement en matériels sont immenses et les captures peu nombreuses, mais fortement médiatisées. (Et pour cela, ils savent faire…)

    Un magazine californien de renom fait à l’époque le bilan de cette gabegie… avant que l’on ne s’intéresse à un des plus beaux cas d’espèce de cette époque : une compagnie CIA bis, comme si la première ne suffisait pas déjà !!!

    La période des années 80-90

    On l’a vu, c’est à partir des années 80 que le trafic de marijuana a pris son essor vers la Californie notamment, pour faire place
    progressivement à celui de cocaïne. Les objets de contrebande volant vers le Mexique faisant place à un circuit inverse, avec des avions bourrés de pains de coke tentant d’atterrir en Californie et surtout du côté de San Diego. Fan de musique, je ne pouvais donc passer à côté du San Diego Reader, magazine où la musique occupe une grande place :

    cet organe de presse particulier y a comptabilisé plus de 4000 groupes locaux (et 10 000 musiciens) depuis l’après-guerre !!! En ce moment il fait par exemple la promotion du futur concert de mai 2020 de Nora Jones et Mavis Staples qui promet beaucoup. Mais il a aussi fait paraître il y a bien longtemps maintenant (en juin 1988) un excellent article signé Lauren Simon Ostrow, qui dressait alors un constat implacable sur le transport par avion de la coke au dessus du ciel californien, et les ratés des policiers. Ça démarrait fort, d’ailleurs, par une autocritique d’un article du même magazine précédent qui avait vanté (un peu trop) les prouesses de la DEA dans le secteur. En résumé, elle avait nettement surévalué ses résultats !!!

    Un ratage de surveillance mémorable

    Le premier cas édifiant expliqué dans cet article étant celui d’Henry Peralta, un pilote narcotrafiquant sur AeroCommander, alors la bête de somme aérienne du moment (à droite ici c’est un Cessna 180 porteur de marijuana qui s’est crashé dans le désert californien, extrait de l’article du magazine). Cette nuit-là, on était en fait le 25 novembre 1986 « À minuit, lorsque Peralta a tenté pour la première fois de rencontrer son contact dans un endroit éloigné près de Twentynine Palms
    – un lit de lac asséché dans le sud du comté de San Bernardino, populaire auprès des trafiquants de drogue – les agents fédéraux n’ont
    pas réussi à l’appréhender après avoir repéré son AeroCommander au-dessus d’eux. C’est en fait le Mesquite Lake (ou Palma Lake
    Playa, Dry Lake situé au 34° 13′ 5 » N , 116° 3′ 51 » O c’est ici sur la photo de gauche).

    « Ils ont entendu les moteurs de l’avion », explique Espinoza. Ils ont entendu l’avion et ils ont vu l’avion descendre à près de 400 pieds du
    sol. Ils ne pouvaient pas distinguer à travers les lunettes (de vision nocturne) ni exactement de quel type d’avion il s’agissait. En raison du
    manque d’identification et parce que Peralta s’est envolé après le passage sur le site, l’arrestation a été interrompue. Peralta a finalement atterri, et il a déchargé dix-neuf sacs de toile en forme de
    polochon remplis de cocaïne pure à 90% au Laguna Army Airfield, une installation militaire américaine située à quelques kilomètres au
    nord-est de Yuma, en Arizona (ici à droite). Mais pour la troisième fois en moins de douze heures, les agents n’ont pas réussi à le capturer.

    En fait, lorsque Peralta s’est réveillé à 6 h 45 le lendemain matin après s’être endormi dans son avion, il a persuadé un commandant de l’armée
    américaine de lui donner suffisamment de carburant pour quitter l’aérodrome et retourner à San Diego. La cocaïne, pensait Peralta,
    devrait être récupérée à un autre moment ». Bref, selon l’auteur, les narcos, malgré l’équipement sophistiqué des américains, continuaient à se jouer d’eux ! Ils se posaient même sur leurs bases ! « Ce n’est que dix jours plus tard, le 4 décembre, qu’un pilote d’hélicoptère lors d’un atterrissage de routine à l’aérodrome a découvert la cache et la came que Peralta avait laissée dans certains buissons ».

