NARCOTRAFIC (Justice francaise 🇫🇷 – Cour d’appel spĂ©ciale de Paris): des rĂ©vĂ©lations qui lèvent un peu plus le voile sur certaines pratiques des services rĂ©galiens en charge de lutter contre les stups

Publié: 6 juillet 2020 par Marc Fievet dans Aeronarcotrafic, Cocaïne, DEA (USA), DNRED, Douane française, HM Customs Excise (UK), Justice, Narco-logistique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic INFOS, OCRTIS, Police, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS
Tags:, , ,

A l’Ă©poque, ces 1 332 kilos dissimulĂ©s dans une trentaine de valises Ă  bord d’un vol Air France Caracas-Paris Ă©taient considĂ©rĂ©s comme la plus belle saisie dse coke sur le territoire francais .

Le 23 septembre 2013, le ministre de l’IntĂ©rieur d’alors, Manuel Valls, est venu en personne Ă  l’OCRTIS, au siège de la ­Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), Ă  Nanterre, pour fĂ©liciter les enquĂŞteurs et saluer le fruit de plusieurs semaines de collaboration avec les polices espagnole, britannique et nĂ©erlandaise.

«Cette ­affaire illustre l’intérêt d’un renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre les trafiquants», conclut Manuel Valls sur un ton martial.

A côté de lui sur la photo, le commissaire François Thierry savoure sa victoire.

Et comme dans ces grosses affaires de stups, rien n’est simple, LibĂ©ration rĂ©vèle aujourd’hui de nouveaux Ă©lĂ©ments sur cette saisie record de Roissy.

En particulier le témoignage d’un douanier présent ce jour-là, jamais joint à l’enquête, et oui, ça simplifie les procédures, qui montre l’opacité qui a entouré cette opération et la dissimulation d’éléments majeurs à l’autorité judiciaire.

Des rĂ©vĂ©lations qui lèvent un peu plus le voile sur certaines pratiques des services rĂ©galiens en charge de lutter contre les stups et qui pourraient, surtout, remettre en cause toute la procĂ©dure devant la « Cour d’appel spĂ©ciale de Paris ».

Je n’imagine pas Robert Dawes plaider coupable pour Ă©viter un fiasco judiciaire!

Et pourtant, tout avait si bien commencé en 2013, dans la nuit du 10 au 11 septembre.

Vers minuit et demie, un renseignement parvient à l’OCRTIS en provenance de l’Office national antidrogue (ONA) du Venezuela : le vol Air France numéro AF435, qui vient de décoller de Caracas pour Paris, contiendrait une grosse quantité de cocaïne destinée à un réseau britannique.

Des passagers fantĂ´mes

Branle-bas de combat Ă  la DCPJ. Dès le lendemain matin, Ă  7 heures, un dispositif de surveillance est mis en place Ă  l’aĂ©roport Roissy-Charles-de-Gaulle…

la suite : A lire sur Libé

Pour mémoire

Lors d’une audition dans un autre dossier, Sofiane Hambli avait pourtant lui même reconnu sa participation à la saisie record de Roissy. «Il y a eu une importation de cocaïne en 2013 et j’ai fait croire que c’est moi qui allais permettre de faire sortir de la cocaïne de l’aéroport,a-t-il expliqué. J’ai fait croire que je connaissais des gens qui travaillaient à l’aéroport et qui allaient permettre de faire sortir la drogue.»

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DĂ©jĂ , Ă  la DNRED, on ne rĂŞvait que de faire mieux!

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s