SYRIE 🇸🇾 (Captagon) : réelle coopération entre les passeurs de drogue et les gardes-frontières syriens

Sous l’œil des caméras déployées le long de la frontière qui sépare la Jordanie de la Syrie, une zone traditionnelle de contrebande au milieu du désert, c’est un curieux ballet qu’observent depuis des mois les forces de sécurité jordaniennes.

« On a des vidéos qui prouvent une coopération entre les passeurs de drogue et les gardes-frontières syriens Â», affirme le colonel Mustafa Heyari. Elles montrent des passeurs se réfugiant dans des postes frontaliers lorsque les gardes-frontières jordaniens ouvrent le feu. Des caméras ont filmé l’arrivée, dans ces installations, d’hommes à bord de véhicules non identifiés, suspectés d’appartenir à des milices, pour faire voler des drones chargés de drogue vers la Jordanie. Depuis la reconquête du Sud syrien par les forces loyales au président Bachar Al-Assad en 2018, la contrebande de stupéfiants a explosé le long de cette frontière de près de 400 kilomètres.

Au cÅ“ur de ce trafic, alimenté par la guerre qui sévit en Syrie depuis 2011 et par la crise économique, se trouve le Captagon, une amphétamine facile à produire et bon marché. Â« La Syrie est devenue un centre de production de drogues, à la fois de Captagon et de haschich. Et la région frontalière est une zone grise, entre guerre et paix, où les gens sont recrutés par les trafiquants et les milices Â», déplore le colonel Heyari.

Source et plus

0000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s