FRANCE 🇫🇷 (Douaniers et Pafistes): les contrĂ´les alĂ©atoires sont tellement rares que la sĂ©curitĂ© est remise en cause

Publié: 6 juillet 2020 par Marc Fievet dans CELTIC, Douane française, Police, SERVICES FRANCAIS, SURV et BSI
Tags:,

Conscients des graves perturbations causĂ©es par les fraudes, le narcotrafic et le terrorisme dans le monde d’aujourd’hui, les services rĂ©galiens français chargĂ©s de contrĂ´ler l’entrĂ©e sur le territoire des personnes et des marchandises savent qu’ils ne sont plus en mesure d’assurer correctement le job.

Manque de personnels, manque de locaux, manque de volontĂ© politique et trop grand laxisme de la haute hiĂ©rarchie administrative, nos frontières qui Ă©taient dĂ©jĂ  des passoires sont devenues aujourd’hui des entrĂ©es pratiquant des « opĂ©rations portes ouvertes permanentes » encourageant bien involontairement alors la fraude, la contrebande, le narcotrafic et les livraisons d’armes  et cela malgrĂ© la motivation intacte des douaniers et policiers de terrain, affectĂ©s Ă  cette tâche.

Le silence de nos autorités en la matière est total.

Les dĂ©cideurs, encore au fait de la rĂ©alitĂ© terrain, acceptent et reconnaissent… en « off », que les services dĂ©diĂ©s n’ont pas les moyens d’assurer la sĂ©curitĂ© aux frontières.

Pourtant des aides par des équipements sont possibles, comme le propose le groupe américain ADVANCED WARNING SYSTEMS INC avec le dernier système de numérisation automatique IGRIS (INELASTIC GAMMA RAY IMAGING SYSTEM)  pour inspecter de près les marchandises et les conteneurs avec précision.

Selon les explications fournies, le système IGRIS, grâce à ses générateurs de neutrons scanne la cible avec plus d’un million neutrons par seconde, ce qui permet de divulguer des détails précis (niveau moléculaire) de tout le contenu des conteneurs et strictement avec un système tridimensionnel précis et à une vitesse de 25km/h.

Le système de contrôle central envoie également une notification immédiate aux douanes, aux services de sécurité, aux  organes de contrôle des drogues, aux départements ministériels et aux ministères souverains concernés. Ce système, le seul à détecter aussi les céramiques et autres polymères (couteau, armes à feu, etc…) pourrait être adopté dans les ports, aéroports et postes frontières français.

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s