Archives de 5 septembre 2020

Vendredi, quatre personnes ont été mises en examen pour avoir organisé l’introduction illicite de différents objets et substances interdites au sein de la prison de Nouméa en Nouvelle Calédonie.

Permis ces quatre personnes, se trouve un surveillant du centre pénitentiaire. Avec un détenu, sa mère et un ancien détenu, ils sont accusés d’avoir organisé un trafic au sein de la prison afin d’y faire entrer des téléphones portables, des stupéfiants et de la nourriture.

SOURCE

000000

De grandes entreprises américaines cotées en Bourse abreuvent le Mexique d’un ingrédient précieux de l’héroïne.

Non, il ne s’agit pas de bourbon ou de rhum, mais d’anhydride acétique, un produit chimique à la forte odeur de vinaigre servant notamment à la fabrication d’aspirine, de paracétamol, de vanilline ou de filtres à cigarettes.

La substance est aussi très prisée pour un usage nettement moins avouable: la préparation de drogues, et tout particulièrement de l’héroïne. De 2 à 2,5 litres sont nécessaires pour obtenir un kilo de «China white», la forme la plus pure d’héroïne, et il suffit d’un litre pour de la «blanche» de moins bonne qualité.

lire plus

000000

Bart De Wever l’a annoncé avec fierté.

Il lance « la plus grande opération de sécurité dans la ville en vingt ans ». C’est surtout une opération de communication qui vise à cacher le manque de résultat de sa fameuse war on drugs, cheval de bataille de son début de mandat.

par Muriel Lefevre

Les critiques contre un certain laxisme se font entendre ces dernières semaines à Anvers.

Les habitants se sentent abandonnés par leur bourgmestre et la police, tandis qu’autour d’eux, des gangs liés à la drogue lancent des grenades et tirent avec des mitraillettes. Et c’est vrai que les règlements de comptes ont été particulièrement nombreux au sein de la mafia anversoise. La police et les douanes ont saisi plusieurs cargaisons de cocaïne ces dernières semaines, ce qui aurait engendré du ressentiment et de la méfiance entre les membres des gangs de drogue et entraîné cette nouvelle recrudescence de violence. Rien de bien neuf cependant puisque le port d’Anvers, ou la cocaïne rentre par tonne, est le cadre d’une guerre sans fin.

lire sur Le VIF

En France, on a un ministre qui roule des mécaniques pour cacher également son impuissance!

Effets d’annonce, matraquage d’autosatisfaction, remises de décorations à tout va, déplacements tous azimuts….

000000

L’Histoire est toujours là pour faire comprendre des choses qui nous ont échappées et Belize n’échappe pas à la règle.

Nous avons vu dans des épisodes précédents que le trafic de cocaïne par avion s’est installé en trois étapes en Amérique Centrale ; ça a d’abord été de la contrebande, notamment des États vers le Mexique (1), puis du trafic de marijuana dans l’autre sens à l’arrivée de la vague hippie des année 70-80, pour se transformer en trafic de « colombienne », de la cocaïne à qui on a donné comme surnom celui du pays producteur principal à l’époque, qui a culminé avec la période Escobar des années 90 et ses Caravelle (2).

L’attitude des USA, durant toute cette période n’a cessé d’intriguer : le pays a déclaré officiellement faire la guerre aux trafiquants, mais officieusement il a nourri le trafic pour lui permettre en retour d’approvisionner la lutte anticommuniste devenue obsession sous des présidents tels que Nixon ou Reagan qui vont partager le même conseiller ; Edward Meese, chantre de cette guerre d’une rare hypocrisie.

 

Le célèbre Edwin Meese, le conseiller de Reagan, organisateur et planificateur du trafic de cocaïne nécessaire à la CIA, celui qui a reçu des mains du président-baudruche actuel la plus haute distinction civile existante aux USA (ici à droite) !!! Sidérant !!! Que n’a-t-on pas fait pour fournir en armes les Contras !!!

