Archives de 17 avril 2020

De notre correspondant en Andalousie

Les camions TIR continuent à circuler vers l’Europe, au départ de la côte andalouse.

Dans la province de Granada, sur l’A7 du côté de Motril, la Guardia civil a arrêté un camion chargé de 32 valises marocaines de haschich d’ un poids de près de mille kilos et…d’un million d’euros en espèces en route vers les Pyrénées .

0000

000000

Constat accablant sur les blanchisseurs institutionnels!

The international informant

Par Marc Fievet
Bonjour Stéphanie Gibaud, pouvez-vous vous présenter ?
J’étais Responsable Marketing et Communication de la banque UBS en France, j’ai rejoint la filiale Gestion de Fortune à l’ouverture du bureau parisien, en 1999. Mon métier était de mettre en valeur la marque UBS, notamment lors d’événements sportifs, culturels, artistiques, financiers et de nouer des partenariats avec des maisons de luxe ; le nom UBS étant à l’époque peu connu en France, la stratégie était de développer la notoriété sur le territoire national et donc de capter les fortunes afin que la banque devienne l’un des premiers gestionnaires de fortune dans notre pays notamment face aux banques françaises.
Au quotidien, quel était votre travail ?
Avec les équipes Marketing d’UBS International basées à Genève, nous organisions conjointement des plateformes VIP où les banquiers d’UBS basés en Suisse et ceux d’UBS France invitaient leurs clients et leurs prospects. Les budgets…

Voir l’article original 2 480 mots de plus

La police de Zagora a interpellé, jeudi matin, sur la base de renseignements fournis par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), trois individus avec 1,691 tonne de chira.

Le premier suspect à été appréhendé à l’entrée de la ville de Zagora à bord d’un camion de produits de consommation contenant 62 paquets d’une tonne et 691 kg de drogue, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

plus

000000

En quelques mois, c’est à une véritable pluie de jets à laquelle on va assister au Belize : Hawker, Gulfstream, tout y passe. Le pays est devenu un vrai porte-avions pour appareils VIP !

Évidemment, avec de tels engins dépassant la quinzaine de tonnes, le volume de cocaïne apporté a fait un bond : pas moins d’une tonne à chaque voyage, sachant que les photos que l’on a sont celles de ceux qui sont restés coincés sur place : une grande partie a réussi à se poser et à redécoller ! Obligés de se poser, car au contraire des avions bimoteurs Beechcraft volant plus lentement, et constamment pressurisés, ces jets ne peuvent effectuer de largages en vol de type « wet drops« , devenu le nouveau sport local aérien a Belize… comme on l’a vu !

Après les bombardiers à hélices déversant des sacs de toile, voici les avions-cargos à réaction qui livrent à domicile !

Le Hawker échangé en 17 jours

 

Le 20 octobre 2019, nouvelle arrivée… d’un Hawker, un de plus.

C’est à Blue Creek, Orange Walk, au Belize toujours. Abandonné à nouveau sur la route, et retrouvé dans le brouillard du petit matin. C’est le vingtième depuis 2018 !!! Le précédent datant de 21 jours seulement! L’avion s’est posé au bord de la frontière mexicaine, à 2,5 miles seulement de là. On ne peut difficilement faire plus près.

La police sort à nouveau des propos lénifiants car elle n’a bien sûr rien intercepté encore une fois. « Well funded criminal activity is challenging » dit-elle, reconnaissant une fois de plus sa totale impuissance !

Les policiers étant incapables de retrouver quel était l’avion, on s’en est chargé à leur place à parti des indices habituels : âge, décoration et date des derniers changeants de propriétaire. Selon ces « pointeurs »  clés, c’est le Hawker 700A sn257176 immatriculé N322BC qui se retrouve candidat : sorti en qualité de N109G chez Gulf Oil en 1982, puis devenu un temps canadien chez Chevron en  C-FCHT ,de 2002 à 2004, puis N322BC chez TCA Air Llc et Vision Holdings 102 LLC pour être ensuite vendu vendu fin 2019 au Mexique, l’inscription US étant révoquée le 18 septembre 2019 pour s’envoler aussitôt de  Monterrey vers Victoria, toujours au Mexique, le 19 octobre. Le 1er octobre précédent, il venait juste d’été acheté par TWA International Inc, de Cheyenne… notre désormais célèbre vendeur d’avions aux trafiquants de tous poils !!! Il ne l’a gardé chez lui que 17 jours ! Juste le temps de faire la transaction avec les narcos !

