AMÉRIQUE LATINE (Coke en stock – CCLXXXVII): un président condamné et un avion en sursis…

Publié: 27 avril 2020 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Dans l’épisode précédent, nous avons découvert l’implication du gouvernement de Rafael Correa dans le trafic de cocaïne, lié à son soutien aux Farc, qui finançaient leur lutte en trafiquant comme on le sait. Mais il n’y avait pas que de la cocaïne dans ce schéma de corruption. Le pétrole vénézuélien aussi, alors sous embargo, était
également au palmarès des détournements d’argent.

C’est la pugnacité d’un journaliste qui était venu à bout de l’affaire en épluchant un à un les vols présidentiels équatoriens, faits à bord d’un avion particulier, un Gulfstream d’une entreprise privée repéré car, pendant
la majeure partie de ses vols, il n’avait transporté qu’un seul passager.

Et c’est aussi son propriétaire qui venait de se faire pincer dans un Beechcraft saisi à Belize avec à bord une tonne de coke…(cf l’épisode précédent qui avait débuté par sa saisie, rappelez-vous).

Une histoire de pétrole… d’embargo, et de coke

Ce qu’avait découvert Gerardo Reyes (à gauche) était en fait une vraie bombe médiatique. Celle d’une implication présidentielle
équatorienne dans le trafic, mêlant drogue et industrie pétrolière,
celle qui contournait alors l’embargo vénézuélien !!!

« Le législateur Jiménez a déclaré que de hauts responsables du régime
auraient utilisé l’avion Gulfstream immatriculé aux États-Unis N378MB (ici à droite) pour entrer aux États-Unis. … »

LIRE

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s