Dans ce marécage politique, la Jamaïque, point de relais obligatoire par avion de la « dope » sud-américaine se retrouve alors à utiliser un autre petit pays comme allié ; c’est bien entendu le Belize, en droite ligne le plus proche de l’île à « ganja » passée de porte-avions à coke…

Les tripatouillages américains à Belize remontent à bien des années…

lire la suite dans Coke en stock (CCCV) : la pierre de Rosette du trafic découverte à Santa Elena

000000

Dans l’édition 2020 de son rapport mondial sur les drogues, l’ONUDC consacre une partie à ces saisies, indiquant qu’après les Etats-Unis, l’Amérique du Sud constitue le deuxième espace de flux de trafic de cocaïne dans le monde. Il est dirigé vers l’Europe occidentale et centrale, qui représente le deuxième plus grand marché de cocaïne au monde après le pays de l’oncle Sam. Les principaux points pour faire transiter la marchandise restent principalement le Maroc, l’Espagne, la Belgique et les Pays-Bas.

L’approvisionnement par conteneurs maritimes

L’entrée directe en France n’est pas une option retenue par les narcos, en partie due à la CELTICS. Malheureusement, l’approvisionnement passe par Anvers, Rotterdam voire Barcelone ou Fos sur mer. La dernière saisie sur Dunkerque par les douaniers d’une tonne 200 de cocaïne en est un exemple.

Commentaire de Marc Fievet

Le Maroc, point de trafic de cocaïne, de pshychotropes et de cannabis
Dans la région, ce trafic gagne en importance, comme en témoignent les saisies globales de cocaïne en Afrique, passées de 1,2 tonne en 2015 à à 5,6 en 2018.

Les plus grandes quantités de cocaïne sont saisies principalement au Maroc, en Algérie, en Namibie, au Mozambique, en Afrique du Sud et au Nigéria.

Les saisies dans les pays d’Afrique en 2019 suggèrent que les quantités totales interceptées pourraient avoir atteint «un record historique de plus de 20 tonnes dans toute la région» sur l’année.

En février 2019, 9,5 tonnes de cocaïne ont été trouvés à bord d’un seul bateau russe venu d’Amérique latine, censé transiter par le Maroc et à destination du Portugal. Le rapport retient qu’en août de la même année lors d’une seule saisie, le Maroc a mis la main sur trois tonnes de cocaïne près de la plage de Sidi Rahal, ce qui confirme l’importance grandissante de l’itinéraire du trafic international de cocaïne
traversant le pays….Suite

0000

Le milieu hollandais de la drogue étend son emprise sur la Belgique.

Fin Août, la police judiciaire fédérale de Bruxelles a procédé, dans une camionnette d’abord, dans un hangar ensuite, à la saisie de 656 kg de cocaïne.

Dans la foulée, 9 arrestations!

Source

0000

Sa requête en appel de 245 pages a été déposée devant une cour d’appel de New York, où la procédure « pourrait durer entre deux et cinq ans », a déclaré l’avocate du parrain de la drogue, Mariel Colon Miro. « Nous sommes très optimistes » d’obtenir un nouveau procès, a-t-elle affirmé.

LIRE

El Chapo est actuellement enfermé au pénitencier de Florence, au Colorado.

0000

Mexican cops have arrested nine suspected members of the notorious Jalisco New Generation Cartel.

The arrests took place in the town of Bonifacio Moreno in the municipality of Aguililla in the Mexican state of Michoacan, when the police first noticed three people in the street with firearms.

According to an official statement obtained by Newsflash, the three men disappeared into an abandoned building, when they realised they had been seen, and joined up with six other armed associates.

During the subsequent arrest, the police found eight firearms including a Barrett rifle, five AK-47s and two AR-15s. Twenty magazines for
different weapons and 322 cartridges of various calibres were also seized.

Read more

0000

De acordo com a PRF, a apreensão ocorreu durante fiscalização na BR-174, em Pontes e Lacerda, quando a equipe abordou dois caminhões, com dois semirreboques em cada.

Mais

0000

El Juzgado de Instrucción 1 de Santa Coloma de Farners (Girona) ha decretado este viernes prisión provisional comunicada y sin fianza para tres mossos d’Esquadra por presunto tráfico de drogas, ha informado el Tribunal Superior de Justicia de Cataluña (TSJC).

Leer mas

0000