AERONARCOTRAFIC (Coke en stock (CXLIX) – dossier Venezuela 🇻🇪): les crashs ignorĂ©s et ceux mĂ©diatisĂ©s

Publié: 7 avril 2020 par Marc Fievet dans Aeronarcotrafic, Cocaïne, Narco-logistique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic INFOS, Pays de transit, Venezuela
Tags:

Comment ne pas revenir au pays suscitant le plus d’inquiétudes en Amérique du Sud. 

Je parle du Venezuela, bien sûr, en proie à une déliquescence du pouvoir inimaginable, et surtout à l’emprise, comme on a pu le voir, des narco-trafiquants, dont les généraux à la tête du pays sont les relais, sinon les organisateurs eux-mêmes du trafic de cocaïne, comme j’ai pu vous l’expliquer déjà ici à plusieurs reprises.  Temps aussi de revenir en détail sur ce trafic, dans ses moindres détails, en commençant dès aujourd’hui par un énième crash aérien, survenu à la rentrée dernière, et impliquant une personne dont je viens de vous parler dans l’épisode précédent de cette longue saga… mais ça nous allons le découvrir dans quelques épisodes, seulement… car le sujet est vaste, très vaste, et le trafic… intense.

 

Entretenir le doute, tout mélanger, pour éviter de parler des sujets qui fâchent

La presse entretient le doute, sans trop s’en apercevoir.  Est-elle manipulée ou est-ce de l’incompétence, on laissera le débat se faire.  Seul un magazine affirme que pour le jet calciné, « les journalistes n’ont pas été conviés à se rendre sur les lieux », c’est tout, et c’est tout aussi saisissant :  on cherche vraiment à cacher quelque chose, c’est sûr !!!  Intéressons-nous donc plutôt pour commencer aux clichés « supplémentaires » montrés le même jour avant d’attaquer l’étude du crash du moment, ce qui va nous prendre quelques jours de recherche, pour sûr (ça prendra quelques semaines en fait !).  Ces images ce sont sont celles d’une queue d’avion qui n’est visiblement pas celle d’un Hawker et d’un réacteur passablement abîmé, dont les aubes de turbines ont été sorties du corps même du réacteur, ou plutôt dont l’enveloppe extérieure a explosé.  Un étude du réacteur indique qu’il est muni de grilles, celles d’un inverseur de poussée dont on retrouve assez vite l’origine :  c’est bien celui d’un Gulfstream modèle II ou III.  Et une fois encore, on s’aperçoit que c’est un vieux cliché :  il date en fait du 19 octobre 2014 ! Chercherait-on, sciemment ou pas à tromper les gens en mélangeant les informations à ce point sur ce crash ?  Ou bien mélangerait-on tout, en raison de la multiplicité de ces crashs aériens dans la région ???

lire

000000

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s