HONG KONG 🇨🇳 (Douanes de l’aéroport) : saisie de 110 kilogrammes de cocaïne en provenance du Brésil

Le service des douanes a indiqué qu’ils avaient eu recours aux rayons X pour découvrir les 110 kilos de cocaïne, qui étaient cachés dans deux systèmes hydrauliques de 1 500 kilos chacun, et qui sont arrivés sur un vol de marchandises en provenance du Brésil .

Les autorités ont assuré que, pour atteindre les colis de cocaïne, il a fallu percer le métal avec des outils spéciaux.

« La manière précise de cacher la drogue a rendu la tâche difficile pour les douanes », a reconnu le chef du service d’enquête sur les stupéfiants, Lee Kam-wing, cité par la radio-télévision hongkongaise RTHK.

source

000000

LIBAN 🇱🇧 (FSI) : saisie de 100 000 comprimés de Captagon cachés dans des stérilisateurs de matériel médical en partance vers l’Arabie saoudite

Photo: Lebanon’s Internal Security Forces

Trois personnes ont été arrêtées au Liban après que la police eut découvert 100 000 comprimés de Captagon que le trio prévoyait d’introduire en Arabie saoudite, ont annoncé les Forces de sécurité intérieure (FSI).

La saisie est la dernière en date suite à une série d’opérations antidrogue menées par les services de sécurité libanais à la suite d’une interdiction par l’Arabie saoudite d ‘importer des produits libanais en avril après que des milliers d’amphétamines aient été trouvées cachées dans des grenades.

source

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽 : las ultimas del 30 de junio de 2021

COLOMBIE 🇨🇴🇨🇴 (département de Nariño) : lors de l’opération Jared, destruction de 3 laboratoire et saisie de six tonnes de cocaïne appartenant à l’ELN

L’opération Jared, au cours de laquelle trois «grands laboratoires» ont été détruits par les forces armées, a été menée dans la municipalité de Samaniego, dans le département de Nariño, près de la frontière avec l’Équateur.

 «La cocaïne, les machines et autres éléments trouvés valaient plus de neuf millions de dollars. Les stupéfiants étaient prêts à être emballés et transportés sur la côte pacifique colombienne (…) pour être envoyés au Mexique et aux États-Unis», a précisé le procureur général, Francisco Barbosa.

Lire

 

0000

PAYS-BAS 🇳🇱 (De Kwakel): saisie de 3 tonnes de cocaïne près de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol

La police néerlandaise a annoncé mardi avoir saisi près de trois tonnes de cocaïne et plus de 11 millions d’euros en liquide dans une ferme près de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol.

Lire

0000

ESPAGNE 🇪🇸 (Malaga) : procès en cours pour des actes de corruption policière liés à des organisations criminelles de trafic de stupéfiants entre le Maroc et l’Espagne

Trois agents de la « Guardia civil » ont été arrêtés et sont poursuivis pour corruption et complicité avec un réseau de trafic de haschich du Maroc vers l’Espagne. Les mis en cause ont perçu 7 500 euros chacun pour ne pas intercepter à Motril un bateau transportant 750 kilos de haschich.

lire

000000

MEXIQUE 🇲🇽 : la Cour suprême du Mexique dépénalise l’usage légal de la marijuana

« Aujourd’hui est un jour historique pour les libertés », a déclaré le président de la Cour suprême du Mexique, Arturo Zaldivar. L’instance a officiellement dépénalisé, lundi 28 juin, l’usage légal de la marijuana pour les adultes.

Huit des onze membres de la cour ont ainsi déclaré inconstitutionnels une série d’articles de la loi mexicaine sur la santé qui interdisaient la consommation de marijuana.

source

000000

ALGÉRIE 🇩🇿 (Gardes Côtes) : saisie de 500 kilos de cocaïne au large d’Oran

L’opération a eu lieu samedi dernier à 22H00 locales lorsque les autorités ont reçu une alerte de pêcheurs algériens sur la présence de sacs « suspects » flottant en mer, pour lesquels ils ont envoyé des unités de la Garde côtière au nord-ouest de Cap Carbon (nord-ouest) qui ont saisi un total de 490 kilos répartis en 442 plaquettes.

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽 : las ultimas del 28 de junio de 2021

ECUADOR 🇪🇨 : decomisan más de siete toneladas de cocaína en un puerto de Guayaquil

Foto: Twitter @PoliciaEcuador

Más de 6 200 paquetes de cocaína fueron hallados en dos contenedores del Puerto Marítimo de Guayaquil, en medio de un cargamento de atún enlatado. Su destino era España.

En los videos policiales se observa dos contenedores que ocultaban miles de paquetes de alcaloide en medio de un cargamento de atún enlatado con destino a España.

