HAÏTI 🇭đŸ‡č: intrigues, magouilles, mensonges, politiques et policiers vĂ©reux et toujours la prĂ©sence du DEA

Publié: 7 avril 2020 par Marc Fievet dans Aeronarcotrafic, Cocaïne, Coke en Stock, DEA (USA), Drogues, Haiti, Narco-logistique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic INFOS, Narcotrafic maritime, Pays de transit, SERVICES ANTI-DROGUES
Tags:, , , ,
Premiùre intrigue sur l’üle

Au dĂ©but de l’annĂ©e 2019, le 12 fĂ©vrier, un petit avion privĂ© immatriculĂ© N18GC, un Piper Aztec s’était Ă©crasĂ© lui Ă  MĂŽle Saint-Nicolas dans le dĂ©partement du Nord-Ouest d’HaĂŻti. Et lĂ  le cas Ă©tait trĂšs diffĂ©rent. L’üle avait bien Ă©tĂ© choisie cette fois pour faire l’objet d’un transfert de cocaĂŻne.

Les agents de la Police Nationale HaĂŻtienne (PNH) accourus y avaient dĂ©couvert de la drogue. La quantitĂ© n’avait pas Ă©tĂ© indiquĂ©e, mais l’avion Ă©tait un Piper Aztec, dont on connaĂźt la capacitĂ© d’emport Ă©levĂ©e par rapport Ă  sa taille plutĂŽt modeste.

C’est le propriĂ©taire de l’avion qui cette fois faisait lever le sourcil. L’appareil Ă©tait immatriculĂ© N18GC (ici Ă  gauche) propriĂ©tĂ© due Strong Tower Services, LLC Trustee (1). Autrement dit, un « anonymisé » par un de ces fameux « Trustee ». Le hic cette fois Ă©tant le propriĂ©taire lui-mĂȘme du Trustee, et son CV suspicieux. A savoir Daniel Piriano, ancien pilote de Delta Airlines engagĂ© depuis longtemps dans les affaires douteuses en RĂ©publique DĂ©mocratique du Congo, dans la province du Katanga, notamment auprĂšs de l’intriguant Moise Katumbi avec sa sociĂ©tĂ© « Ask, LLC » (on Ă©voquait Ă  son propos bien sĂ»r du commerce illicite d’armes). Piriano affichant d’étranges liens avec le pouvoir lĂ -bas. « Plus intrigant encore, l’une des autres entreprises de Daniel Piriano a conclu un accord de fiducie pour gĂ©rer un jet privĂ© appartenant Ă  l’épouse de Katumbi, Carine, qui faisait partie des bus armĂ©s de Raphael Soriano pour frauder en Zambie. Cet accord a permis Ă  l’avion Ă  8 millions de dollars d’ĂȘtre rĂ©enregistrĂ© aux États-Unis en tant que N2SA, (un Gulfstream G-IV !) et de demander une couverture d’assurance ici ».

« Piriano a obtenu cette assurance, et par la suite le jet s’est Ă©crasĂ© le 12 fĂ©vrier 2012, tuant un ancien gouverneur du Katanga (le mĂȘme État oĂč Katumbi Ă©tait gouverneur),  Augustin Ktumba Mwanke. Ktumba Ă©tait un alliĂ© trĂšs proche du prĂ©sident de la RDC, Joseph Kabila. » (ça baigne en tout cas pour Parain, Ă  voir sa villa ici Ă  gauche de Wilmington).

