FRANCE đŸ‡«đŸ‡· (Coke en stock – CCCXVI): l’implication française et ses consĂ©quences

Le Boeing oubliĂ© de Tarkint, dix ans aprĂšs, c’était la rĂ©vĂ©lation du nouveau chemin choisi par les producteurs colombiens pour envahir le marchĂ© europĂ©en si prometteur.

Leur alliĂ© sur place, la ‘Ndrangheta Ă©tait lĂ  pour les accueillir et assouvir tous leurs souhaits. Les deux partis y avaient tout Ă  gagner. Le chemin du Sahel, c’était le palliatif aux efforts europĂ©ens pour tenter de juguler les arrivages directs par container, dont Anvers Ă©tait devenu la plaque tournante.

Pour y arriver il avait fallu bĂątir toute une structure capable de s’occuper d’au moins deux trĂšs gros porteurs, un Ă©claireur et son doublon de secours, selon un scĂ©nario qui a Ă©tĂ© reconstituĂ© aprĂšs coup.

Un systĂšme qui a dĂ» nĂ©gocier avec les terroristes sahĂ©liens, ravis d’augmenter ainsi plus que sensiblement leurs revenus pour se procurer de nouvelles armes et des Toyota neuves. La ‘Ndrangheta, de cette maniĂšre, restait fidĂšle à elle-mĂȘme, celle d’ĂȘtre un groupe lui-mĂȘme terroriste, opposĂ© Ă  toute idĂ©e d’Etat dĂ©mocratique.

LIRE LA SUITE

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s