Archives de 6 juin 2020

000000

Une organisation criminelle de trafiquants de drogue qui importaient de la cocaïne d’Amérique du Sud a été démantelée.

Au cours de l’enquête, 120 kilos de cocaïne ont été saisis, dont le pourcentage de pureté était supérieur à 80%.

La cocaïne du Pérou transitait par le Chili.

L’enquête a été ouverte en mars 2018 suite à l’arrestation de 5 compatriotes à la frontière entre les deux pays d’Amérique du Sud, trouvés en possession de 120 kilos de cocaïne cachés dans les cloisons de 2 jet-skis.

Au sommet de l’organisation, qui agissait sur la côte du Capitole, entre Ostie et Fiumicino, Marco D’Arienzo, appelé « Maracana », flanqué de Rodolfo Pianosi, surnommé « Le Président ».

Ce dernier avait fondé une association sportive pour dissimuler l’envoi de véhicules aquatiques en Amérique du Sud à des fins de compétition.

Grâce à la complicité de Fabio Niciarelli , employé de la compagnie maritime qui s’occupait du transport, les bateaux ont été envoyés en utilisant la procédure douanière d’exportation temporaire « , généralement adoptée lors de l’envoi de matériel pour les compétitions sportives internationales et considéré comme un faible risque de contrôle.

Pour éviter les différences de poids, lors de leur expédition à l’étranger, les véhicules étaient remplis de farine, pour être finalement remplacée par de la cocaïne avant de retourner en Italie. Le partenariat pouvait compter sur une base logistique au Chili pour la location de véhicules et l’achat de téléphones portables enregistrés à des individus inexistants et en capacité de fournir aux « coursiers » l’argent nécessaire à ces opérations, grâce aux ressources trouvées par Mauro Morra.

D’Arienzo a été arrêté en juillet 2019 en exécution d’un mandat d’arrêt européen émis par la France parce qu’il était impliqué dans le transport de 435 kilos de cocaïne trouvés par la Douane de la Polynésie française à bord d’un voilier dans l’atoll d’Apataki, en Mai 2019.

Morra a été arrêté au Pérou car, avec d’autres compatriotes, il cachait 390 kilos de cocaïne dans des doubles fonds de certains pick-up.

source

000000

Les dealers contrôlent les entrées et sorties

A l’entrée de la copropriété de 750 logements, depuis la fin mars, les trafiquants de drogue ont installé des barrages de fortune. Les voitures slaloment entre des poubelles et des chaises.

Un « checkpoint » improvisé.

Lire

0000

Un avion bimoteur chargé d’environ 450 kilos de pâte à base de cocaïne a été a été immobilisé ce vendredi soir (5) à l’aéroport de Fernandópolis (SP).

Selon des informations provenant de la police militaire et de la police fédérale, deux hommes ont été arrêtés et sont à la disposition des tribunaux.

L’avion avait quitté Pará, puis atterri pour charger sa cargaison de cocaïne dans le Mato Grosso puis décollé.

Des avions de la Force aérienne brésilienne (FAB) ont intercepté l’avion et l’ont forcé à atterrir à Fernandópolis.

Source

0000