IRAK 🇮🇶 (Bagdad) : comment l’épidĂ©mie de mĂ©thamphĂ©tamine irakienne ravage le pays

Ce n’est qu’au moment oĂą Ali a essayĂ© de vendre le bidon de gaz de cuisine qu’il avait volĂ© dans la cuisine de ses parents qu’il a rĂ©alisĂ© que c’était de la drogue qui le consommait – et non l’inverse. Cet Irakien de 27 ans avait dĂ©jĂ  vendu son tĂ©lĂ©phone portable, ses chaises, son lit et mĂŞme le matelas sur lequel il dormait pour acheter quelques grammes de plus de crystal meth.

Dans ce pays où les jeunes, qui ont grandi durant une longue période de guerre, aujourd’hui sont confrontés à un chômage de masse et ne peuvent compter sur aucun soutien;  du coup, les gangs de la drogue ont pris la place du vide absolu dans lequel se trouve la jeunesse irakienne.

De la capitale Ă  la ville mĂ©ridionale de Bassorah, Bel Trew trouve un nombre croissant de toxicomanes – et un système qui est incapable de faire face.

Lire en anglais

Bel Trew

Middle East Correspondent@beltrew

Bel Trew is The Independent’s Middle East Correspondent based in Beirut. Bel has covered the region since the start of the Arab Spring in 2011, reporting on uprisings and civil conflicts from South Sudan to Iraq, from Syria to Yemen. She has also covered the emergence of the Islamic State; the last two wars between Israel and Gaza, and the refugee and migrant crisis in Libya and the Mediterranean.

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s