Archives de 10 juin 2020

Les gendarmes ont interpellé lundi un couple de Gujanais qui dealaient de la cocaïne et de l’héroïne.

Lire

0000

Le tribunal correctionnel de Nîmes a condamné un réseau d’importateurs de coke démantelé en 2018.

La plus grosse saisie de cocaïne réalisée dans la région a été examinée la
semaine dernière par le tribunal correctionnel de Nîmes qui a prononcé
jusqu’à sept ans de prison ferme contre les organisateurs du réseau.

Lire

0000

Un Canadien a été accusé de possession de drogue, de contrebande et de violation des lois sur l’immigration après avoir admis avoir utilisé un « submersible de type Bond » pour traverser la rivière Détroit.

La capture s’est produite vendredi aux petites heures du matin près d’une petite île connue sous le nom de Celeron Island.

Étonnamment, cela ne s’est pas déroulé aussi bien qu’il l’avait prévu.

Glen Mousseau, 49 ans, a été retrouvé flottant inconscient dans la rivière Détroit par des agents fédéraux dans les premières heures du 5 juin.

Attachés à Mousseau se trouvaient deux gros paquets de marijuana pesant 265 livres, transformant instantanément sa marchandise en preuve.

Un juge fédéral a refusé la libération sous caution de Mousseau lors d’une audience hier, selon le Detroit News. S’il est reconnu coupable, Mousseau risque jusqu’à 10 ans de prison fédérale.

Courtesy Chief Patrol Agent Douglas Harrison/Twitter

source

000000

 

La « Policía Antinarcóticos » a saisi 4.928 kilos de cocaïne mélangés dans des granulés de caoutchouc au port de Buenaventura.

La cargaison avait pour destination la Turquie.

LIRE

0000

3 kg de cocaïne, 100 000 € et des voitures de luxe saisis.

Une quinzaine de personnes, dont la tête de réseau, sont en garde à vue à Lorient (Morbihan).

Lire

0000

Dans les Côtes-d’Armor, à Lannion, un trafic de cannabis a été mis au jour.

Quatre personnes ont été interpellées et 5,9 kg de stupéfiants ont été saisis.

Lire

0000

Alors qu’en France, on mobilise nos forces régaliennes, en vain, pour donner l’impression de lutter contre les drogues illégales, les Pays-Bas s’apprêtent à mener une expérience à grande échelle sur le cannabis, visant à mesurer les effets de la culture du cannabis sur la criminalité, la sécurité, les troubles à l’ordre public et la santé.

Selon ce plan du gouvernement, qui a reçu l’aval du Conseil d’Etat, les municipalités concernées vont superviser sur plusieurs années la culture de cannabis et sa distribution aux « coffee shops », qui pourront le vendre aux clients. Les Pays-Bas ont décriminalisé la vente de petites quantités de cannabis – moins de cinq grammes – en 1976 et la loi autorise chaque citoyen à cultiver légalement cinq plants de cannabis pour son usage personnel.

lire

000000