ESPAÑA 🇪🇸 (Oceano Atlantico – Fuerteventura) : el Odyssey 227, incautado por Vigilancia Aduanera, llevaba 22 toneladas de hachís

El buque pesquero con bandera de Mongolia ‘Odyssey 227’ ha marcado un récord, transportaba un alijo de 22,1 toneladas de hachís. Este es el segundo alijo de esta droga incautado por Vigilancia Aduanera en España en toda su historia.

El pesquero Odyssey 227 fue interceptado en un abordaje de madrugada cuando navegaba a 16 millas al este de Fuerteventura, una ruta sospechosa que hizo saltar las alarmas para una embarcación que ya estaba siendo investigada por posible tráfico de estupefacientes hace meses.

En la operación ‘Agua Mojada’ fueron detenidos los cuatro tripulantes del barco: el patrón del pesquero, de nacionalidad italiana, el jefe de máquinas y marineros, todos ellos de Senegal.

leer mas

000000

FRANCE 🇫🇷 (Cité de la Gloire – Toulouse) : saisie d’héroïne et d’ecstasy… devenue tellement banale aujourd’hui

Une enquête des policiers de la sûreté départementale de la Haute-Garonne a permis l’arrestation de trois personnes qui seraient impliquées dans un trafic d’héroïne. Les policiers ont saisi 2,1 kg d’héroïne et plus de 2700 cachets d’ecstasy.

« Petit » marché qui compterait autour de 200 clients réguliers selon un policier spécialisé !

Trois suspects ont été présentés à un juge d’instruction.

lire

000000

FRANCE 🇫🇷 (Cavaillon) : des dealers ont coulé d’imposants dos d’âne pour ralentir les descentes de police

Quatre imposants ralentisseurs ont été coulés par des trafiquants de la cité du Dr Ayme à Cavaillon, dans le Vaucluse. Une première en France, reflet de l’appropriation croissante de certains quartiers par des réseaux de trafic de plus en plus structurés.

Un travail de professionnels

« Même avec une Peugeot 5008, on passait difficilement », raconte Bruno Bartocetti, secrétaire national chargé de la zone Sud du syndicat Unité SGP Police FO. « Ces dos d’âne étaient bien plus imposants que les ralentisseurs habituels, ils ont été montés rapidement, en une nuit seulement, avec grand professionnalisme ».

Lire plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (Cour d’appel de Rennes) : pour Roberto Blanchedent, le trafic de drogue à Kercado, c’est un grain de riz à côté de ce qui se fait ailleurs

par Le Télégramme/Claire Staes

EXTRAITS

Condamné à 14 ans de prison en première instance à Vannes, Roberto Blanchedent a reconnu son implication et détaillé sa vie devant la cour d’appel de Rennes, hier.
Son avocat, Amar Bouaou, lui a posé des questions que le Télégramme retranscrit.

 

Amar Bouaou, avocat : « Reconnaissez-vous votre implication dans le trafic ? »Roberto Blanchedent : « Oui, je suis un trafiquant de Kercado. Je reconnais mon implication. Je veux vous dire aujourd’hui ce que j’ai fait réellement. Depuis le début, ce sont les autres qui parlent parfois sans savoir. Oui, je suis un des patrons du quartier de Kercado. Mais je ne suis pas ‘LE’ patron. Nous sommes trois. Il y a trois réseaux dans le quartier. On me met beaucoup de choses sur le dos mais en réalité, je ne parle qu’à deux personnes. J’ai ma propre logistique. Les petits, je ne leur parle pas. Je donne la marchandise à mes amis, ils gèrent. Après les gens racontent des choses alors qu’ils ne savent rien. Dans l’enquête par exemple, il est évoqué que je tiens le terrain de Kerarden et que je vends de l’héroïne ! C’est n’importe quoi. Je n’ai rien à voir avec Kerarden. Et je vends uniquement du cannabis et de la cocaïne. Je ne vends absolument pas d’héroïne, je ne vends pas de mort, moi.

Quelles quantités avez-vous vendues entre juillet 2017 et janvier 2019 ?

Chaque mois, j’achète 60, 80 ou 100 kg de cannabis et trois à cinq kilos de cocaïne. Les quantités varient selon les mois. Entre 2015 et 2017, j’ai moins vendu. Le kilo de cannabis me rapporte 6 à 700 euros de bénéfice. Le kilo de cocaïne 3 000 à 4 000 euros.

« Et quand j’entends dire qu’au Maroc, j’avais des gardes du corps ! C’est n’importe quoi. Moi, je vends des barrettes, des kilos mais pas des tonnes ».

Aviez-vous la conceptualisation de ce que vous risquiez ?

Non, la fin justifie les moyens. Quand on grandit à Kercado, le trafic est quelque chose de banal. Vendre des stupéfiants est normal. Aujourd’hui, j’attends de la justice rennaise qu’elle juge Ricardo, mon frère, pour ce qu’il a fait. C’est-à-dire pas grand-chose. Ricardo n’a jamais eu les mains dedans. C’est un maillon faible du trafic. Il ne se mouille pas là-dedans. Moi, j’attends de la justice qu’elle me juge aussi pour ce que j’ai fait. Pas parce qu’à Vannes, on estime que je suis un baron de la drogue. Certes, les quantités sont importantes. Mais je suis un trafiquant local. Il existe 4 000 points de vente comme le mien en France.

LIRE PLUS

000000

 

 

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽 : las ultimas del 06 de junio de 2021

FRANCE 🇫🇷 (Drôme) : un routier polonais interpellé par les douaniers sur l’A7 avec 41 kg d’herbe de cannabis

41,5 kilos exactement ! C’est la quantité d’herbe de cannabis que transportait un chauffeur polonais dans un poids lourd, samedi 5 juin sur l’A7.

Les douaniers l’ont contrôlé en fin de matinée sur l’aire de repos située sur la commune de Saint-Barthélemy-de-Vals, dans la Drôme.

Lire

0000

BRÉSIL 🇧🇷 (Matto Grosso) : saisie de 466 kg de pâte de base de cocaïne

La police routière fédérale  (PRF) a saisi environ 466 kg de pâte de base de cocaïne ce samedi 5 lors d’un contrôle à Rondonópolis, à 218 km de Cuiabá.

La cargaison de cocaïne se trouvait dans la chambre froide du véhicule, repartie en 14 balles, qui se trouvaient sous le chargement de viande.

SOURCE

000000

ÉQUATEUR 🇪🇨 (Paroisse de San Lorenzo – Sud ouest de Manta) : 1.110 kilos de cocaïne saisis vendredi soir dans la communauté de Las Piñas

Plus d’une tonne de drogue a été saisie dans la campagne de Manabí. La destination de cette cargaison de cocaïne était l’Amérique centrale ou les États-Unis.

Pablo Ramírez, commandant de la police de la zone 4, a souligné que la cargaison de cocaïne avait été répartie dans quatre bateaux, émettant l’hypothèse que cette cargaison de cocaïne était destinée à être immergée en haute mer avec deux bouées satellites qui ont également été saisies lors de l’opération.

source

000000