EUROPE đŸ‡ȘđŸ‡ș (France đŸ‡«đŸ‡· – Italie 🇼đŸ‡č) une vaste opĂ©ration franco-italienne met un coup d’arrĂȘt Ă  un trafic de drogue international

Publié: 18 septembre 2020 par Marc Fievet dans Carabinieri, Drogues, France, Gendarmerie, Italie, NARCOTRAFIC, OFAST, SERVICES ANTI-DROGUES
Tags:, , , ,

Lu dans  » GENDinfo « 

 

Auteur : la capitaine Sophie Bernard – publiĂ© le

Illustration © MinistĂšre de l’IntĂ©rieur/B.CHAPIRON

AprĂšs plus de deux ans d’enquĂȘte portant sur un trafic international de cannabis et de cocaĂŻne, la coopĂ©ration franco-italienne a fini par payer ! Mardi 15 septembre, l’engagement de prĂšs de 600 gendarmes et carabiniers de part et d’autre de la frontiĂšre a permis d’interpeller plus de quarante personnes impliquĂ©es, dont plusieurs membres de la mafia calabraise.

Ce n’est pas tous les jours que les gendarmes français traitent une affaire oĂč la mafia italienne est partie prenante ! En juin 2018, un Varois est interpellĂ© alors qu’il revient d’Espagne avec 20 kg de cannabis. Les militaires de la Brigade de recherches (B.R.) de Draguignan commencent Ă  tirer le fil d’une enquĂȘte qui va se rĂ©vĂ©ler riche en surprises ! Il apparaĂźt en effet rapidement que l’ampleur du dossier nĂ©cessite de changer de braquet : cet individu, s’approvisionnant rĂ©guliĂšrement en cannabis et cocaĂŻne en Espagne et en Île-de-France, pour revendre sur la CĂŽte d’Azur, possĂšde parmi ses nombreux clients des ressortissants italiens pas tout Ă  fait comme les autres


Des contacts pris avec les carabiniers de GĂȘnes montrent que certains des ressortissants italiens ciblĂ©s appartiennent Ă  la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise de sinistre rĂ©putation, et font l’objet d’une enquĂȘte italienne dĂ©nommĂ©e « PONENTE ».

L’alliance France-Italie : « Forever » !

DĂšs lors, tout s’accĂ©lĂšre ! Au printemps 2019, une cellule d’enquĂȘte baptisĂ©e « FOREVER » est crĂ©Ă©e. PlacĂ©e sous la direction de la Section de recherches (S.R.) de Marseille, elle est armĂ©e par des militaires des groupements du Var et des Alpes-Maritimes, qui accompagnent les investigations de bout en bout.

Dans la foulĂ©e, elle s’associe Ă  ses voisins gĂ©nois et l’Équipe commune d’enquĂȘte (ECE) « PONENTE-FOREVER » voit le jour : une premiĂšre franco-italienne s’agissant de la thĂ©matique mafieuse ! La coopĂ©ration remarquable entre les forces, mais aussi entre leurs magistrats respectifs du parquet anti-mafia de GĂȘnes et de la Juridiction interrĂ©gionale spĂ©cialisĂ©e (JIRS) de Marseille, facilite grandement les investigations.

Les enquĂȘteurs peuvent notamment poursuivre les filatures au-delĂ  de la frontiĂšre, sans attendre les autorisations, et se communiquer plus facilement diffĂ©rentes piĂšces de procĂ©dure.

En mars 2020, la S.R. de Paris leur vient Ă©galement en appui, avec le groupe interministĂ©riel de recherches de CrĂ©teil, permettant d’approfondir le volet francilien et de s’intĂ©resser au rendement financier liĂ© au trafic. Le GIGN et les groupes d’observation et de surveillance de Marseille et de Paris complĂštent le dispositif pour pister ces criminels chevronnĂ©s.

Un coup de filet impressionnant

Si les surveillances et opĂ©rations techniques confirment le cheminement de la drogue, elles mettent Ă©galement en Ă©vidence le train de vie Ă©levĂ© des trafiquants et les autres activitĂ©s criminelles auxquelles ils se livrent, comme des transactions d’armes et des vols d’argent ou de stupĂ©fiants auprĂšs de leurs concurrents !

Finalement, le 15 septembre dernier, une opĂ©ration judiciaire internationale est lancĂ©e, engageant pas moins de 450 gendarmes et 120 carabiniers de part et d’autre de la frontiĂšre.

Avec l’appui du GIGN et de plusieurs unitĂ©s d’intervention, 34 personnes sont interpellĂ©es simultanĂ©ment en diffĂ©rents points du territoire français et 11 membres de la ‘Ndrangheta subissent le mĂȘme sort en Italie.

Les perquisitions menĂ©es ne laissent aucun doute sur l’envergure de l’entreprise criminelle dĂ©mantelĂ©e : cinq armes de poing, un fusil et un pistolet-mitrailleur, des balises et des brouilleurs, 1 kg de cocaĂŻne et du matĂ©riel de conditionnement, 700 000 euros en numĂ©raire mais aussi 500 000 euros sur des comptes bancaires, six vĂ©hicules haut de gamme et des dizaines de montres de luxe. Ce montant dĂ©jĂ  impressionnant de saisies devrait continuer d’augmenter, puisque les enquĂȘteurs, appuyĂ©s par la Cellule rĂ©gionale d’avoirs criminels (CERAC) de la rĂ©gion PACA, poursuivent leurs investigations pour traquer l’argent des trafiquants.

Cette trÚs belle opération atteste de la volonté commune des pays européens de lutter ensemble contre les différentes mafias et groupes criminels sévissant sur leurs territoires respectifs.

source

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s