Archives de 14 mai 2020

0000

En décembre 2019, Gérald Darmanin avait annoncé renforcer la lutte contre les trafics de cigarettes et drogues en autorisant la collecte d’informations sur les réseaux sociaux.

Résultat, 5 mois plus tard, plus de 300 tweets par jour en moyenne inondent les réseaux sociaux pour proposer de livrer du cannabis, de la cocaïne et autres drogues avec photos et vidéos à l’appui.

A quoi sert aujourd’hui la collecte et le traitement de ces données pour lutter contre les trafics de drogue ?

Nos ‘cyber-douaniers’ sont ils en nombre suffisant ou serait-ce dû à un manque d’efficacité des équipes (traitant et analysant les données), chargées de cibler la fraude et les trafics ? Ou les deux peut être !

0000

Lancée pour six mois en janvier 2017, la campagne de lutte contre la drogue a finalement été reconduite systématiquement depuis. Et si elle n’a pas mené à des exécutions extrajudiciaires comme celles largement dénoncées aux Philippines, l’organisation épingle les abus et les manquements de cette campagne.

En un peu plus de 3 ans, elle a mené à l’arrestation de 55 770 personnes au Cambodge.

Des individus pour la plupart issus de milieux défavorisés ou marginalisés. Dans son rapport, Amnesty fait état de violations des droits humains dans le cadre de cette campagne.

Des personnes interrogées par l’ONG décrivent des arrestations arbitraires, des aveux plus ou moins forcés, un accès insuffisant à la justice ou aux soins ou des conditions de détention qui se rapprochent parfois de la torture.

Lire

0000

Les douaniers 🇫🇷 ont contrôlé un voyageur qui transportait 30 kilos de résine de cannabis.

Après quelques heures de retenue douanière, l’homme a été ‘refilé’ à l’OFAST Caraïbes sous le régime de la garde à vue. L’enquête continue.

0000

Las mafias del narcotráfico de Venezuela,relacionadas con el régimen de Nicolás Maduro y el Cartel de los Soles, trasladan la cocaína a Honduras, Belice y Guatemala. De allí la llevan a Estados Unidos, su destino final, utilizando México.

«Centroamérica es importante, ideal para el Cartel de los Soles», indicó Claudio Sandoval, embajador del gobierno de Juan Guaidó en Honduras.

Leer mas

0000

Pour Patrick Longuet,
« l’objectif est de harceler les points de stups sur les quartiers nord de Marseille ».

La stratégie des forces de l’ordre est simple : « harceler les plans stups en les détruisant physiquement par des opérations matinales« , mais surtout en allant régulièrement « interpeller les guetteurs, vendeurs et en remontant jusqu’aux nourrices« , les personnes qui stockent chez elles des quantités importantes de drogue.

  • En cinq jours, les policiers marseillais ont saisi 71 kg de stupéfiants dans les cités du nord de la ville.
  • Pour reconquérir ces quartiers, les policiers ont décidé de harceler quotidiennement les réseaux de stupéfiants, explique encore le
    commissaire Longuet, patron de la division nord.
  • Les forces de l’ordre s’attaquent aussi de plus en plus aux acheteurs, explique-t-il…

Lire

Lire plus

0000

Deputy Police Chief of Sistan and Baluchestan Second Brigadier General Ahmad Taheri said Wednesday that following an armed clash
between the police and the smugglers in the rural regions of Saravan County, the anti-narcotics forces captured 1,092 kilograms of different drugs, including 992kg of opium and about 100kg of hashish.

Three offenders have been arrested along with three sedan vehicles and a number of AK47 rifles, he added.

Read

0000

Cette opération a entraîné une fusillade avec les trafiquants de drogue… présumés.
Les agents ont découvert la coke dans une maison occupée par deux hommes qui, après avoir ouvert le feu, se sont enfuis dans une zone de végétation dense de la ville de Massarapo.

La cocaïne était cachée dans de faux murs à l’intérieur d’une maison située à la périphérie de la ville de Barcarena, au nord-est de Parà.

En février, une autre cargaison de deux tonnes de cocaïne avait déjà été saisie dans la zone de Belém, la capitale de l’État.

Les principales capitales amazoniennes, telles que Belem et Manaus (dans l’État d’Amazonas) sont utilisées comme bases logistiques pour le narcotrafic vers l’Europe.

0000

La police judiciaire de Lyon a mis la main sur
deux équipes qui ravitaillaient en go-fast la région.lyonnaise.

Les forces de l’ordre ont pu alors interpeller cinq personnes et saisir plusieurs centaines de kilos de drogues : 10kg de cocaïne et 430kg de résine de cannabis.

Lire plus

0000