FRANCE đŸ‡«đŸ‡· (TRACFIN) : un haut fonctionnaire ayant occupĂ© plusieurs postes ultrasensibles pacsĂ© avec un trafiquant de drogue fichĂ© par la police ?

AprÚs la DNRED et son énarque caviardeur, le bien nommé Erwan Guilmin, voilà un autre dossier qui donne des sueurs froides, cette fois-ci, à Beauvau.

Le 23 novembre 2015, l’actuel directeur des Affaires europĂ©ennes et internationales au ministĂšre de l’IntĂ©rieur a officiellement convolĂ© avec un vendeur de stups.

Jean Mafart, Ă  l’époque, occupait la fonction de secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la Direction gĂ©nĂ©rale de la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure (DGSI) ! Le Renseignement intĂ©rieur est pourtant censĂ© passer au tamis la vie privĂ©e de tous ses agents, a fortiori celle de ses hauts cadres.

L’histoire est d’autant plus croquignolette que la DGSI est chargĂ©e, au terme d’une enquĂȘte minutieuse, de distribuer et de renouveler (tous les cinq ans, et Ă  tous les fonctionnaires du pays) les habilitations « secret-dĂ©fense ».

Ce label, Jean Mafart le connaĂźt bien : auparavant, il avait sĂ©vi dans la maison d’en face, la DGSE, au titre de sous-directeur au budget (un poste des plus sensibles, l’argent restant le nerf des opĂ©rations clandestines).

Lire

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s