Archives de 5 mai 2020

Tout est parti de la filature d’un camion portant de fausses plaques minéralogiques par les éléments de la police judiciaire, lors de son passage dans plusieurs villes marocaines, en destination du port de Jorf Lasfar.

Ayant constaté qu’ils étaient filés, le chauffeur du véhicule et ses compagnons se sont débarrassés de certains ballots de drogue en les jetant sur le bas-côté de l’autoroute. Ils ont également jeté des pierres aux éléments de la police à leur arrivée au péage de Tit Mellil, avant de prendre la fuite par la rocade de l’autoroute de Casablanca, abandonnant derrière eux le camion qui contenait 220 ballots pesant 7,228 tonnes de résine de cannabis.

lire

000000

000000

Les policiers ont effectué une «saisie historique» de près de deux tonnes d’opium – un poids comparable à une minifourgonnette – la semaine dernière, en Ontario, ainsi que dans les Laurentides, au Québec.

L’opération était le fruit d’une enquête baptisée «Berwick» amorcée en janvier dernier par la Police provinciale de l’Ontario.

Les informations recueillies durant cette enquête d’envergure a d’abord mené les policiers ontariens à effectuer un contrôle routier dans la région de Belleville.

À bord d’un camion, les forces de l’ordre ont découvert 28 kilos d’opium, qui entre notamment dans la fabrication de l’héroïne.

L’enquête a ensuite conduit les policiers dans trois résidences situées à North York et Thornhill, en Ontario, ainsi qu’à Wentworth-Nord, au Québec.

Dans ces endroits, qui servaient vraisemblablement de caches pour les trafiquants, pas moins de 1968 kilos d’opium ont été saisis.

Lire

0000

Trois membres d’une famille habitant à Pleyben dans le Finistère ont été interpellés vendredi 1er mai à leur domicile pour trafic de cannabis.
Ils avaient installé une plantation de 200 pieds de cannabis dans le sous-sol de leur maison et avaient même bloqué le compteur EDF pour ne pas payer l’électricité dépensée dans cette pièce.

Lire

0000

In the operation carried out in Saravan, police forces have busted 812 kilograms of opium in addition to confiscation a number of weapons and ammunition, he added.

According to the police chief, the smugglers fled to the highlands of the area using the darkness of the night.

In another operation in Iranshahr, the police seized two vehicles attempting to smuggle 587 kilograms of opium into the province, Ghanbari said.

Read more

0000

Le spectre de Colin Powell planait sur Caracas

Au moins huit “terroristes” sont morts et deux autres ont été arrêtés – dont un citoyen vénézuélien présumé qui a travaillé pour la United States Drug Enforcement Administration (DEA) – lors d’une tentative d’ “invasion maritime” du territoire vénézuélien en provenance de Colombie, comme l’a dénoncé le président de l’Assemblée nationale constituante, Diosdado Cabello. Huit “terroristes” sont morts lors du raid.

“L’un des détenus a affirmé être un responsable de la DEA. Il a participé aux opérations de la DEA en Amérique. Il est vénézuélien, a-t-il déclaré”, a expliqué Cabello. “Nous le disons clairement, derrière les Etats-Unis, l’oligarchie colombienne et le trafic de drogue. Il est triste que ceux qui se disent vénézuéliens soient financés par le trafic de drogue et l’argent de la drogue”, a-t-il souligné.

Cabello a noté que certains des mercenaires ont été capturés dans des uniformes et même des casques avec le drapeau américain. “Sûr d’un fanatique du gringuisme qui se sent marin”, a-t-il souligné.

Le chef “Chavista” a également avancé que parmi les documents saisis des assaillants “il y a un document péruvien”, en plus des armes de gros calibre, des téléphones satellites et des véhicules prêts à monter des mitrailleuses.

…….

L’ex-ministre de la Défense et ex-général Fernando Ochoa Antich a également souligné que “la prétendue invasion (…) ne résiste pas à une analyse militaire minimale, à une certaine gravité”. “Personne ne peut penser à envahir, précisément, l’endroit le plus peuplé et gardé par les forces répressives du régime, encore moins avec un nombre d’hommes et de moyens aussi précaire”, a-t-il déclaré dans des déclarations au journal ‘El Nacional’.

Les preuves (…) ne sont pas convaincantes. Deux hypothèses se posent: la première, une manœuvre de diversion grotesque sans que les événements ne se soient produits; la seconde, une manœuvre de diversion créée par les organisations de contre-espionnage, avec la participation d’agents de ces organisations
pour représenter cette action militaire absurde “, a-t-il ajouté.

Source et plus

0000

Il avait déjà échappé à plusieurs tentatives de meurtres dans le passé. En avril 2018, il avait été attaqué avec quelques amis dans le quartier où il a grandi. Il en était sorti indemne. Avant ça, deux hommes avaient déjà tenté de l’abattre en lui tirant dessus. Omar avait été touché à la jambe mais avait réussi à s’enfuir.

Dans le milieu criminel, il se dit qu’Omar Essalih a réussi à échapper à plusieurs autres attentats. Sa tête avait été mise à prix suite à des attaques sur plusieurs bars à Amsterdam et pour une tentative de meurtre sur la femme d’un gros trafiquant de drogue. La police n’a jamais réussi à prouver sa culpabilité.

LIRE

0000

La Policía Judicial, Dijín, confirmó que fueron incautados 3.500 kilos de cocaína en dos operaciones simultáneas adelantadas en aguas panameñas.

Las operaciones contaron con el apoyo de la Fiscalía General, la Agencia Antidrogas de Estados Unidos -DEA- y autoridades marítimas de Panamá.

Fuente

0000