En uno de los contenedores hallaron 19 bultos, con 1 111 paquetes y un peso de 1,3 toneladas. En el segundo encontraron 86 bultos con 5 124 paquetes, equivalentes a 5,9 toneladas. Los envoltorios tienen distintos logotipos. como “Dubai”, “MTRX”, “AIR”, “B-J”.

Fuente

0000

BENIN 🇧🇯 : interceptan 190 kilos de cocaína que habían pasado por Gran Canaria

Han participado la Guardia Civil, el Servicio de Vigilancia Aduanera, el Cuerpo Nacional de Policía y la Agencia Nacional contra el Crimen del Reino Unido.

Las fuerzas de seguridad españolas han interceptado en Benin, con la colaboración de las autoridades de ese país africano, una partida de 190 kilos de cocaína oculta en dos contenedores procedentes de Brasil que habían hecho escala en el puerto de Las Palmas de Gran Canaria.

Leer

0000

MAROC 🇲🇦 (Guelmin) : saisie de plus d’une tonne de résine de cannabis, quatre individus interpellés

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les perquisitions effectuées suite à l’interpellation des quatre suspects ont permis de localiser une cargaison de drogue composée de 40 ballots de résine de cannabis, d’une quantité totale de 1,036 tonne, enfouie sous le sable au niveau de la zone de Touflit, relevant la commune Fask, à environ 45 km à l’est de Guelmim.

…Suite

000000

MAROC 🇲🇦 (Nador) : saisie avant embarquement de 1259 kilos de haschich

1259 kilos de résine de cannabis ont été saisis dans un véhicule utilitaire qui s’apprêtait à embarquer vers l’étranger. La cargaison était dissimulée à l’intérieur d’une voiture, précise la DGSN, ajoutant que l’homme est un Français d’origine marocaine.

Âgé de 37 ans, il a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

lire

000000

000000

UK 🇬🇧 (NCA) : three arrests in London in connection with half-tonne Australian cocaine haul shipped from Heathrow

Three people have been arrested by the National Crime Agency as part of a major international investigation into the exportation of cocaine from the UK to Australia.

A woman aged 56 and a man aged 32 were detained by NCA officers at an address in Hanwell, west London on Monday 21 June. Meanwhile at the same time a 31-year-old woman was arrested at a location in Hounslow.

All three were arrested on suspicion of conspiring to export class A drugs, fraud and breaches of the Aviation Security Act.

At the address in Hanwell gold bullion thought to be worth in excess of £250,000 was also seized, along with keys to a safety deposit box containing £60,000 in cash.

The trio were questioned and released under investigation the next day.

The arrests followed a seizure of around 500 kilos of cocaine at Sydney Airport on 15 May.

Australian Border Force officers found the drugs concealed in a consignment described as ‘lift and tailgate parts’ which had been shipped from Heathrow using a UK freight agent.

They estimate the drugs would have had a potential street value of around £84 million.

New South Wales Police Force Organised Crime Squad detectives subsequently arrested three people in connection with their investigation into the importation on 18 May.

NCA investigators have been able to identify a number of other similar shipments made from the UK to Australia using a similar method. These are now under investigation.

NCA Branch Commander Andy Noyes said: “Our investigation is looking at a sophisticated network of criminals able to smuggle large quantities of class A drugs across the globe via air freight.

“Some of those involved appeared to have insider knowledge of freight systems which they exploited. Protecting the safety and security of the UK is a priority for us.

“Working through our overseas network with our partners in Australia and at home in the UK we are determined to do all we can to track down those involved, and our investigation will continue.”

Mark Bishop, Head of Asia Pacific region for NCA International, added: “I’m grateful for the continued cooperation and support of Australian Border Force and the New South Wales Police Force on this investigation.

“This partnership is vital to tackle international serious and organised crime affecting both our countries.”

24 June 2021 

source

000000

UNITED KINGDOM 🇬🇧 (NCA) : five Brits arrested after a tonne of cocaine seized from sailing yacht

Five British men have been arrested after a tonne of cocaine was discovered on a yacht sailing from the Caribbean to Europe.

Image showing seized cocaine from sailing yacht.Three crew members – aged 46, 70 and 29 – were arrested when their vessel SY Windwhisper was interdicted in the mid-Atlantic by the Spanish Customs Service on the 13 June 2021, as part of a joint investigation between the National Crime Agency and the Spanish National Police.

Two other men linked to the vessel – aged 38 and 41 – were also arrested by Spanish officers in the Costa del Sol.

All five have been remanded in custody on drugs trafficking offences.

