Archives de 13 avril 2020

Ce rapport 2018-2019 intervient à un moment crucial puisque l’année 2020 sera celle de l’évaluation de la France par le Groupe d’action financière (GAFI), dans le cadre du quatrième cycle d’évaluations mutuelles.La précédente évaluation de la France par ses pairs, dans le cadre du troisième cycle, avait eu lieu en 2010.L’analyse des risques et l’application d’une approche par les risques dans le pilotage de la politique publique de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT) constituent la pierre angulaire de la méthodologie préconisée par le GAFI comme l’explicite la recommandation n° 11 du GAFI et l’indication de son efficacité2 mesurée lorsdes évaluations mutuelles. Cette approche a été confortée par la réglementation européenne avec l’article 7 de la directive européenne n° 2015/849 du 20 mai 2015 – appelée 4e directive européenne anti-blanchiment.L’approche du GAFI et des autorités européennes se nourrit de l’analyse nationale des risques et de sa déclinaison par chaque acteur concerné par la LCB/FT quelle que soit sa placedans le dispositif : administrations, autorités de contrôle, ordres professionnels. Chaque professionnel assujetti doit établir sa propre cartographie des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Le rapport « Tendances et analyse des risques de BC/FT » de Tracfin est un outil pour les y aider.

lire

000000

————————————————————

La brigade de la police judiciaire du district de sûreté de Nador a interpellé, dimanche soir, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), quatre individus, dont une femme, un multirécidiviste et un ressortissant espagnol résidant illégalement au Maroc, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le trafic international de drogue.

Les suspects ont été arrêtés lors d’une opération sécuritaire, menée au niveau de la plage Boukana dans la région de Beni Nsar aux environs de Nador, en flagrant délit de tentative de trafic d’un chargement de 770 kg de Chira, emballés dans 52 paquets et conditionnés de manière à faciliter le transport par voie maritime, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Suite

000000

000000

700 kilos d’héroïne et 80 kilos d’opium ont été saisis dans le port de Karachi au Pakistan.

Cette saisie est le résultat du travail du programme de contrôle de containers. La drogue était cachée dans une cargaison de savon et avait pour destination le port d’Anvers.

source

°°°°Selon le site d’information pakistanais Arynews.tv, le conteneur suspect a été intercepté samedi par la Force anti-stupéfiants au terminal à conteneurs international de Port Qasim dans la ville portuaire de Karachi. 700 kilogrammes d’héroïne et 80 kilogrammes d’opium ont été trouvés dans le conteneur. « Le conteneur était destiné au port d’Anvers« , a déclaré Bob Van den Berghe, chef du Programme des Nations Unies pour le contrôle des conteneurs, qui forme les autorités locales du monde entier à détecter les conteneurs suspects.

source

000000