DROGUE: pour Juan Manuel Santos, la dépénalisation de la drogue marche partout où elle est appliquée

Publié: 30 novembre 2020 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS
Tags:

INTERVIEW – L’ancien président de la Colombie est membre de la Commission globale sur la politique des drogues et Prix Nobel de la Paix

LE FIGARO.- Pourquoi la stratégie mondiale de lutte contre le trafic de drogue a-t-elle échoué?

Juan Manuel SANTOS.- En 1998, on estimait les consommateurs des drogues illégales à 185 millions de personnes dans le monde. Fin 2018, ce chiffre a augmenté à 269 millions de personnes. Entre-temps, le marché illégal est passé d’un chiffre d’affaires annuel estimé à 320 milliards de dollars à plus de 500 milliards en une décennie. Les productions d’opium et de cannabis atteignent des records, couplées à l’explosion de la manufacture de drogues synthétiques.

Pour Juan Manuel Santos, une régulation par l’État limiterait le pouvoir des mafias et permettrait de rétablir l’autorité des États.

SOURCE

000000

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s