The arrests are linked to an ongoing investigation into international drug trafficking that has so far resulted in the arrest of a number of individuals in Spain, and the seizure of 1.6 tonnes of hashish, 45,000 Euros and four sailing vessels.

The British head of the OCG – a former Royal Navy officer living in Sottogrande in Southern Spain – was among those previously arrested.

Known to law enforcement agencies for his links to organised crime groups in the UK and Ukraine, officers believe he trained the crew and ran several companies engaged in buying, selling and renting sailing vessels that were subsequently used to conduct drugs transportations.

Dave Hucker, Head of European Operations for NCA International said: “This is a huge haul of cocaine with an estimated street value of more than £80million. I have no doubt the drugs on board were destined for the streets of the UK, so this seizure is a significant result.

“We know that the criminal trade in drugs is driven by financial gain, and the loss of the profit that would have been made from these drugs will have a major impact on the crime groups involved.

“We continue to work with our international law enforcement partners to identify those responsible for supplying class A drugs to the UK, and will do all we can to disrupt their supply chains”.

Over the last 12 months, the NCA has been involved in the seizure, forfeiting or restraining more than £112m and 145 tonnes of drugs globally.

24 June 2021

SOURCE

000000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST) : coup de filet anti-narcos à Nice et en région parisienne

La région parisienne servait de base logistique aux trafiquants de cocaïne niçois

Quinze trafiquants de drogue, âgés de 23 à 40 ans, ont été interpellés depuis le début du mois de juin par les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la police judiciaire de Nice (Alpes-Maritimes), épaulés par leurs collègues du GIR (groupe interministériel de recherche) et de l’Office anti-stupéfiants à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Ce réseau était dirigé par un malfaiteur de 40 ans qui menait sa juteuse entreprise depuis sa cellule du centre pénitentiaire du Pontet, près d’Avignon (Vaucluse).

lire plus

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (Mato Grosso do Sul) : la cocaïne arrivait du Paraguay avec du soja

La police fédérale de Maringá et la police civile de Paranavaí ont arrêté vendredi dernier un chauffeur de camion de Maringá qui transportait 168 kilos de cocaïne, qui seraient vendus à Maringá. La drogue, en provenance du Paraguay, est entrée au Brésil par le Mato Grosso do Sul, a été amenée dans un camion chargé de soja.

source

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Barcelone) : saisie par le ‘SVA Aduanera’ de plus d’une tonne de cocaïne en provenance d’Uruguay

La cocaïne qui était planquée dans deux chaudières industrielles, a voyagé par bateau de Montevideo en Uruguay jusqu’au port de Barcelone.

L’enquête se poursuit car derrière cette cargaison de cocaïne pourrait se trouver une organisation internationale bien structurée. La substance est d’une grande pureté et le conteneur a été scanné dans la capitale uruguayenne. Les agents se concentrent sur les entreprises à l’origine de l’expédition et déterminent à quoi ressemble le réseau de distribution.

Le navire transportant le conteneur a fait 5 escales dans différents ports avant d’arriver à Barcelone.

source

000000

SANTO DOMINGO 🇩🇴 (secteur Arroyo Hondo Tercero) : saisie de 169 paquets de cocaïne par la DCND

Des agents de la DNCD ont intercepté le chauffeur d’une camionnette dans le Residencial Villa Isabel dans le secteur Arroyo Hondo Tercero.

Les autorités ont saisi 169 colis, vraisemblablement de la cocaïne, lors d’une opération de surveillance et de contrôle dans le secteur Arroyo Hondo du district national.

source

000000

 

BRÉSIL 🇧🇷 (port de Santos) : les douaniers brésiliens ont saisi 1.300 kilos de cocaïne cachés dans une cargaison de graisse végétale, dans un conteneur qui devait être expédié au Portugal

La drogue a été découverte par les douaniers de Santos, le plus grand port d’Amérique latine, et par la police fédérale après une opération « complexe » de 48 heures qui a obligé les autorités à chauffer la graisse végétale pour la faire fondre, permettant ainsi le retrait des comprimés de cocaïne.

SOURCE

000000

FRANCE 🇫🇷 (Air cocaïne) : Nicolas Pisapia et Alain Castany, les deux « passagers » du jet privé refusent de parler au procès en appel

Les deux passagers du jet privé​ chargé de près de 700 kg de drogue découverte à Punta Cana ont refusé de s’exprimer au procès en appel des deux pilotes et de 4 co-accusés, au grand dam de la défense qui les considère comme des maillons centraux de l’affaire «Air Cocaïne».

source

000000

NARCO-LOGISTIQUE : la Tanzanie 🇹🇿 et le Kenya 🇰🇪 saisissent de temps en temps des tonnes de marijuana et des kilogrammes d’héroïne, mais les trafiquants continuent d’affluer

Le rapport 2021 sur la stratégie internationale de contrôle des stupéfiants du Bureau des affaires internationales des stupéfiants et de l’application des lois montre que l’emplacement du pays, la porosité des frontières et la corruption persistante présentent des défis pour l’interception de drogues. La Tanzanie reste le pays de transit important de la région pour les drogues illicites, permettant leur exportation vers le Kenya, l’Ouganda et l’Europe.

