Archives de 19 mai 2020

C’est lors du contrôle d’un véhicule circulant sur l’autoroute A81 dans le sens Paris-Rennes que le chien des douanes a flairé de la drogue dans une cache aménagée au niveau du plancher sur le côté passager.

20.000 cachets d’ecstasy, 1,53 kg de Kétamine et 1,08 kg de MDMA en poudre.

Source

0000

Ce lundi 18 mai, dans l’après-midi, deux avions de l’armée de l’air brésilienne (FAB) ont intercepté un petit avion, en provenance du Pérou, qui transportait 400 kilogrammes de cocaïne.

L’avion a été contraint de descendre pour atterrir à la base de Petrobras, à Urucu.

Des sources policières ont déclaré que le pilote avait été arrêté après avoir posé l’appareil au sol.

Deux trafiquants auraient réussi à s’échapper vers la forêt et étaient recherchés.

source

0000

Dans la nuit de jeudi 14 à vendredi 15 mai, un chauffeur routier a été interpellé par la douane au péage de Saugnac-et-Muret, sur l’autoroute A 63.

L’homme, âgé de 55 ans, originaire de Roumanie, était au volant d’un camion immatriculé en Espagne.

Il transportait 210 kilos d’herbe de cannabis dissimulés dans des sacs plastiques.

Après quelques heures passées en rétention douanière, il a été placé en garde à vue au commissariat central de Bordeaux où il a été auditionné par les enquêteurs de l’OFAST (office anti-stupéfiants) de la Direction interrégionale de la police judiciaire.

Plus

0000

Une question me taraude depuis plusieurs mois!

Comment un type comme Erwan Guilmin a pu arriver aux manettes de la DOD, l’un des services les plus ‘pointus’ de la Douane française en matière d’opérations et pourquoi l’a t’on nommé?

La DOD, c’est le service opérationnel par excellence, formé d’agents sélectionnés uniquement par la DNRED, triés sur le volet et ayant déjà un cursus douanier conséquent et réussi. Pour les cadres, il s’agit d’agents ayant tous une forte expérience douanière et sélectionnés souvent après deux concours internes:

1 – le concours d’entrée en Douane suivi d’un stage à l’école de formation

2 – le concours de l’inspection principale et un stage de formation pour les chefs supérieurs, chefs de division, chefs d’échelon

Et pour les directeurs, choix et nomination à ce grade après une longue expérience confirmée et probante au niveau des postes déjà occupés .

Alors pourquoi l’énarque Erwan Guilmin?

guilminenaEn aout 2018, j’écrivais à son sujet: « Le poste devait le faire bander et quand on sort de l’ENA, on passe devant les autres, même plus compétents! Par leur réseau, les grands corps ont de facto un droit de tirage sur les plus beaux postes ouverts aux fonctionnaires. Un haut fonctionnaire à Bercy ou à la Santé peut être parfait pour tel poste ou tel poste. Si un corpsard ou un énarque lorgne aussi dessus – même avec peu d’expérience préalable – il aura souvent la priorité et y fera son nid tel le coucou.

Pour mémoire, cet oiseau est réputé pour occuper le nid d’autres espèces et y pondre ses propres œufs…

Un corpsard/énarque peut toujours revenir dans son corps en attendant qu’un beau poste se libère ensuite, ou parce qu’il n’a pas vraiment fait ses preuves ailleurs. Quand il n’y a plus de débouchés – surtout après 50 ans – et si le corpsard ou l’énarque ne veut pas ou ne peut pas partir dans le privé, il attendra patiemment la retraite, en étant chargé de quelques missions ou rapport officiel peu prenant. »

Erwan Guilmin est d’abord parachuté comme directeur régional des douanes à la direction régionale des douanes Ile de France Ouest en septembre 2010, sous la haute recommandation du DG Jérôme Fournel avant d’atterrir comme directeur de la DOD en septembre 2014.

Dès le départ, il y a quelque chose qui ne correspond pas aux habitudes de la DNRED, qui est effectivement un service pointu, jalousé parfois et toujours redouté par les marquis qui hantent le siège de la Direction générale à Montreuil, véritable panier de crabes ou courbettes, bassesses et manipulations diverses occupent le temps de ces éminences grises. On s’observe, on monte voir le ou la DG au dernier étage pour présenter un projet qu’on a récupéré et qui pourrait servir à se positionner! On fait dans la probabilité, on suppute, on devient stratège, bref on est hyper productif pour soigner son image! Et on ne veut pas que la DNRED nous perturbe avec ce qu’elle sait sur nos lâchetés quotidiennes et nos arrangements entre gens de la bonne société.

INFILTRATION?

Eureka! s’exclama joyeusement le grand manitou, pourquoi ne pas infiltrer un des nôtres dans ce service d’enquêteurs ? Certes, on a déjà quelques taupes, mais, elles ne sont pas issues de notre caste de grands seigneurs de l’ENA. Oui, il faut infiltrer un des nôtres pour exercer un véritable contrôle, voire même les discréditer, pourquoi pas!

Que la personne soit incompétente pour diriger…Ça, c’est vraiment pas un problème!

D’ailleurs, le sommes nous compétents, nous les mamamouchis du système?

Erwan Guilmin arriva donc aux manettes sans jamais avoir été douanier…

Avec cet arriviste sans scrupules, toutes les dérives étaient possibles comme vient de le montrer cette affaire.

000000

Malgré un manque d’effectifs, les douaniers ont découvert une composition florale très particulière dans un camion frigorifique arrivant d’Espagne.

Derrière les 7 tonnes de fleurs… 44 kilos d’herbes de cannabis sur une palette.

 

0000

Marine Units of the Moroccan Royal Gendarmerie (County Police) seized on Monday more than four tons of drugs off tangier’s coasts after chasing down two fishing boats used by the smugglers. Seven involved people were arrested.

According to local press reports, the dealers stole two small fishing boats from Tangier’s City port before sailing to the Rmilat forest near Merkala beach where they loaded 70 bales of cannabis.

After loading the drug, the smugglers set sail for the high seas to hand over the banned substance to other people in a third boat, but they were intercepted by the marine patrolling units of Gendarmerie Royal after a high-speed sea chase.

Read

0000

Onze tonnes de cannabis ont été saisies au Marché matinal de Bruxelles (Mabru) lundi matin, selon La Dernière Heure.

Le porte-parole du parquet de Bruxelles confirme qu’une « importante saisie de résine de cannabis » a été effectuée lundi matin à Mabru.

Plusieurs personnes ont été interpellées et seront interrogées dans les prochaines heures, ajoute le parquet.

Source

0000