BOLIVIE 🇧🇴 : la DEA accusĂ©e de vouloir dĂ©stabiliser le pays, selon Evo Morales

L’ancien président bolivien Evo Morales a accusé la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine et ses « agents politiques et médiatiques » de mener un « plan de déstabilisation » en Bolivie.

« Nous avertissons le peuple bolivien et la communauté internationale que la DEA, ainsi que ses agents politiques et médiatiques opérant dans le pays, exécutent un plan déstabilisant de mensonges et de discours de haine contre le mouvement des cultivateurs de coca et ses dirigeants. Leur plan consiste à mentir pour diviser », a publié le leader du parti au pouvoir Movimiento Al Socialismo (MAS) sur son compte Twitter.

Le 23 janvier, le gouvernement a annoncé l’arrestation de l’ex-chef de la drogue Maximiliano Dávila pour enrichissement illicite. Sa capture est le résultat d’une enquête menée par l’agence anti-drogue américaine, qui a relié Dávila à un réseau de trafic de drogue.

SOURCE ET PLUS

L’article Ă  lire pour comprendre la crise politique en Bolivie

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s