FRANCE 🇫🇷 (Drogue): « L’amende forfaitaire rate sa cible », estime la sociologue Marie Jauffret-Roustide

Publié: 2 septembre 2020 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

A partir de ce mardi 1er septembre, les consommateurs de drogue interpellés
pourront être verbalisés directement (s’ils sont majeurs, reconnaissent les faits et sont en possession de moins de dix grammes de cocaïne ou cent grammes de cannabis), sans aller au tribunal. Le montant de l’amende pour de tels faits est établi à 200 euros, mais peut varier entre 150 et 450 euros.

Une nouvelle mesure annoncée en grande pompe par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et qui a pour but d’aider la police et la gendarmerie dans la lutte contre la drogue. Pourtant, au-delà des déclarations
ministérielles, la mesure est accueillie avec
scepticisme.

Marie Jauffret-Roustide, sociologue à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et travaillant sur les politiques de lutte contre les drogues, nous explique pourquoi.

Pourquoi un tel scepticisme vis-Ă -vis de cette nouvelle mesure ?
Cette amende forfaitaire rate sa cible car elle s’attaque aux usagers et ne s’attaque pas au nœud du problème, qui est le trafic.
La question principale à se poser est celle de la légitimité à réprimer les usagers. Cela n’a aucun sens et doit fondamentalement être remis en cause.

Ce sont les dommages liés à l’usage de drogues qui doivent être l’objet d’attention, par une politique volontariste de réduction des risques et de prévention.
Par ailleurs, pour le cannabis qui est le principal concerné par l’amende forfaitaire, les données disponibles mettent en évidence que la majorité des Français l’ont déjà expérimenté sans que cela ne leur pose de problème spécifique, que la plupart des usagers ont des consommations régulées et contrôlées, et qu’une minorité seulement a un usage problématique qui peut la mettre en difficulté voire la faire souffrir (en cas de dépendance) et qui doit être aidée.

Lire

Et les dommages liés à l’usage de drogues ne font l’objet d’aucune attention, alors que le trafic diminuerait automatiquement si la consommation diminuait.

Aucune action réelle et nos penseurs ne se posent même pas la question.

« Pourquoi tant de gens cherchent Ă  s’Ă©vader vers des « paradis artificiels de mieux ĂŞtre »?

0000

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s