Archives de 20 septembre 2020

Au Nord de Paris, la « colline du crack » a été démantelée il y a plusieurs mois.

Depuis, que s’est-il passé ?

Le problème s’est-il une nouvelle fois déplacé ? Les riverains et commerçants du XVIII et XIXe arrondissements de Paris multiplient les cris d’alarme.

Les habitants les surnomment les morts-vivants.

Ce sont les somnambules du crack, qui hantent les rues, en quête de leur prochaine dose. Aux portes de Paris, au Nord-Est de la capitale, le trafic se fait toute la journée et empoisonne la vie des riverains. « Depuis que la Porte de la Chapelle (où était située la « colline du crack », ndlr) a été évacuée, ils nous ont mis une bombe dans le quartier », affirme l’une d’entre eux.

Il suffit d’arpenter le quartier pour réaliser le quotidien des habitants.

lire et video

000000

000000

A Bruxelles, à la suite de la saisie de près 650 kilos de cocaïne, les poursuites sont irrecevables à cause d’un vice de procédure…

L’enquête avait démarré en date du 22 janvier dernier suite à une « analyse de risque de cargaisons » effectuée sur deux containers en provenance du Costa Rica qui étaient arrivés au port d’Anvers.

SOURCE

000000

La cargaison était dissimulée dans une trentaine de colis, à bord d’un fourgon immatriculé à Casablanca

Près de 900 kilogrammes de résine de cannabis ont été saisis, ce samedi par la Gendarmerie Royale, au niveau de la gare de péage d’Amskroud, dans la région d’Agadir, apprend 2M.ma de source locale.

source

000000

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ils le font dans et autour d’Algésiras et dans la zone du Campo de Gibraltar, là où les criminels sont devenus forts et où le trafic de drogue déforme les volontés, déplace des millions de personnes et amène la corruption naturellement.

Ce sont les agents de surveillance douanière. Ils agissent en coordination avec la « Policia nacional » et la « Guardia civil« , mais ils se sentent oubliés par les décideurs madrilènes. Accumulant les maux physiques – et psychologiques – dérivés de leur métier, ils craignent pour leur intégrité dans une région où les «méchants» n’oublient jamais un visage.

Dans toute l’Espagne, Il y n’a environ que 1 800 agents, l’organe armé de « Agencia tributaria« , l’Agence nationale de l’administration fiscale dans la lutte contre le trafic de drogue et de tabac et aussi contre le blanchiment d’argent, les crimes contre le Trésor public … Autant dire un foutage de gueule et la démonstration que les autorités espagnoles ne souhaitent pas lutter efficacement contre tous ces maux, dérives et autres évasions fiscales.

Au sud, en Andalousie, dans les provinces de Cadix et Malaga, c’est la zone où ils ont leur front le plus actif. Le Collectif des agents de surveillance douanière en poste à Campo de Gibraltar souhaiterait plus de moyens, plus de personnel et aussi une reconnaissance salariale tenant compte de leurs fonctions. Il réclame surtout, la déclaration du Campo de Gibraltar comme zone de singularité particulière.

Les autorités madrilènes continuent à faire la sourde oreille!


En FRANCE …

 

Fichtre, on assiste à la même situation, ou la Douane française, pourtant saisissant encore la majorité des cargaisons de drogues, n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fût.

Pléthore de directeurs et d’improductifs, de penseurs et autres cooptés à la SURV, le bras armé de la Douane! C’est la réalité d’aujourd’hui, puisque même la DNRED, mise sous tutelle de l’OFAST, est particulièrement discrète actuellement. Il faut dire que la direction actuelle n’est reconnue que pour sa retenue que d’aucuns appellent sagesse!

C’est vrai, au moins ce service ne risquera pas d’emmerder le monde par des découvertes inopportunes.

000000

 

La subtilité de ces bandes organisées, et c’est là qu’elles tirent leur force, est qu’elles contrôlent une grande partie de la ville.

Alors que celle-ci détient un taux de chômage de 30% et que les effectifs de police diminuent, une partie de la population érige les narcotrafiquants en héros.

Appel aux politiques

Face aux narcotrafiquants et aux contrebandiers, les autorités espagnoles ne relâchent pas leurs efforts. Les forces de l’ordre locales, la « Policia nacional » et la « Guardia civil« , sans oublier Vigilancia Aduanera (DAVA) estiment que leur présence est indispensable pour maintenir debout La Línea.

Elles dénoncent le manque de moyens mis à leur disposition pour lutter contre ces acteurs du commerce illégal, organisés en mafia et toujours plus équipés et redoutables.

Bien conscients des risques qu’elles prennent tous les jours, elles livrent une vraie bataille notamment contre le narcotrafic et la contrebande de tabac, et réclament le soutien des politiques.

Les forces de l’ordre, tout comme les habitants, se sentent délaissés par le gouvernement espagnol qu’ils accusent de les abandonner et de les laisser livrés à eux-mêmes.

lire

000000

Le ministre de l’intérieur pourrait peut-être réorienter ses troupes pour lutter contre toutes ces fraudes qu’il ne peut ignorer en tant qu’ex du budget…

——-

Découvrez enfin le #CartelDesFraudes, ses 5 millions de fantômes « gloutons »  coûtant 50 milliards d’euros chaque année aux Français

Disponible maintenant en librairie et en commande via internet (mais privilégiez les petits libraires !)

Des libraires mentent aux lecteurs désireux de commander #CartelDesFraudes : « Ce livre fait polémique. La sortie est repoussée » (message privé reçu aujourd’hui).
C’est évidemment un gros mensonge : certains ne veulent pas que vous lisiez ce livre… Pourquoi d’après vous ?
@CharlesPrats
Certains libraires disent aux clients que le livre « a été censuré »… #CartelDesFraudes dérange donc vraiment beaucoup pour qu’une telle énormité soit servie aux lecteurs !

C’est évidemment faux. Mais très très révélateur…

000000

 

Augmentation de la violence sur Anvers et le niveau atteint aux Pays-Bas est-il en train de s’installer en Belgique?

Depuis 2017, Anvers a été le théâtre de 66 attaques à la grenade ou de tirs. Il s’agit vraisemblablement de règlements de compte liés au milieu de la drogue.

Ces actes de violence font rarement des blessés, il s’agit plus souvent de mises en garde.

lire

Les opérations dite « Nachtwacht » (Ronde de nuit), destinée à lutter contre les violences liées au milieu de la drogue à Anvers sont elles suffisantes?

LIRE

000000