Archives de 22 août 2020

Tout ce que nous venons de lire depuis l’épisode CCLXI (261) peut se résumer à ce titre.

Les « cafards », ce sont les trafiquants bien sûr, obligés de se cacher et de se déplacer depuis la « guerre à la drogue » déclarée au Mexique par le gouvernement précédent de Felipe Calderon (de 2006 à 2012), et qui, pour y échapper, ont choisi de constamment bouger, en traversant comme bon leur semble trois frontières, celle du Mexique, du Guatemala et de Belize, pour s’installer de façon régulière (ou provisoire, selon le besoin) dans ce que l’on peut appeler un nouveau « triangle d’or de la drogue ».

Un peu comme le premier du nom, qui existait entre le Laos, la Birmanie (Myanmar) et la Thaïlande (et celui plus proche de , le second, réunissant Chihuahua, Durango et Sinaloa).

C’est là qu’atterrissent désormais des volumes impressionnants de cocaïne, venus par air, une augmentation importante due aussi au
renforcement de la coercition navale côté Pacifique comme dans l’arc du Golfe du Mexique.

L’expression « effet cafard » (« cockroach effect ») ayant été inventée par un chercheur qui lui-même a été à le surprise générale récemment accusé de blanchiment d’argent, signifiant que très peu de personnes résistent au flot d’argent que déverse cet immense trafic !

LIRE

0000

La cocaïne se trouvait dans un bateau en provenance du Pérou.

Elle avait été détectée grâce à un scanner aux rayons X.

C’est finalement en examinant avec plus d’attention la litière pour chat que la douane a découvert les paquets de cocaïne.

La saisie aurait eu lieu en mars dernier, même si l’information n’est sortie que ce samedi matin dans la presse allemande.

Lire

0000

Extrait de Libé, modifié par Marc Fievet

Le maire de Tourcoing se targue de connaître le terrain… mais ne semble pas vouloir lutter contre les méfaits de la drogue.

Aujourd’hui ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a enfilé le seul costume de cow-boy avec un zèle made in Sarkozy, sans pour autant donner le sentiment qu’il y croit. Déjà prêt à retourner sa veste… Une habitude chez lui.

LIRE

0000

OTTAWA — Les procureurs fédéraux ont reçu la consigne de ne poursuivre au criminel que les infractions les plus graves de possession de drogues dures, afin de déjudiciariser d’autres infractions moins sérieuses, comme la possession simple.

La nouvelle directive a été transmise par la directrice du Service des poursuites pénales du Canada, Kathleen Roussel, qui est indépendante du ministère fédéral de la Justice. La directive prévoit que les procureurs doivent envisager d’autres avenues que les poursuites criminelles si les soupçons de possession de drogue impliquent par exemple une personne qui est inscrite à une thérapie contre la toxicomanie ordonnée par un tribunal ou si elle suit un traitement contre les dépendances supervisé par un professionnel de la santé.

On demande aussi aux procureurs d’éviter autant que possible d’engager des poursuites criminelles dans les cas de non-respect des conditions de remise en liberté.

LIRE

0000

L’opération réalisée par les services sécuritaires marocains a permis d’intercepter les deux véhicules et d’interpeller un individu faisant l’objet d’un avis de recherche au niveau national pour trafic international de drogue et pour son implication présumée dans cet acte.

Les opérations de fouille sur les deux véhicules ont permis de saisir plus de 13 tonnes de drogue, dont 11,6 tonnes emballées à bord du camion et 1,4 tonne de drogue à bord du véhicule utilitaire, précise le même communiqué.

LIRE

0000


%d blogueurs aiment cette page :