FRANCE 🇫🇷 (cocaïne): énième constat

Les Enjeux territoriaux suivent les routes de la cocaïne qui, depuis l’Amérique latine, pénètre en quantités toujours plus grandes sur le territoire national et se consomme jusqu’au cœur de la campagne.

Saisie importante de 947 kgs de cocaïne au Paraguay le 9 janvier 2022.
Saisie importante de 947 kgs de cocaïne au Paraguay le 9 janvier 2022.• Crédits : Norberto DUARTEAFP

Avec Clément Gérome, sociologue, chargé d’études à l’Observatoire Français des Drogues et des Tendances addictives (OFDT) et coordinateur national du dispositif TREND ( Tendances Récentes et Nouvelles Drogues).

La production de cocaïne augmente dans les pays exportateurs jusqu’à avoir quadruplé depuis le début des années 2010.

Selon l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC), depuis que les FARC qui contrôlaient la production ont déposé les armes, pléthore d’acteurs ont mis la main sur le marché et la concurrence s’est fortement accrue entre eux. Pour les trafiquants, les États-Unis sont un marché saturé où la demande des consommateurs est déjà satisfaite. La vente a ainsi été orientée vers l’Europe où les saisies aux frontières n’ont jamais été aussi élevées. Dans ces conditions, le produit est de plus en plus pur et les prix baissent.

Les territoires d’outre-mer constituent une place stratégique pour permettre l’accès à la France aux trafiquants. Touchés par la cocaïne et le crack depuis les années 90, ces départements deviennent des « zones de stockage » de drogue. Pour la transporter jusqu’en métropole, Clément Gérome révèle que “via la Guyane, les trafiquants utilisent des mules : des gens qui sont en situation de grande précarité et qui vont ingérer de la cocaïne ou en mettre dans leurs bagages pour arriver en France.” Dans l’hexagone, 15% des saisies de cocaïne proviennent des mules. En 2019, 1200 personnes sont interpellées pour ce motif, contre à peine 100 en 2010.

Qui consomme la cocaïne ?

En réponse au fort développement de la production, la consommation de cocaïne chez les Européens s’est elle aussi accrue depuis les années 2000. L’usage de cocaïne concerne particulièrement les 26-34 ans, qui ont plus de pouvoir d’achat. Le sociologue explique qu’il existe « deux grandes catégories de consommateurs : ceux qui se rendent en espaces festifs, et notamment techno. Et les usagers de drogues qui sont en situation de précarité et qui ont une poly-consommation de drogues. »

Si l’héroine concerne particulièrement l’est de la France, c’est la région PACA, le pourtour méditerranéen et la Région Occitanie qui affichent les consommations de cocaïne les plus importantes, ainsi que la Bretagne et l’Île-de-France.

SOURCE et écouter

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s