« Les trafiquants transportent l’héroïne via de petits navires vers Zanzibar et la Tanzanie continentale et au-delà des frontières terrestres de la Tanzanie avec le Kenya et le Mozambique vers des destinations en Europe et en Amérique du Nord« , indique le rapport.

L’usage domestique de drogues dans le pays est également en augmentation. En avril 2020, la Drug Control and Enforcement Authority (DCEA) de Tanzanie a saisi 300 kilogrammes d’héroïne à Dar es Salaam et arrêté un Nigérian et deux ressortissants tanzaniens. La saisie représente l’une des plus importantes de l’histoire de la Tanzanie.

Le rapport indique que les trafiquants de drogue utilisent des incitations financières pour influencer les politiciens, les forces de l’ordre et d’autres personnes en position de pouvoir.

En août, la DCEA a saisi plus de cinq tonnes métriques de marijuana à la suite de multiples enquêtes sur les drogues. En septembre, la police tanzanienne (TPF) a saisi 51 kg d’héroïne et arrêté huit suspects.

Washington, dans le rapport, dit également qu’il y a des indications que la consommation de drogue domestique est à la hausse en Tanzanie.

« En juin 2020, la Tanzanie a ouvert une clinique de méthadone dans la région de Tanga, à la frontière avec le Kenya. Les contacts suggèrent que la clinique servira un nombre croissant de personnes souffrant de troubles liés à l’utilisation de substances, probablement dus aux trafiquants qui paient les employés en stupéfiants au lieu d’argent,  » Ça disait.

En février 2019, la DCEA de Tanzanie a arrêté un homme d’affaires de premier plan, Abdul Nsebo et son épouse Shamim Mwasha pour trafic présumé d’héroïne. En octobre, la DCEA a détruit 120,9 kg d’héroïne et de cocaïne.

En août 2019, un tribunal fédéral américain a condamné 10 citoyens tanzaniens pour leur participation à un réseau transnational de trafic d’héroïne. Parmi eux se trouvait Ali Khatib Haji Hassan, un baron international de la drogue désigné et sanctionné par le département américain du Trésor, qui a été extradé vers les États-Unis avec deux associés en 2017.

Le rapport a également pointé du doigt le Kenya dans le commerce de la drogue, notant que sa position géographique dans l’océan Indien et son important lieu de transit aérien international en font une cible attrayante pour les trafiquants de stupéfiants transportant des drogues d’Asie et d’Amérique latine vers l’Europe et la péninsule arabique.

« La croissance de l’abus de drogues illégales dans le pays, en particulier dans les zones côtières, est une préoccupation. Le gouvernement du Kenya et la société civile mettent l’accent sur la vigilance contre la menace de la drogue, rejettent publiquement le commerce illicite des stupéfiants et soutiennent les efforts de réduction de la demande et de santé mentale, mais la corruption officielle est un facteur majeur dans l’efficacité de toutes les initiatives du gouvernement kenyan« , indique le rapport.

Washington affirme que le Kenya reste un pays de transit pour une variété de drogues illicites, dont l’héroïne et la cocaïne, et que la consommation nationale de drogues augmente dans le pays. Les précurseurs chimiques utilisés pour produire de la méthamphétamine et d’autres drogues illicites transitent également par le Kenya.

« L’héroïne en provenance d’Asie du Sud-Ouest entre au Kenya à la fois par expédition directe à travers l’océan Indien via l’Asie du Sud et, de plus en plus, depuis des pays du sud, comme la Tanzanie et le Mozambique. La majeure partie de l’héroïne entrant au Kenya est destinée aux marchés internationaux, principalement l’Europe. La cocaïne entre au Kenya principalement par transbordement via l’Éthiopie depuis l’Amérique du Sud« .

Selon un rapport d’Interpol de septembre 2018, les trafiquants de drogue utilisaient la côte est-africaine comme voie de transit ouverte pour le trafic de drogue illicite en provenance d’Afghanistan, du Pakistan, d’Iran, d’Inde, du Brésil, de Bolivie et du Pérou avec des destinations telles que l’Afrique du Sud, l’Europe, les États-Unis et l’Asie.

 

SOURCE

000000