FRANCE 🇫🇷 (Chichon – Haschich – Beuh – Marijuana – herbe – Hasch – Chanvre – Shit – Weed) : des arguments contre la lĂ©galisation du cannabis par le Professeur Jean Costentin

Des pressions convergentes, dont l’intensité redouble, s’exercent sur les médias, le monde politique et ainsi sur nos concitoyens, pour obtenir la légalisation du cannabis. Elles utilisent de façon récurrente différents arguments que nous allons nous appliquer à réfuter.

Triste constat, de 1.500.000 usagers réguliers qui le consomment au moins une fois tous les 3 jours, dont presque 1.000.000 de consommateurs quotidiens.  Cette fréquence d’usage correspond à une dépendance avérée, car le THC est une drogue très rémanente, qui agit très durablement sur l’organisme.

Les Français – tous premiers consommateurs du cannabis en Europe


Plusieurs raisons expliquent sa très forte consommation nationale :

  • La large mĂ©connaissance de la loi de prohibition des drogues, surtout diffusĂ©e par ceux qui la critiquent ;
  • L’absence de prĂ©vention Ă©ducative, dĂ©noncĂ©e par l’OEDT (Observatoire  europĂ©en des drogues et toxicomanies). Les jeunes français n’ont au maximum, durant leur cursus Ă©ducatif, qu’une Ă  deux heures d’exposĂ© par des fonctionnaires de la Gendarmerie, qui leur prĂ©sentent la loi, les risques encourus Ă  y contrevenir, les subterfuges des dealers. Les risques sanitaires sont Ă  peine effleurĂ©s par les enseignants des sciences de la vie qui n’y sont pas formĂ©s et qui s’y intĂ©ressent peu ; et mĂŞme ceux qui s’y intĂ©ressent ne peuvent dĂ©velopper un enseignement sur les drogues, car il n’est pas inscrit dans les programmes Ă©ducatifs ;
  • La prolifĂ©ration dans les citĂ©s «  sensibles » d’une Ă©conomie de la drogue Ă  ciel ouvert, qui mobilise d’énormes sommes d’argent. Elle est alimentĂ©e par une immigration au-delĂ  des capacitĂ©s d’accueil de notre pays oĂą le chĂ´mage structurel affecte plus de 3 millions de nos concitoyens ;
  • Les 450 tonnes de cannabis qui entrent aisĂ©ment chaque annĂ©e sur le territoire national, essentiellement en provenance  du Maroc ;
  • L’auto-culture favorisĂ©e par la prolifĂ©ration dans nos villes des « Growshops »
  • La propension des Français Ă  consommer des psychotropes (anxiolytiques, hypnotiques, antidĂ©presseurs) ainsi que diverses drogues (alcool, tabac, morphiniques…) ; cette grande vulnĂ©rabilitĂ© nationale aux toxicomanies aurait dĂ» mobiliser les pouvoirs publics, mais les responsables politiques ont laissĂ© filer.
  • La magistrature, elle aussi, a laissĂ© filer, submergĂ©e par un nombre croissant de diverses procĂ©dures ; elle a classĂ© sans suite pĂ©nale les affaires qui lui paraissaient mineures relativement Ă  d’autres dossiers, avec pour consĂ©quence l’absence de sanction pour les consommateurs de drogues et pour les dealers. Les peines rarement prononcĂ©es sont faibles en comparaison de celles infligĂ©es dans les autres nations de l’Union EuropĂ©enne  pour ces mĂŞmes dĂ©lits ; en outre et très frĂ©quemment, elles ne sont pas appliquĂ©es.
  • Les rigueurs originelles de la loi de 1970 ont Ă©tĂ© rĂ©gulièrement « dĂ©tricotĂ©es », puisqu’on en est maintenant Ă  l’infliction d’une  simple contravention de 200 euros, en solde de tout compte, (laquelle d’ailleurs n’est pas toujours perçue) ; sans inscription sur un registre, ce qui aurait pu contribuer Ă  dissuader des rĂ©cidives, par l’augmentation du montant de la contravention en fonction de leur nombre.
  • La police effectuant les investigations et contrĂ´les qui lui sont demandĂ©s se sent dĂ©savouĂ©e par l’absence de suites judiciaires donnĂ©es Ă  ses interpellations.

LIRE

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s