Pour en revenir Ă  notre crash du jour, les deux pilotes de l’avion Ă©taient eux, des Bahamas : Stephen Hanna Remington 46 ans et Taylor Michael 35 ans. A cĂŽtĂ©, un pickup Montero Mitsubishi de couleur noire, occupĂ© par quatre hommes : Clerveaux Yvenson le chauffeur, un ex policier de la PNH, Ă©quipĂ© sur lui d’un Glock 19 de calibre 9mm, Nelson Markenley 26 ans, un amĂ©ricain, et deux deux haĂŻtiens : Henry Junior Petit 39 ans, et Lucien Junior 45 ans.  Surprise, deux jours plus tard est Ă©galement arrĂȘtĂ© le maire de la commune de MĂŽle Saint-Nicolas, Christian Joseph, Ă©lu sous la banniĂšre du Parti OPL (de Jovenel).

A gauche, il est ici en photo en campagne avec le prĂ©sident Jovenel MoĂźse
 les vieux dĂ©mons laissĂ©s par son infĂąme  prĂ©dĂ©cesseur sont bien toujours prĂ©sents sur l’üle !!!

Un Jovenel MoĂŻse bien cernĂ©, dĂ©sormais, et qui avait exprimĂ© cette phrase en fĂ©vrier dernier, qui sonne Ă©trangement aujourd’hui comme quoi « il ne ne livrait pas le pays aux gangs armĂ©s et Ă  des trafiquants de drogue«   Il est vrai aussi que lors d’une manifestation rĂ©cente, un chef de gang recherchĂ© par la police, Arnel, avait dĂ©filĂ© dans les rues avec ses partisans bien armĂ©s !!!

Il avait adroitement essuyĂ© d’un revers le cas de l’appareil qui s’était Ă©crasĂ©, en en faisant l’objet d’un complot contre lui : « selon le prĂ©sident, des gens ont profitĂ© des moments de troubles au pays pour faire passer au MĂŽle Saint-Nicolas un avion transportant de la drogue, libĂ©rĂ© des prisonniers dans le Sud, « utilisĂ© des fugitifs internationaux pour tenter d’assassiner le prĂ©sident  ».  

On verra ici un peu plus loin que ce genre de phrase pouvait ĂȘtre la clĂ© d’une autre affaire étrange en effet survenue dans l’üle au mĂȘme moment. 

Un trafiquant heureux d’ĂȘtre extradĂ© aux USA !!!

En juin dernier, Ă©trange arrestation aux USA, Ă  Fort Lauderdale (Floride) : celle de Joris Mergelus (ici Ă  gauche), un ancien commandant de la Brigade de lutte contre le trafic de stupĂ©fiants (BLTS) en HaĂŻti. Il avait en sa possession la somme de sept-mille dollars, une vraie fortune dans l’üle misĂ©reuse. Selon le « Miami Herald », Mergelus aurait en effet reçu de l’argent venant des trafiquants, pour bloquer l’enquĂȘte sur le Manzanares, ce cargo arraisonnĂ© le 15 avril 2015 avec plus de 700 kg de cocaĂŻne (10 fois plus que ce que j’avais indiquĂ© au dĂ©part ici mĂȘme !!). Surprise, car cela tranchait avec les propos de 2013 du mĂȘme Mergelus qui s’était alors targuĂ© d’avoir arrĂȘtĂ©, en vingt mois de prĂ©sence Ă  la tĂȘte de l’office antidrogue, 238 suspects de trafiquants de drogue et saisi plus de 2 000 kilogrammes illicites de drogue. « Sur 38 personnes arrĂȘtĂ©es en aoĂ»t de cette annĂ©e, 31 sont des femmes et 18 ont Ă©tĂ© extradĂ©es vers les États-Unis, les Bahamas et la RĂ©publique dominicaine » avait-il aussi prĂ©sidĂ©, faisant du trafic une organisation extĂ©rieur au pays, en quelque sorte. La vantardise affichĂ©e du responsable avoisinant un gros coup de cirage Ă  son seul supĂ©rieur
 le chef de l’Etat de l’époque : « Bien sĂ»r, c’est un dĂ©fi car les trafiquants de drogue ont de gros moyens, mais nous faisons des progrĂšs dans la lutte contre le trafic de drogue en HaĂŻti », a dĂ©clarĂ© Mergelus. Le haut responsable de la lutte contre les stupĂ©fiants a dĂ©clarĂ© que son bureau et l’effort anti-drogue dans son ensemble avaient reçu un soutien sans prĂ©cĂ©dent des plus hautes autoritĂ©s politiques du pays et confirmĂ© qu’une telle position constituait une source de motivation pour son Ă©quipe. « Depuis que je fais partie de l’unitĂ© anti-drogue, c’est pour la premiĂšre fois que je constate une telle volontĂ© politique de lutter contre le trafic de drogue », a expliquĂ© Mergelus qui a intĂ©grĂ© l’unitĂ© depuis sa crĂ©ation en 1997. « Le prĂ©sident (Michel) Martelly et le Premier ministre (Laurent) Lamothe nous ont personnellement demandĂ© d’appliquer la tolĂ©rance zĂ©ro contre les trafiquants de drogue et ils nous ont donnĂ© des moyens supplĂ©mentaires pour faire le travail », a dĂ©clarĂ© Mergelus ». Mouai….(si tu crois ça, c’est que t’es bon pour l’asile!)

