CANADA 🇨🇦 ( GRC-RCMP – Projet Brisa – Toronto) : des compartiments secrets dans des camions semi-remorques

La police de Toronto dit avoir saisi environ 444 kilos de cocaïne, 157 kilos de méthamphétamine, 427 kilos de cannabis, et des comprimés d’oxycodone.Des semi-remorques avec des compartiments cachés ont été utilisés pour faire passer en contrebande au Canada des centaines de kilos de drogues illégales du Mexique, via les États-Unis, a déclaré mardi la Police de Toronto, qui annonçait le démantèlement d’une vaste opération internationale.

Vingt personnes, pour la plupart originaires du Grand Toronto, font face à un total de 182 accusations, a indiqué la police. Les policiers ont saisi en tout plus d’un millier de kilos de drogues illicites, 21 véhicules, près d’un million de dollars et une arme à feu.

Le chef de la police de Toronto, James Ramer

Les quantitĂ©s de drogues illicites saisies lors de l’opĂ©ration sont franchement stupĂ©fiantes « , a dĂ©clarĂ© le chef de la police de Toronto, James Ramer, en dĂ©taillant les grandes quantitĂ©s de cocaĂŻne, de mĂ©thamphĂ©tamines (« crystal meth ») et d’autres substances saisies.

LIRE PLUS

°°°°

La saisie aura-t-elle un effet sur le marché illicite?

Selon James Ramer, la saisie aura un grand impact sur le marché de la drogue illicite dans la région de Toronto.

Mais, le professeur au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa, Eugene Oscapella, croit que l’intervention policière pourrait entraîner également des effets pervers. Selon lui, la saisie d’une aussi grande quantité de drogue pourrait créer une pénurie à Toronto, ce qui entraînerait une augmentation des prix de la drogue en circulation. Ça va augmenter les bénéfices des criminels qui n’ont pas été arrêtés. Et ça va forcer les gens qui ont une dépendance à commettre plus de crimes pour acheter les mêmes drogues à des prix plus élevés, explique-t-il.

Le spécialiste du marché de la drogue affirme que la saisie dissuadera certains criminels mineurs, mais que les grandes organisations criminelles trouveront toujours des moyens de continuer leurs activités. Il faut trouver d’autres moyens. Principalement, traiter les drogues comme une question de santé, un problème social, au lieu de le traiter comme un problème criminel, juge-t-il.

SOURCE

000000

Une rĂ©flexion au sujet de « CANADA 🇨🇦 ( GRC-RCMP – Projet Brisa – Toronto) : des compartiments secrets dans des camions semi-remorques »

  1. Ping : CANADA 🇨🇦 ( GRC-RCMP – Projet Brisa – Toronto : la saisie aura-t-elle un effet sur le marchĂ© illicite? | Aviseur International

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s