Bart De Wever l’a annoncĂ© avec fiertĂ©.

Il lance « la plus grande opĂ©ration de sĂ©curitĂ© dans la ville en vingt ans ». C’est surtout une opĂ©ration de communication qui vise Ă  cacher le manque de rĂ©sultat de sa fameuse war on drugs, cheval de bataille de son dĂ©but de mandat.

par Muriel Lefevre

Les critiques contre un certain laxisme se font entendre ces dernières semaines à Anvers.

Les habitants se sentent abandonnĂ©s par leur bourgmestre et la police, tandis qu’autour d’eux, des gangs liĂ©s Ă  la drogue lancent des grenades et tirent avec des mitraillettes. Et c’est vrai que les règlements de comptes ont Ă©tĂ© particulièrement nombreux au sein de la mafia anversoise. La police et les douanes ont saisi plusieurs cargaisons de cocaĂŻne ces dernières semaines, ce qui aurait engendrĂ© du ressentiment et de la mĂ©fiance entre les membres des gangs de drogue et entraĂ®nĂ© cette nouvelle recrudescence de violence. Rien de bien neuf cependant puisque le port d’Anvers, ou la cocaĂŻne rentre par tonne, est le cadre d’une guerre sans fin.

lire sur Le VIF

En France, on a un ministre qui roule des mécaniques pour cacher également son impuissance!

Effets d’annonce, matraquage d’autosatisfaction, remises de dĂ©corations Ă  tout va, dĂ©placements tous azimuts….

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s