COSTA RICA 🇨🇷: les exportateurs costaricains demandent de scanner tous les conteneurs d’ananas au port de dĂ©part Ă  la recherche de cocaĂŻne

Publié: 27 octobre 2020 par Marc Fievet dans Cocaïne, Costa Rica, Narcotrafic INFOS, Narcotrafic maritime
Tags:,

La Chambre nationale des producteurs et exportateurs d’ananas du Costa Rica (CANAPEP) demande au ministère des Finances et de la SĂ©curitĂ© publique de scanner tous les conteneurs chargĂ©s d’ananas sans exception, quelle que soit la destination. Il s’agit d’Ă©viter que l’exportation d’ananas ne soit utilisĂ©e pour le trafic de drogue.

L’impact du trafic de drogue a Ă©tĂ© important sur l’image du pays et de l’industrie ces derniers mois en raison de la saisie de plusieurs conteneurs d’ananas frais ou transformĂ©s aux États-Unis en Europe.

L’association demande une numĂ©risation plus rapide et plus efficace des conteneurs par les services gouvernementaux compĂ©tents dans le port de dĂ©part.

APM Terminals dans le port de MoĂ­n dispose actuellement de l’Ă©quipement de numĂ©risation pour pouvoir fournir ce service et qu’il est Ă©galement prĂŞt Ă  installer un scanner supplĂ©mentaire si nĂ©cessaire. Mais le Centre de service public d’inspection (CIR) doit Ă©galement participer, car il interprète les images. Sans une mĂ©thode de travail rationalisĂ©e et efficace dans cette phase du processus de contrĂ´le, l’analyse de tous les conteneurs est inutile. L’analyseur des images doit ĂŞtre effectuĂ© Ă  temps pour Ă©viter qu’un conteneur contenant des drogues ne soit chargĂ© sur le navire et ensuite interceptĂ© par la police dans le port de destination, comme cela s’est produit rĂ©cemment avec un conteneur d’ananas frais qui est arrivĂ© Ă  Rotterdam .

Le scanner de MoĂ­n peut scanner 3 500 Ă  4 000 conteneurs par semaine.

Il y a donc aussi la possibilitĂ© de scanner l’exportation d’autres produits, comme les bananes,  les carottes et les tubercules. Chaves recommande Ă©galement d’installer des scanners dans le terminal portuaire de Caldera, car des conteneurs contenant des produits d’exportation tels que l’ananas ou les bananes y sont chargĂ©s chaque semaine.

SOURCE

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s