La suite des affaires allait ruiner cet argument comme on va le voir


Le blocage par Mergelus de l’enquĂȘte sur le cargo, cela, on se doute de pourquoi en effet, Ă  avoir ici suivi l’affaire de prĂšs : l’affaire remonte directement en effet Ă  Olivier Martelly, le fils du prĂ©sident outrancier qui aura dĂ©cidĂ©ment tout ratĂ© durant sa mandature et ravagĂ© son pays autant qu’un tremblement de terre et un ouragan rĂ©unis, comme j’ai dĂ©jĂ  pu le dire ici.

Le Manzanares, « un cargo appartenant sociĂ©tĂ© Nabatco, propriĂ©tĂ© des Acra, l’une des plus riches familles d’HaĂŻti;  venue du Liban (lire ici un excellent reportage sur ces familles qui ont en fait toujours Ă©tĂ© du cĂŽtĂ© des dictatures » avais-je Ă©crit. L’autre grande famille mise en cause Ă©tant celle des Mevs, propriĂ©taire du terminal Varreux oĂč le bateau avait Ă©tĂ© dĂ©chargĂ© (voir ici un exemple de ces grandes familles ayant pillĂ© l’üle). L’homme visĂ© principalement s’appelant Marc Antoine Acra, hĂ©ritier de l’empire sucrier qui Ă©tait alors associĂ© à GrĂ©gory Georges, alias Ti Ketant, qui, curieux hasard aussi venait alors d’ĂȘtre extradĂ© aux USA, le 3 mai prĂ©cĂ©dent Ă  bord d’un avion de la Drug Enforcement Administration (DEA) !!!

« Ti-Ketant », Ă©tant un surnom pour Gregory Georges, en rĂ©fĂ©rence au cĂ©lĂšbre roi de la cocaĂŻne haĂŻtienne, Beaudouin « Jacques » Ketant, qui avait accusĂ© l’ancien prĂ©sident Jean-Bertrand Aristide d’avoir acceptĂ© des pots-de-vin liĂ©s Ă  la drogue !!! Avant de rĂ©ussir Ă  ĂȘtre extradĂ©, George avait rĂ©ussi Ă  Ă©viter plusieurs tentatives d’assassinat sur place ; en voilĂ  un qui, pour une fois, apprĂ©cie de pouvoir se rendre encore vivant dans une prison amĂ©ricaine
Visiblement on craint en effet qu’il ne balance pas mal de personnes ! Marc Antoine Acra, on le rappelle, ayant Ă  l’époque accusĂ© nommĂ©ment Martelly pĂšre d’ĂȘtre le commanditaire du lot de cocaĂŻne saisie sur son propre navire !!! Selon Global Security, il y a une dizaine d’annĂ©es maintenant,  »

LIRE la suite

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s