FRANCE 🇫🇷 (OFAST) : 400 kilos de coke, course poursuite et coups de feu à Maromme

C’est sur la zone portuaire de Moulineaux, en aval de Rouen, que le bateau en provenance d’un port d’Europe du Nord est arrivé mercredi soir. Cette fois-ci, ce n’était pas les douanes, mais l’Office anti-stupéfiant (Ofast) qui l’attendait, dans le cadre d’une enquête ouverte à la Juridiction interrégionale (Jirs) de Paris.

Les policiers ont observé à distance le déchargement de la marchandise et son rechargement dans une Audi par deux hommes. Ils les ont ensuite suivis jusqu’à une commune voisine où, selon nos informations, les 400 kg de cocaïne ont été transbordés dans une seconde voiture. Puis les deux véhicules sont repartis en convoi. Arrivés à hauteur de Maromme vers 4 h, les hommes de l’Ofast ont voulu procéder à l’interpellation de leurs occupants.

Les ‘transporteurs’ ont refusé de s’arrêter et un agent a tiré à plusieurs reprises.

Selon nos informations, un homme a malgré tout été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte pour trafic de stupéfiants. On ignore si la marchandise a été saisie.

source et plus

000000

 

FRANCE 🇫🇷 (Pecquencourt – Hauts de France) : dans son « drive » Renato Lalli vendait cocaïne et héroïne depuis six ans

Pecquencourt est un village de 6000 habitants situé dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Mardi, un dealer de 62 ans a été arrêté chez lui, à Pecquencourt, où il tenait un véritable point de vente de cocaïne et d’héroïne depuis six ans. Il a été incarcéré ce vendredi après-midi.

lire

000000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST – Gendarmerie) : La Mure perd son dealer à la suite du travail des gendarmes

Pour le procureur de Grenoble Eric Vaillant : « cet homme, inconnu de la justice, marié, père de famille et par ailleurs salarié effectuait quotidiennement plusieurs transactions auprès de clients demeurant sur le plateau Matheysin. Le trafic portait sur plusieurs types de produits dont de la cocaïne et du cannabis. »

L’arrestation du suspect a eu lieu le lundi 29 mars dernier, une opération déclenchée par les enquêteurs de la brigade des recherches, qui l’ont interpellé à son domicile.

Près de 178 000 euros en liquide

Les perquisitions ont permis de découvrir chez lui  177 130 euros en liquide, 7 kg de résine de cannabis, 388 grammes de cocaïne et 66 ampoules de produits anabolisants.

source et plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (cyber-enquêteurs de la Police) : les trafiquants passaient leurs annonces sur les réseaux sociaux, via des sites comme Snapchat ou Telegam.

Le travail des policiers de Saint-Malo et des cyber-enquêteurs de la police judiciaire a permis de remonter jusqu’à eux. Les perquisitions de la camionnette de livraison et de leur domicile ont permis de saisir plus de 500 grammes de résine de cannabis, un peu d’herbe, une trentaine de grammes de cocaïne et 550 bonbonnes de gaz hilarant. Quatre téléphones portables, 7.110 euros en liquide et plusieurs produits de conditionnement ont également été découverts.

Les deux jeunes ont été présentés au parquet ce vendredi 2 avril. Ils auront bientôt rendez-vous devant la justice.

Pour le commissaire Guillaume Catherine : « Cette affaire met en relief le travail des cyber enquêteurs qui occupent une place de plus en plus importante dans nos enquêtes. C’est une première pour la police judiciaire de Rennes dans le domaine de la cyber criminalité pour une affaire de stupéfiants,« .

source et plus

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽 : las ultimas del 2 de abril de 2021

000000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST Lyon) : le chichon arrivait à Genas

C’est un ballet bien rôdé qu’avaient pu constater les policiers de l’antenne de l’Ofast (Office antistupéfiants) de Lyon suite à un renseignement remonté en janvier dernier et enrichi par la CROSS 69 (Cellule de renseignement sur les stupéfiants du Rhône). Pendant leurs surveillances, les enquêteurs ont vu des camions régulièrement déchargés dans des entrepôts de la zone industrielle de Genas, en périphérie Lyonnaise, tout près de la caserne des pompiers.

Mais les cargaisons n’avaient rien de licite. Par palettes entières, des suspects livraient régulièrement plusieurs centaines de kilos de cannabis.

«Un réseau d’importation massive»

Deux routiers espagnols et un homme, suspecté d’être le logisticien de l’affaire, étaient d’ailleurs à pied d’œuvre dans la nuit de mardi à mercredi quand ils ont été interpellés par les policiers. Sur place, emballés dans 32 cartons, ce sont 560 kg de cannabis de très bonne qualité qui ont été saisis.

SOURCE ET PLUS

000000

BELGICA 🇧🇪 (Puerto de Amberes) : la puerta de la cocaína a Europa

Diversas áreas de Europa se disputan la ingrata posición de ser el principal punto de tráfico de drogas del viejo continente, como el Puerto de Rotterdam y Galicia. Pero el último reporte elaborado por el Departamento de Estado del gobierno de Estados Unidos, basado en el intercambio de información con las naciones con las que tiene acuerdos para el combate a las drogas, ha dado el primer lugar al Puerto de Amberes.

« Bélgica es el principal punto de entrada de la cocaína introducida de contrabando en Europa”, señala contundente el informe del gobierno de Estados Unidos. « Las ventas de cocaína en Europa fortalecen estas organizaciones criminales transnacionales y aumentan su alcance. »

En el 2020, en plena pandemia de Covid-19, se llevó a cabo una incautación récord en el Puerto de Amberes: 65.48 toneladas de cocaína.

Mientras, en América del Sur se incautaron otras 45 toneladas de la misma droga con destino a Amberes.

Anabel Hernández, periodista mexicana y autora de esta columna

fuente y mas

000000