OFAST đŸ‡«đŸ‡· (antistups francais) : en confĂ©rence inventaire Ă  l’IHEMI, StĂ©phanie Cherbonnier enfonce consciencieusement des portes ouvertes depuis des dĂ©cennies

Violences, corruption, santé  : l’ OFAST pointe cinq menaces du trafic de drogue

Selon l’office antistups, le trafic de drogue reprĂ©sente une menace pour l’Etat en valorisant un contre-modĂšle et en exploitant les « vulnĂ©rabilitĂ©s sociales »

Violences, valorisation de contre-modĂšles, corruption, santĂ©, environnement : l’Office français de lutte anti-stupĂ©fiants (Ofast) a prĂ©sentĂ© mercredi les cinq principales menaces du trafic de drogue, qui gĂ©nĂšre quelque « 21 000 » emplois en France.

ChargĂ© de combattre le trafic de stupĂ©fiants, dĂ©clarĂ© comme un combat prioritaire par Emmanuel Macron, l’Ofast a Ă©laborĂ© un « état de la menace » visant Ă  mieux « s’adapter aux stratĂ©gies des trafiquants ». Ce document sera prochainement transmis aux partenaires de l’office mais n’est pas diffusĂ© au grand public.

Cinq « grandes menaces » ont Ă©tĂ© identifiĂ©es et prĂ©sentĂ©es mercredi par la cheffe de l’office, la contrĂŽleure gĂ©nĂ©rale StĂ©phanie Cherbonnier, lors d’une confĂ©rence de la police judiciaire et de l’Institut des hautes Ă©tudes du ministĂšre de l’IntĂ©rieur (IHEMI) sur la criminalitĂ© organisĂ©e en France.

RĂšglements de comptes

PremiĂšre menace identifiĂ©e, « la montĂ©e en puissance des violences liĂ©es au trafic », a indiquĂ© Mme Cherbonnier, en rappelant que 80 % des rĂšglements de comptes sont liĂ©s au trafic de stupĂ©fiants. Le trafic reprĂ©sente aussi une menace pour l’Etat, en valorisant un contre-modĂšle, en exploitant les « vulnĂ©rabilitĂ©s sociales » avec le recours Ă  des « mules » ou des « nourrices », et en favorisant la corruption « publique et privĂ©e », a-t-elle notĂ©.

Les gendarmes au dessus de tous soupçons

Autre menace, la corruption d’agents publics, selon Mme Cherbonnier qui distingue trois catĂ©gories. Les agents qui « maĂźtrisent les flux », Ă  l’instar des dockers, mis en cause dans plusieurs rĂ©centes affaires. Ceux qui peuvent « faciliter le sort des trafiquants » : policiers, douaniers, agents pĂ©nitentiaires etc. Et les agents « qui contrĂŽlent les territoires », notamment les « agents municipaux » qui peuvent mettre des Ă©quipements publics Ă  disposition des trafiquants. Un phĂ©nomĂšne que « l’on voit de plus en plus dans les enquĂȘtes », a-t-elle soulignĂ©.

Santé et environnement

QuatriĂšme menace identifiĂ©e, celle pesant sur « la santĂ© publique », avec des produits stupĂ©fiants « de plus en plus concentrĂ©s ». Enfin, la cheffe de l’Ofast a aussi pointĂ© la menace pesant sur l’environnement, avec notamment des atteintes Ă  la biodiversitĂ© et l’utilisation de produits chimiques dans la fabrique des stupĂ©fiants.

Le trafic de drogue, marquĂ© par « une production mondiale et europĂ©enne particuliĂšrement soutenue », reprĂ©sente environ trois milliards d’euros de revenus chaque annĂ©e en France, a rappelĂ© Mme Cherbonnier.

Avec « 4 000 points de deal » recensĂ©s en France, il gĂ©nĂšre l’équivalent de « 21 000 emplois » et seuls « 95 millions d’euros » ont Ă©tĂ© saisis lors des enquĂȘtes, a-t-elle ajoutĂ©.

Depuis 4 ans, environ 100 tonnes de cannabis et plus de 10 tonnes de cocaïne sont saisies chaque année en France, a-t-elle encore dit.

Source

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s