FRANCE 🇫🇷 (Tribunal correctionnel de NĂ®mes) : VĂ©ronique Compan, procureur adjoint, qui intervenait dans un dossier de stupĂ©fiants, a Ă©tĂ© très explicite sur les ravages de la drogue

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément

VĂ©ronique Compan, procureur adjoint

« On commence Ă  voir les ravages sur les cerveaux de jeunes, d’adolescents en particulier. Et je sais de quoi je parle, je suis en charge du parquet des mineurs. Avec le trafic de drogue qui se banalise, on est en train de fabriquer une gĂ©nĂ©ration de dĂ©biles« , dit-elle alors que le tribunal correctionnel de NĂ®mes juge une jeune femme, âgĂ© de 21 ans.

« Ce dossier est l’illustration parfaire de la totale facilitĂ© dans laquelle les individus pensent trouver des solutions avec le trafic de drogue. On ne parvient pas Ă  dĂ©manteler ces trafics car ils rapportent tellement d’argent. Mais derrière cela il y a une rĂ©alitĂ© avec des trafiquants qui se tuent pour dĂ©tenir une part du marchĂ© » « On s’inscrit aussi dans les nouvelles technologies. » « Les points de deal s’effacent pour trouver de nouvelles façons de vendre Ă  travers Internet. LĂ , les clients commandaient par les rĂ©seaux sociaux et ils Ă©taient livrĂ©s Ă  domicile« .

source

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s