Archives de 1 octobre 2020

On continue notre visite cette fois du début de l’année 2020 des arrivages de cocaïne au Brésil 🇧🇷 

Les petits bimoteurs Beechcraft Baron, aéronef préféré des trafiquants brésiliens avec les différents Embraer-Piper sont toujours à la fête mais les gros porteurs commerciaux aussi. La découverte d’un gros Cessna 208 nous entraîne dans un autre cercle peu vertueux, celui des transferts intermédiaires vers les ports, où la cocaïne embarque vers l’Europe… ou l’Afrique mais avec comme destination réelle la Calabre comme on va le voir. Plus: pour terminer le retour d’un petit hélico… mais pas pour une histoire de drogue, cette fois… exceptionnellement (sans oublier un trafiquant bien trop sûr de lui) ! Le programme, vous le voyez, est chargé ! Surprise : là-bas, nous allons y découvrir des spaghettis, préparés avec une recette à la française ! ………………………………………………….. LIRE la suite  Ce premier contact dans cet épisode des liens flagrants entre les gangs de cocaïne brésiliens et la mafia italienne, nous allons la retrouver demain si vous le voulez bien, via un gros détour par l’Afrique, car au printemps dernier, un article de deux journalistes a eu un énorme retentissement politique…. sinon une déflagration, en Côte-d’Ivoire, où nous allons donc devoir nous rendre obligatoirement, pour quelques épisodes… la coke brésilienne y étant expédiée par cargos complets !

Source

000000

———————————————————————————————

Las investigaciones han establecido que los paquetes tenían como destino final el continente europeo

La Dirección Nacional de Control de Drogas (DNCD) informó sobre la ocupación de 673  paquetes de cocaína durante un operativo realizado en el puerto multimodal Caucedo .

Durante una rueda de prensa, el vocero de la DNCD, Carlos Devers, explicó que entre la noche de ayer y la madrugada de hoy agentes de la entidad y miembros de la seguridad interna del puerto inspeccionaron decenas de contenedores en el área de carga, encontrando en uno de ellos, camuflados en una carga de cacao, varios sacos y bultos con los paquetes.

Leer

0000

«Le Figaro» a décortiqué le mode d’emploi de la «forfaitisation» pour usage de drogue produit par la Chancellerie à la veille du lancement du dispositif.

Cette «dépêche» de 12 pages, datée du 31 août et adressée aux procureurs généraux, procureurs et présidents des tribunaux judiciaires, est signée par Catherine Pignon, alors directrice des affaires criminelles et des grâces.À lire aussi : «Amendes pour usage de drogue: le renfort des policiers municipaux est indispensable»

D’emblée, elle précise que cette procédure n’est pas applicable «lorsque le délit a été commis par un mineur», ou «lorsque plusieurs infractions, dont l’une au moins ne peut donner lieu à une amende forfaitaire, ont été constatées simultanément». Une «fumette» et un vol de sac à main, par exemple.

Échappe également à cette procédure simplifiée l’usage de stupéfiant «aggravé par la qualité de son auteur». Un policier ou un gendarme fumeurs de joints, par exemple, ou un commandant de navire, un chauffeur routier, un pilote d’avion ou encore un conducteur de bus ou de car.

Lire

0000

Le manège a intrigué les douaniers

Un routier chargé de transporter un bateau de Pologne en Espagne a effectué, quelques jours plus tard, le même trajet… avec le même bateau muni d’un moteur à l’état d’épave. Entre-temps le routier avait fait, par les airs, un aller-retour Espagne-Pologne. Intriguant

Lire

0000