CARAĂŹBES (Saint Martin 🇫🇷) : « opĂ©ration DĂ®ner Ă  Paris »

source

°°°°

Dans un communiqué publié samedi, Aymeric Chauprade (@a_chauprade) / Twitter s’interroge et suspecte son chef de mission : « Naudin avait-il prévu de faire « porter le chapeau » aux acteurs qu’un engagement politique marqué allait inévitablement désigner comme des coupables parfaits ? »
Paranoïa ? Lucidité ? Chauprade n’en dira pas plus. Et c’est dommage.

L’hypothèse d’une deuxième équipe

Depuis le début de cette affaire, une ombre plane. Celle des services secrets français. Beaucoup d’interrogations restent en suspens. En contactant Christophe Naudin qui, lui, ne se cache plus sa proximité avec les services, l’ex-député était-il en mission commandée par le Renseignement français ? Quels sont ses liens avec la DGSE ? D’où viennent les 100 000 euros dépensés pour l’exfiltration ainsi que l’achat de matériel sophistiqué ? Des agents de la DGSE ont-ils participé à l’opération « Dîner à Paris » ?
Pour Christophe Naudin il apparait comme une évidence que non seulement les services français étaient au courant de l’opération mais qui plus est la couvrait, en accord avec les services Américains.
Par ailleurs, selon nos informations, il y aurait eu une deuxième équipe déployée pour mener à bien la même opération. Une pratique assez fréquente selon les spécialistes du Renseignement interrogés par nos soins. Qui l’a dirigé ? De qui était-elle composée ? Le mystère est entier. Ce que l’on sait c’est que des téléphones par satellite, des iridiums, avait été livrés aux pilotes bien avant leur ultime escapade. Christophe Naudin nous a affirmé ne pas en avoir été informé.
Et puis au fond pourquoi la DGSE s’intéressait elle tellement à ces deux pilotes ? Ce sont d’anciens militaires de l’Aero Navale. L’un d’entre eux, Bruno Odos, fut même habilité pour l’arme nucléaire. Enfin : pourquoi et comment se sont-ils retrouvés mêlés à cette affaire de stupéfiants ?

Dans un livre, Christophe Naudin, l’homme qui avait réussi à exfiltrer les deux hommes de République Dominicaine raconte ce qu’il a vécu. C’est lui qui a dirigé l’Opération. Même si de nombreuses zones d’ombre demeurent, on en sait un peu plus aujourd’hui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s