FRANCE 🇫🇷 (Blanchiment à Saint-Ouen) : quand la « Française des Jeux » blanchit malgré elle l’argent sale

Les protagonistes de cette affaire jouent au « Parions Sport » pour laver leur argent sale. La technique consiste à acheter des tickets gagnants un peu plus cher ou à jouer d’importantes sommes en liquide sur des matchs à faibles cotes, quasiment gagnés d’avance. Ces deux solutions permettent de transformer les billets « sales » en gains « propres » par virements bancaires. Tous fréquentent et jouent assidûment dans plusieurs établissements à Saint-Ouen, à Paris et dans l’Oise.

lire

000000

FRANCE 🇫🇷 (DNRED – OCRTIS) : retour sur l’opération Myrmidon

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽 : las ultimas del 07 de junio de 2021

000000

CARAÏBES (Saint Martin 🇫🇷) : « opération Dîner à Paris »

source

°°°°

Dans un communiqué publié samedi, Aymeric Chauprade (@a_chauprade) / Twitter s’interroge et suspecte son chef de mission : « Naudin avait-il prévu de faire « porter le chapeau » aux acteurs qu’un engagement politique marqué allait inévitablement désigner comme des coupables parfaits ? »
Paranoïa ? Lucidité ? Chauprade n’en dira pas plus. Et c’est dommage.

L’hypothèse d’une deuxième équipe

Depuis le début de cette affaire, une ombre plane. Celle des services secrets français. Beaucoup d’interrogations restent en suspens. En contactant Christophe Naudin qui, lui, ne se cache plus sa proximité avec les services, l’ex-député était-il en mission commandée par le Renseignement français ? Quels sont ses liens avec la DGSE ? D’où viennent les 100 000 euros dépensés pour l’exfiltration ainsi que l’achat de matériel sophistiqué ? Des agents de la DGSE ont-ils participé à l’opération « Dîner à Paris » ?
Pour Christophe Naudin il apparait comme une évidence que non seulement les services français étaient au courant de l’opération mais qui plus est la couvrait, en accord avec les services Américains.
Par ailleurs, selon nos informations, il y aurait eu une deuxième équipe déployée pour mener à bien la même opération. Une pratique assez fréquente selon les spécialistes du Renseignement interrogés par nos soins. Qui l’a dirigé ? De qui était-elle composée ? Le mystère est entier. Ce que l’on sait c’est que des téléphones par satellite, des iridiums, avait été livrés aux pilotes bien avant leur ultime escapade. Christophe Naudin nous a affirmé ne pas en avoir été informé.
Et puis au fond pourquoi la DGSE s’intéressait elle tellement à ces deux pilotes ? Ce sont d’anciens militaires de l’Aero Navale. L’un d’entre eux, Bruno Odos, fut même habilité pour l’arme nucléaire. Enfin : pourquoi et comment se sont-ils retrouvés mêlés à cette affaire de stupéfiants ?

Dans un livre, Christophe Naudin, l’homme qui avait réussi à exfiltrer les deux hommes de République Dominicaine raconte ce qu’il a vécu. C’est lui qui a dirigé l’Opération. Même si de nombreuses zones d’ombre demeurent, on en sait un peu plus aujourd’hui.

FRANCE 🇫🇷 (Cour d’assises d’appel d’Aix en Provence) : la vérité sortira-t-elle ?

L’affaire «Air cocaïne», avec ses 26 valises chargées de 680 kilos de poudre blanche découvertes dans un jet à Punta Cana (République dominicaine), revient à partir de ce lundi 7 juin devant la justice, pour le procès en appel des pilotes et de quatre autres accusés.

Cour d’appel d’Aix en Provence

Poudre blanche en jet privé : l’affaire «Air cocaïne» rejugée en appel

En première instance, les deux pilotes, qui ont toujours assuré qu’ils ne savaient pas qu’ils transportaient de la cocaïne, ont écopé de six ans de prison.

Pascal Fauret et Bruno Odos savaient-ils qu’ils transportaient de la cocaïne ? Qui a organisé quoi ? La cour d’assises d’appel d’Aix-en-Provence, composée pour ce dossier uniquement de magistrats professionnels, va rouvrir ce dossier fleuve et médiatique jusqu’au 9 juillet.

LIRE

000000

VIETNAM 🇻🇳 (tribunal de Tay Ninh) : le footballeur nigérian Theophius Ugwu a été condamné à mort mardi dernier pour trafic de méthamphétamine

Theophius Ugwu avait été arrêté le 8 mars 2020 en possession d’environ 6kg de méthamphétamine, en provenance du Cambodge.

source

000000