COLOMBIE 🇨🇴 (Coke en stock – CCCXXXVI) : l’avion qui volait trop durant la pandĂ©mie

Retour en Colombie, pays producteur de coca, comme on le sait, même si ce n’est plus le plus prolifique désormais.

Fin  mai dernier, on y a saisi un avion contenant presqu’une demi-tonne de cocaïne. Pas vraiment un surprise, donc, tant il en circule toujours dans le pays. A part que cet avion appartenait à une entreprise dont un prédécesseur, en 2019, avait été retrouvé en miettes au Guatemala, avec aux commandes celui qui était le pilote attitré du président actuel mais aussi celui d’Alvaro Uribe pendant des années, démontrant ainsi par l’exemple les liens étroits entre l’ex-président et les trafiquants, ce dont on s’est toujours douté depuis la mort de son propre père… assassiné par les Farcs en 1983, groupe d’opposition militarisé dont le moteur financier est le trafic de cocaïne, on le rappelle.

A ce moment-là, son fils était directeur de l’aviation du pays… et favorisait à tour de bras les autorisations de vol d’un nombre considérable d’avions de trafiquants, aidés par des paramilitaires sanglants qui le soutenaient.

Une découverte qui nous replonge près de quarante ans en arrière, en quelque sorte…

Le crash du pilote présidentiel

Retour en arrière le 25 novembre 2019 dans le parc national Laguna de Lachuá, à Ixcán, près de Quiché, au Guatemala. Un avion bimoteur s’était écrasé, un de plus, souvenez-vous.

Sur place, des débris partout, l’avion retrouvé le 3 décembre par les soldats guatemaltèques s’est complètement émietté en heurtant le sol à grande vitesse, et au sol  il y a de la coke partout de répandue parmi les débris, mais aussi un i-Phone, un téléphone satellitaire Motorola et des documents éparpillés.

Plus deux cadavres complètement carbonisés dont il ne reste que des squelettes noircis : l’un d’entre eux s’appelle Lino Nevado Sthormes, il vient du département de Zulia au Venezuela et c’est un… ex-pilote de l’armée de l’air bolivarienne comme j’avais pu le préciser ici le 3 mars suivant. Les documents retrouvés dans les débris, dont son passeport, le confirment. Pour l’autre, on reste dans le doute…

lire

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s