    Pourtant, il aurait dû être pisté, ce phénomène : il emportait ce soir-là 1 208 livres de cocaïne (466 kilos) du Mexique aux États-Unis et, selon lui, il avait volé à 8000 pieds tous feux allumés et transpondeur en marche. On ne sait si le narcopilote avait dit la vérité, sur ce vol
    bien trop « propre », mais à cette altitude il aurait en effet
    effectivement dû être détecté par les radars US !!! Il n’était pas le
    seul a être passé sous le filet des radars, indique l’auteur, qui cite un taux de capture ne dépassant pas les 10% !!! Bref, les vantardises de la DEA ne tenaient pas la route !

    LIRE la suite

    0000

    Carteles del narcotráfico con poder en Estados Unidos

    En su última Evaluación Nacional de la Amenaza de las Drogas publicada
    este año, la Administración de Control de Drogas de Estados Unidos (DEA)
    dice que hay seis organizaciones de narcos que se hacen sentir en
    Estados Unidos, estas son:

    Cártel de Sinaloa

    Cártel Jalisco Nueva Generación

    Cártel Beltrán-Leyva

    Cártel de Juárez

    Cártel del Golfo

    Cártel los Zetas

    Hay muchas otras más pequeñas, de alcance local. Sinaloa, que fue dirigida mucho tiempo por « El Chapo » Joaquín Guzmán,
    hoy preso en una cárcel de máxima seguridad de Estados Unidos, funciona en el estado de la costa del Pacífico del mismo nombre pero tiene
    presencia en buena parte del país, a veces a través de aliados locales.

    LEER

    0000

  • Lo ejecuta ‘La Tropa del Infierno’ en la central y nadie hace nada
  • La otra pandemia en México, encontraron ocho cadáveres en Guanajuato
  • Narco de Cártel de los Viagras escapa del CJNG y presume que hasta les robó arma (VÍDEO)
  • Esta hielera no era para enfriar las cervezas, sino para un “inusual escondite” (IMÁGENES)
  • El narco de los Arellano Félix que escapaba del coronavirus pero fue detenido en su intento…
  • Capturan a «El Jimmy» del CJNG y a «El Morral» de los Arellano Félix en Baja California
  • La nueva guerra de los Carteles, El Cártel de Sinaloa vs Cártel Arellano Félix por el puerto…
  • Localizan autos calcinados con cadáveres en su interior, en Mexicali
  • Encuentran cuerpos torturados y tapados con tierra en caja de camioneta
  • Detienen a 2 del Cártel de Sinaloa, llevaban 134 libras de marihuana a Estados Unidos
  • «La Unión Tepito» amenaza a comerciantes, que a pesar de Covid-19 seguirán cobrando el “derecho de piso”, trabajen o no…
  • Ejecutan a una funcionaria de la UNAM dentro de una maleta en la alcaldía Coyoacán, Edomex
  • El día que los Arellano Félix casi pelan a «El Mayo», ¡con un coche bomba!, tras la narcoguerra entre CDS y el CDJ
  • 0000

    MEXICALI,B.C.-Personal de la Secretaría de la Defensa Nacional (Sedena) aseguró una aeronave que transportaba aparente droga.

    Los hechos ocurrieron cuando personal militar al realizar reconocimientos terrestres sobre un camino de terracería en las inmediaciones del Ejido Sonora, en el Valle de Mexicali, donde observaron una aeronave y un vehículo, ambos con las puertas abiertas, aproximándose personal militar, localizando en su interior lo siguiente:
    303 Contenedores de plástico con una sustancia con características propias de la metanfetamina, con un peso aproximado de 297.769 kilogramos.

    Mas y mucho mas

    0000