Pour la police, avec ce Hawker intact, un autre problème devient crucial dans ses hangars : elle a déjà accumulé parmi ceux qui n’ont pas été brûlés 2 Hawker 125 (avec celui trouvé ce jour-là), 2 Beech King Air, 2 Cessna 210 et un 1 Piper, selon 7 News. L’un des King Air a été visité par le présentateur -plutôt frimeur- Ross Kemp, qui exploite comme filon sa notoriété obtenue en jouant jadis le rôle de Grant Mitchell dans le soap opéra télévisé à partir des années 90 pour faire une série documentaire appelée « Ross Kemp au Cœur des Gangs ». (la série à remporté un BAFTA award en mai 2007).

Dans cet épisode, on peut en effet le voir tourner autour d’un King Air C90 dans le hangar bélizien des saisies, il y montre même du doigt un trou laissé par une balle dans le pare-brise du King Air. Mais hélas, l’immatriculation de ce de dernier a été occultée par les autorités… Si l’émission ne donne pas l’endroit où a été confisqué cet appareil, ni son pedigree, nous on le sait ; c’est notre fameux « YV678 » (une fausse appellation) de la Northern Highway; arrivé le 7 mars 2008 !!! Des retrouvailles, en quelque sorte ! Le reportage est en effet de la même date,et à l’époque c’était donc du tout frais au moment des prises de vues !

Un jet cassé en deux !

Le 30 septembre 2019, à Blue Creek, Orange Walk, Belize, c’est à dire toujours dans le même secteur, ce qui devient lassant pour les habitants, note 7 News, ce n’est pas un Hawker que l’on retrouve au petit matin dans la brume, mais un énorme Gulfstream, un modèle ancien, de type G-1159 Gulfstream II B. Il s’est complètement cassé en deux, celui-là. L’engin est intégralement blanc, il porte sur ses réacteurs une appellation « PVO », seulement. Voilà qui ne devrait pas aider encore une fois à le cerner. Il aurait tenté de se poser vers 4 h du matin sur la longue ligne droite pas beaucoup plus large que son train d’atterrissage principal, ce qui était somme toute fort risqué.  Ses réacteurs montrent des volets de freinage par inversion de flux déployés, mais ça ne semble pas avoir suffit à le maintenir en ligne droite.

L’avion semble avoir un large cercle sur lui-même vers la droite, dans l’herbe avant de se casser. Il a dérapé sur les cultures !!!

L’image est très impressionnante en tout cas : l’avion s’est en effet brisé en deux net et son arrière au niveau des réacteurs est venu se replier sur l’aile gauche (en raison du mouvement giratoire initié dont on parlait).  C’est en descendant dans un fossé longeant la route qu’il a dû se briser, emporté par son élan, tous inverseurs poussés à fond.  Un choc terrible ! Encore une fois, à son propos, on a droit au même discours vide de la police de Belize, qui n’a fourni qu’un seul cliché (?) de l’événement : pas de photos de fouille de l’intérieur, pas d’autres détails, rien : on n’a rien trouvé non plus dedans , pas de blessés, de cadavres ou  de chargement. Bref, pour elle, c’était en quelque sorte un touriste ordinaire qui a raté sa visite !!!  Circulez, il n’y  rien à voir ! Il faudra attendre 4 jours seulement pour qu’on retrouve pas loin, mais au Mexique, dans la municipalité d’Othón P. Blanco, déjà cité ici, 48 sacs de coton blanc numérotés, contenant chacun vingt pains de coke toutes marquées « AP » (ou « Venao ») et contenant 925 kilos de cocaïne :  très certainement ce qu’avait apporté le  malheureux Gulfstream.

lire la suite

000000