EUROPE 🇪🇺 (opĂ©ration « No Name ») : dĂ©couverte d’un laboratoire de cocaĂŻne Ă  Rotterdam 🇳🇱 qui alimentait les Bouches-du-RhĂ´ne 🇨🇵 et le Gard đź‡¨đź‡µ

Sur la base des informations d’Europol et de la gendarmerie, les policiers nĂ©erlandais ont perquisitionnĂ© le laboratoire clandestin le 26 mai, et dĂ©couvert 50.000 euros en liquide et sept vĂ©hicules Ă©quipĂ©s de compartiments secrets pour transporter la cocaĂŻne dans le reste de l’Europe.

Le 31 mars 2021, une opĂ©ration de gendarmerie mobilisant 450 officiers avait permis de saisir 70 kilos de cocaĂŻne et plus de trois millions d’euros en espèces auprès d’un routier lituanien, transitant entre Tarascon (Bouches-du-RhĂ´ne) et Beaucaire (Gard). 

Depuis lors, la gendarmerie nationale et la police nĂ©erlandaise ont poursuivi leur enquĂŞte sur ce dossier appelĂ© « No Name », et retracĂ© la piste de cette cocaĂŻne. Elle a rĂ©vĂ©lĂ© l’existence d’un laboratoire souterrain Ă  Ă©chelle industrielle, situĂ© dans la ville de Rotterdam (Pays-Bas), oĂą se ravitaillait ce camion.

La dĂ©couverte a eu lieu dans le cadre d’une enquĂŞte menĂ©e sur EncroChat, une solution de communication numĂ©rique chiffrĂ©e utilisĂ©e par plusieurs organisations criminelles. »C’est une dĂ©couverte très importante, qui a permis de mettre Ă  jour un hub qui servait Ă  transporter de la coke Ă  travers l’Europe« , fĂ©licite le colonel Dominique Lambert, commandant de la section de recherches Ă  Marseille.

Une des tĂŞtes de ce rĂ©seau, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrĂŞt europĂ©en, a Ă©tĂ© interpellĂ© Ă  Rotterdam grâce Ă  la collaboration entre les magistrats français et nĂ©erlandais via Eurojust. Lors de la première opĂ©ration du 31 mars, huit autres individus membres du rĂ©seau avaient Ă©galement étĂ© arrĂŞtĂ©s.

C’est Ă  Beaucaire, dans le Gard, que les gendarmes avaient pu prendre en flagrant dĂ©lit le routier lituanien, et constater l’Ă©change de 60 pains de cocaĂŻne pesant 70 kilos contre 1,25 million d’euros en liquide. L’opĂ©ration avait mobilisĂ© d’importants effectifs de la section de recherches de Marseille Provence CĂ´te-d’Azur, appuyĂ©s par le GIGN.

Les enquĂŞteurs de Marseille Ă©taient sur le coup depuis un an et demi, et ils avaient repĂ©rĂ© qu’en marge de son parcours de livraison, le routier lituanien faisait des crochets pour livrer de la drogue dans la rĂ©gion de Tarascon.

source

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s