FRANCE 🇫🇷 (Mission parlementaire) : constat sans appel de « l’Ă©chec » des politiques publiques en matière de lutte contre la drogue

Cannabis : un rapport parlementaire critique « l’hypocrisie des discours de fermetĂ© »

°°°°

LĂ©galiser le cannabis pour « reprendre le contrĂ´le » face aux trafiquants et mieux protĂ©ger les mineurs : c’est ce que recommandent les dĂ©putĂ©s d’une mission parlementaire dans un rapport publiĂ© mercredi 5 mai, aux antipodes de la lutte antidrogue dĂ©fendue par le gouvernement. PilotĂ©e par certains membres de la majoritĂ© prĂ©sidentielle, la mission se dĂ©fend de « faire preuve de laxisme » et constate « l’Ă©chec » des politiques publiques, après de multiples auditions de mĂ©decins, policiers, magistrats et chercheurs.

« L’État assiste de manière impuissante Ă  la banalisation du cannabis chez les jeunes et Ă  la dĂ©tĂ©rioration de la sĂ©curitĂ© [malgrĂ©] une politique rĂ©pressive française qui coĂ»te cher et mobilise Ă  l’excès les forces de l’ordre. »

 

Dans leur rapport

« Le budget allouĂ© Ă  la police, Ă  la gendarmerie et aux douanes pour la lutte antidrogue a quasiment doublĂ© entre 2012 et 2018 pour atteindre 1,08 milliard d’euros annuels » remarquent-ils.

Pourtant, la France reste championne d’Europe de la consommation de cannabis, avec 5 millions d’usagers annuels et 900 000 fumeurs quotidiens. En lĂ©ger recul, la consommation des mineurs reste deux fois supĂ©rieure Ă  la moyenne europĂ©enne. Un « Ă©chec » sanitaire patent, malgrĂ© une politique qui cible plus les consommateurs de cannabis que les trafiquants. Sur les 160 000 infractions Ă  la lĂ©gislation sur les stupĂ©fiants relevĂ©es en 2020, 81% concernent l’usage.

Une politique « condamnĂ©e Ă  Ă©chouer »

Le rapport dĂ©boulonne au passage le « mythe » d’une France parmi les plus rĂ©pressives d’Europe. Si l’usage de drogues est passible d’un an de prison et de 3 750 euros d’amende, l’immense majoritĂ© des consommateurs Ă©cope tout juste d’un rappel Ă  la loi ou d’une amende. Quant au trafic, la moyenne des peines prononcĂ©es pour la dĂ©tention de 10 kilos de cannabis classe la France comme… le troisième pays europĂ©en le moins rĂ©pressif.

Les dĂ©putĂ©s dĂ©noncent donc « l’hypocrisie des discours de fermetĂ© rĂ©gulièrement tenus ». Emmanuel Macron a rĂ©cemment fait de l’Ă©radication des trafics de stupĂ©fiants « la mère des batailles » et son ministre de l’IntĂ©rieur GĂ©rald Darmanin salue sur Twitter chaque « dĂ©mantèlement » de « point de deal ». Cette politique, avec son plan anti-stupĂ©fiants et l’instauration depuis septembre d’une amende forfaitaire pour usage de drogues de 200 euros, semble toutefois aux yeux des dĂ©putĂ©s « condamnĂ©e Ă  Ă©chouer comme les prĂ©cĂ©dentes ».

source

000000

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s