FRANCE 🇫🇷 (OFAST Nantes – RAID – maitres chiens de la douane. ): hĂ©roĂŻne et cocaĂŻne arrivaient des Pays-Bas et de Belgique

Publié: 8 décembre 2020 par Marc Fievet dans France, Narcotrafic INFOS, OFAST, Police, SURV et BSI
Tags:, , , , , , ,

Pour le procureur de la RĂ©publique Pierre Sennès, c’est une affaire qui sort de l’ordinaire de par la durĂ©e de l’enquĂŞte tout d’abord et par l’organisation de l’Ă©quipe criminelle concernĂ©e ensuite.

« Les premières investigations raconte Marc Perrot, le patron de l’antenne PJ de Nantes, ont mis au jour une structure très organisĂ©e. Ils avaient mis en place une espèce d’ingĂ©nierie criminelle qui permettait d’aller rĂ©cupĂ©rer le produit jusque dans les zones de production, et non pas avec des intermĂ©diaires. Des membres de cette Ă©quipe Ă©taient capables de se projeter loin de leur base pour ensuite mettre en place la filière jusqu’au rĂ©seau de distribution pour un approvisionnement de semi grossistes. On est au cĹ“ur du narco banditisme, constate Marc Perrot. Sur le temps qu’a durĂ© cette enquĂŞte, les membres de cette Ă©quipe ont fait l’objet de plusieurs tentatives d’homicides, de plusieurs fusillades, certainement des rivalitĂ©s de territoire, d’approvisionnement. On Ă©tait au cĹ“ur d’une organisation criminelle. L’un des protagonistes a Ă©tĂ© interpellĂ© en octobre pour des faits de tentative d’homicide sur un individu Ă  Malakoff. »

Au cours de cette affaire, la PJ avait d’ailleurs dĂ©jĂ  saisi de nombreuses armes, de l’argent et de la drogue.

L’affaire a Ă©tĂ© conduite par l’antenne PJ de Nantes dirigĂ©e par Marc Perrot avec le soutien du Groupe InterministĂ©riel de Recherches, le GIR de Nantes. La phase d’interpellations, opĂ©ration menĂ©e la semaine dernière, a mobilisĂ© l’intĂ©gralitĂ© des enquĂŞteurs de la PJ de Nantes, la Brigade de Recherches et d’Intervention, l’antenne RAID, et des maitres chiens de la douane.

C’est une dizaine de trafiquants qui a Ă©tĂ© interpellĂ©e. Huit ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©s Ă  la justice,  cinq ont Ă©tĂ©placĂ©s sous Ă©crou et trois sous contrĂ´le judiciaire. « Une belle affaire », selon le procureur Pierre Sennès.

« Ce sont des professionnels du crime, rompus aux techniques policières, souligne le commissaire divisionnaire Perrot, c’Ă©tait donc un travail très compliquĂ©. On a dĂ» dĂ©ployer beaucoup de moyens techniques et humains. »

Les interpellés, tous des hommes trentenaires, avaient des antécédents dans le trafic de drogue.

Ils devront rĂ©pondre d’association de malfaiteurs, trafic et importation de stupĂ©fiants.

« On a coupĂ© une source d’approvisionnement importante » se fĂ©licite Marc Perrot. « Le travaille continue, les stupĂ©fiants c’est un perpĂ©tuel recommencement, ajoute le procureur Pierre Sennès, il ne faut jamais baisser la garde. »

SOURCE

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s