FRANCE 🇫🇷 (TRACFIN) : un haut fonctionnaire ayant occupĂ© plusieurs postes ultrasensibles pacsĂ© avec un trafiquant de drogue fichĂ© par la police ?

Après la DNRED et son énarque caviardeur, le bien nommé Erwan Guilmin, voilà un autre dossier qui donne des sueurs froides, cette fois-ci, à Beauvau.

Le 23 novembre 2015, l’actuel directeur des Affaires européennes et internationales au ministère de l’Intérieur a officiellement convolé avec un vendeur de stups.

Jean Mafart, à l’époque, occupait la fonction de secrétaire général de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ! Le Renseignement intérieur est pourtant censé passer au tamis la vie privée de tous ses agents, a fortiori celle de ses hauts cadres.

L’histoire est d’autant plus croquignolette que la DGSI est chargée, au terme d’une enquête minutieuse, de distribuer et de renouveler (tous les cinq ans, et à tous les fonctionnaires du pays) les habilitations « secret-défense ».

Ce label, Jean Mafart le connaît bien : auparavant, il avait sévi dans la maison d’en face, la DGSE, au titre de sous-directeur au budget (un poste des plus sensibles, l’argent restant le nerf des opérations clandestines).

Lire

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s