FRANCE 🇫🇷 (DOD de la DNRED de la Douane) : Ă  Bercy, que pense Monsieur Gabriel Attal de toutes ces magouilles ?

HabituĂ© des confĂ©rences de presse, il semble que le ministre du Budget aura quelques difficultĂ©s Ă  s’exprimer sur cette sinistre affaire montĂ©e de toutes pièces dans le seul but de doper artificiellement les chiffres !

La justice soupçonne l’opération« Aurore » d’avoir été montée de toutes pièces

Si la justice doute encore, c’est Ă  dĂ©sespĂ©rer du travail d’intelligence que l’instruction a fourni !

Seuls, sur le banc des accusĂ©s de ces filouteries douanières, quelques responsables irresponsables et beaucoup d’absentĂ©isme volontaire !

Vincent Monnier de l’OBS a sorti un papier Ă  l’instant

EXTRAIT

Procès des dĂ©rives des douanes : les saisies record Ă©taient-elles totalement fumeuses ?

Jusqu’au 9 juin se tient au tribunal de Paris le procès de six anciens hauts cadres de la DNRED, le service de renseignement des douanes. Ils sont notamment soupçonnĂ©s d’avoir montĂ© de toutes pièces deux opĂ©rations de saisie de cafĂ© avec l’aide de leur aviseur fĂ©tiche et controversĂ©. Lequel en aurait profitĂ© pour importer des cigarettes de contrebande. Ce que les protagonistes contestent.

Par Vincent Monnier publié le 31 mai 2022 à 17h25

C’était ce qu’on appelle une « saisie record Â». De celles qui font les gros titres de la presse, gonflent d’un coup les statistiques et suscitent les fĂ©licitations des ministres de tutelle. A l’étĂ© 2015, les agents de la Direction nationale du Renseignement et des EnquĂŞtes douanières (DNRED) mettent la main sur 43 tonnes de cafĂ© contrefait de la marque L’Or de Maison du CafĂ©, tout d’abord dans un poids lourd arrĂŞtĂ© Ă  un pĂ©age de l’autoroute A1, puis dans un entrepĂ´t d’Argenteuil (Val-d’Oise). « Une première sur le territoire national Â», claironnent alors Bercy et la Direction des Douanes. Las, les dĂ©veloppements judiciaires de cette affaire ne seront pas vraiment ceux initialement escomptĂ©s.

Depuis le 9 mai, six anciens haut gradĂ©s de la DNRED – un service figurant parmi le premier cercle de la communautĂ© du renseignement, au mĂŞme titre que la DGSI ou la DGSE –, deux aviseurs et un intermĂ©diaire comparaissent devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour des faits d’« importation en bande organisĂ©e de marchandises contrefaites Â», « escroquerie Â», « dĂ©tournement de fonds publics Â».

La justice soupçonne l’opération, baptisée « Aurore », d’avoir été montée de toutes pièces dans le seul but de doper artificiellement les chiffres. Autrement dit, cette saisie de contrefaçons serait elle-même contrefaite. Un comble pour des douaniers.

SOURCE

DĂ©solĂ©, c’est rĂ©servĂ© aux abonnĂ©s !

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s