MEXIQUE 🇲🇽 (cartels de la drogue) : depuis septembre dernier, pas moins de 66 hommes et femmes politiques ont Ă©tĂ© assassinĂ©s

Pour Rosa Rodriguez, chargĂ©e de la sĂ©curitĂ© et de la protection civile au sein de l’exĂ©cutif, les organisations criminelles cherchent Ă  renforcer leurs opĂ©rations en intimidant et en augmentant leur influence politique (…) Nous pensons que c’est un vĂ©ritable parti qui est en lice, le parti du crime, qui cherche Ă  intimider la classe politique et le peuple en gĂ©nĂ©ral

Ce n’est pas une campagne Ă©lectorale mais une hĂ©catombe !

Les Mexicains doivent se rendre aux urnes le 6 juin prochain pour élire à la fois leurs députés, leurs gouverneurs et leurs maires, entre autres, mais le sang des candidats de tout bord coule déjà abondamment : en seulement un peu plus de six mois, soit depuis septembre dernier, pas moins de 66 hommes et femmes politiques ont été assassinés froidement, selon un bilan tout à fait officiel.

La signature des gangs et des cartels

Il ne faut pas ĂŞtre un expert de la violence rĂ©currente dans ce vaste pays pour savoir quels sont les coupables du massacre organisĂ© et parfaitement ciblĂ©. Il porte la signature des très nombreux gangs qui terrorisent la population mexicaine, et de leurs principaux commanditaires, les tristement cĂ©lèbres cartels de la drogue ; ces derniers sont au nombre d’une douzaine sur tout le territoire Ă  Ă©tablir leur propre loi par la violence et la corruption, y compris au sein des forces de sĂ©curitĂ© et bien Ă©videmment dans le milieu politicien.

La peur, puis le renoncement ou la mort

Au moins sept États du Mexique sont particulièrement ensanglantĂ©s : ceux d’Oaxaca, de Guanajuato, Veracruz, Guerrero, Morelos, de Basse Californie et de Jalisco. Avant de leur infliger la peine suprĂŞme, la mort, les bandes criminelles font monter la peur des candidats locaux et de leurs familles en procĂ©dant Ă  des enlèvements, des incendies de maisons ou de voitures, et autres reprĂ©sailles. Selon les forces de l’ordre, dans l’ombre de ces actions violentes se cachent parfois des rivaux politiques sans vergogne.

lire

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s